images

Sorti en 1977, Heavy Weather est le septième album du groupe de Jazz-Fusion Weather Report, leur deuxième avec Jaco Pastorius et le premier où il joue sur tout les titres. L'album possède une pochette assez réussi mais aussi assez space: Un chapeau qui crache des éclairs au dessus d'une ville américaine et avec de la fumée qui sort du haut du chapeau,... Pochette réussi mais étrange. C'est leur album le plus vendu, en particulier grâce au morceau qui ouvre l'album, Birdland.

images-40Ce morceau est l'un des meilleurs et des plus connus du groupe et même un des plus connus du jazz en général. Composée par Joe zawinul, claviétiste du groupe, elle est reconnaissable à son introduction en harmoniques artificielles joué par Pastorius. Cette chanson est magnifique, immense, mais vous le savez déjà je suppose car si vous vous y connaissez un peu en jazz vous avez certainement déjà entendu ce morceau comptant parmis les plus réussis de ce style musical. Après un tel morceau, on est en droit d'être sceptique, car on craint que le reste ne soit que des morceaux de bonne facture certe mais qui sont d'un niveau inférieur à Birdland. Et bien tout ces doutes se dispersent lorsqu'on entame le morceau suivant qui se paye le luxe (en tout cas selon moi) d'être encore meilleur que le premier. A Remark You Made est même le sommet de l'album, rien que ça. Et là je m'excuses mais je préfère vous laissez écouter, aucun mots ne me vient à l'eprit... L'album se poursuit avec une composition de Pastorius, Teen Town. Là on a une légère baisse de niveau, non pas que le morceau soit mauvais, il est même excellent, mais sa courte durée (moins de trois minutes) fait qu'il semble assez anecdotique après les deux monstres du début. mais elle est quand même très réussi, et là encore pastorius fait des merveilles avec sa basse. les deux compositions suivantes, Harlequin et Rumba Mama sont egalement de très bonne facture: la première est douce, calme, mélancolique presque et la seconde, commence par des applaudissements et se poursuit par des hurlements (de zawinful?). Très sympa ce morceau, très drôle aussi mais clairement le moins bon. Mais c'est relatif car il est très court (le plus court) et on on le droit à un e partition de percussion très efficace. Vient ensuite Palladium, un titre assez funky dans l'âme: la basse se fait sautillante, les claviers dispersent leurs notes cristallines et le sxophone fait des merveilles. Bref une des meilleurs de l'album et du groupe! Le morceau suivant est une composition de Zawinful (qui a aussi signé Birdland et A Remark You Made), The Juggler, rempli de claviers et où la basse se fait plus discrète. L'auditeur se laisse transporter parce titre qui fait littéralement voyager, tout comme l'album en général en fait. Et d'ailleurs voilà que se profile le morceau final de l'album, un morceau signé Pastorius, le grand, l'immense Havona, le meilleur titre de pastorius sur l'album et même peut être son meilleur titre avec Weather Report (je ne connais pas trop ses albums en solo).

images-2

Composées par tout les membres du groupe (chacun à composé au moins un titre), cet album mérite d'être considéré comme le sommet absolu de la carrière de Weather Report, et ce malgrès le fait que leur album précèdent Black market était déjà d'un très haut niveau. Si vous ne connaissez pas je ne peux que vous conseiller vivement l'écoute de ce disque, rien que pour les deux premiers titres et le dernier...