GAINSBOURG C 1

Sorti tout récemment (en fin 2011), Stage Whisper est le quatrième album de Charlotte Gainsbourg et son premier live, même si, en fait, l'album n'est pas à 100% live : il propose très précisément 8 titres inédits enregistrés en studio et 11 morceaux captés au cours de concerts de la fille de Jane et Serge. L'album propose tout sur un seul CD de 66 minutes, mais est double en vinyle. Le disque studio (les 8 premiers titres du CD) fait moins d'une demi-heure (28 minutes environ), le disque live (forcément, les 11 morceaux restants) fait dans les 38 minutes. Charlotte y est entourée notamment de celui qui a produit et écrit son précédent album (IRM), à savoir Beck Hansen, et offre notamment, dans la partie live, une reprise très réussie du Just Like A Woman de Bob Dylan. Mais aucune reprise du répertoire de son père (elle reprend des chansons de Serge Gainsbourg en live, cependant). Quatre morceaux sont issus de son album fait en 2006 avec Air (5:55), cinq sont issus d'IRM. Seule la reprise dylanienne et Set Yourself On Fire ne sont pas issues des albums.

GAINSBOURG C 2

Moyennement original dans sa forme (Charlotte n'est évidemment pas la première à sortir un disque à la fois live et studio : Pink Floyd, Cactus, Cream, Canned Heat, Muse, et même, sic, Obispo, l'ont fait avant elle, pour ne citer qu'eux, car il y en à d'autres), Stage Whisper est un très bon album. Les 8 titres studio inédits sont très bons, à commencer par Memoir, Terrible Angels et Got To Let Go en duo avec Charlie Fink. Pas fan du tout de Paradisco, mais le reste assure bien, Charlotte chante très bien comme d'habitude (dans le registre 'pas chanteuse à voix', c'est du très bon, voire de l'excellent boulot), et musicalement, c'est assez proche de IRM et de ses ambiances expérimentales (merci Beck). Mais c'est sur la partie live que ce "Murmure de Scène" (traduction du titre ; vu le timbre de voix de Charlotte, c'est un titre bien trouvé) prend tout son sens. Les version live de Voyage, Trick Pony, AF607105, du grandiose IRM ou de Heaven Can Wait sont totalement remarquables, meilleures même, pour certaines (Voyage, AF607105) que les versions studio. On regrette l'absence de La Collectionneuse ou de 5:55. Mais il y à The Operation, The Songs That We Sing, Jamais. Si la partie studio est très bonne, c'est la partie en concert qui, définitivement, est la raison majeure de l'achat, de l'écoute, de l'album.

GAINSBOURG C 3

Stage Whisper est donc un excellent album de plus pour la fille de Gainsbourg, qui impose bien son univers noir & blanc (jusqu'aux pochettes), après deux albums remarquables abordés ici dernièrement. Une réussite de plus, pas son meilleur album, car IRM reste son sommet pour le moment, mais un beau complément live à ses deux précédents opus. Si vous les avez aimés, nul doute que vous aimerez ce disque studio/live vraiment bien foutu !

PARTIE STUDIO

Terrible Angels

Paradisco

All The Rain

White Telephone

Anna

Got To Let Go

Out Of Touch

Memoir

PARTIE LIVE

IRM

Set Yourself On Fire

Jamais

Heaven Can Wait

In The End

AF607105

Just Like A Woman

The Operation

The Songs That We Sing

Voyage

Trick Pony