OBISPO 1

Non, vous ne rêvez pas : Pascal Obispo sur le blog. Je vous rassure, pour la première et dernière fois. C'est que j'avais envie d'aborder un de ses disques ici, vous comprenez. Alors j'ai opté, ayant écouté quasiment tous ses albums (pas pu écouter son premier, ainsi que son dernier en date, cette connerie sur le Captain Samouraï Flower qui a d'ailleurs bien foiré au hit-parade), pour ce disque sorti en 1999, son cinquième album studio et sixième tout court, intitulé Soledad. Sorti sous une pochette me faisant penser à une des images les plus fortes du film Apocalypse Now (Brando, dans l'obscurité, se passant de l'eau sur son crâne nu, l'air épuisé), Soledad ('solitude' en espagnol) contient 12 titres, la majeure partie d'entre eux sont assez longs (au moins 5 minutes, 6,45 minutes maximum), pour un total de pas moins de 65 minutes. Offre très généreuse, sans aucun doute trop, même, car non seulement le disque n'est pas parfait dans sa totalité, mais même les meilleures chansons semblent bien souvent un peu trop longues. Mais, mine de rien, Soledad est probablement le meilleur album d'Obispo, et si vous pensez que j'allais classer le disque dans les 'ratages', vous devez bien être surpris en ce moment. Hé non, je ne classe pas ce disque dans cette catégorie, alors que le simple fait de prononcer le nom d'Obispo fait penser à cette catégorie infâmante !

OBISPO 3

Réalisé par Obispo et Pierre Jaconelli, Soledad contient des chansons signées Obispo, Lionel Florence, Didier Golemanas et Etienne Roda-Gil. Autrement dit, du lourd (Florence a signé un nombre hallucinant de tubes variétoches, comme pour Pagny ; à ce propos, au sujet de Pagny, autant le dire tout de suite, un, voire deux de ses albums sera/seront abordé(s) ici dans un futur pas très lointain, et ce ou ces albums ne sera/seront pas dans la catégorie 'ratages' non plus ; je ne suis absolument pas fan de Pagny, mais jene vais pas casser pour le plaisir de casser des albums de cet artiste s'ils ne sont pas pourris). Ce que je viens de dire entre parenthèses pour Pagny tient aussi pour Obispo, ou Zazie : ce n'est pas du grand art, mais quand ils le veulent, ils savent faire de bonnes chansons. Soledad, ainsi, contient quelques bonnes chansons. Sur les 12 titres, contient 4 tubes : Soledad, L'Important C'Est D'Aimer, Pas Besoin De Regrets et Ce Qu'On Voit, Allée Rimbaud. La chanson-titre et Pas Besoin De Regrets sont de très bonnes chansons, en revanche, les deux autres ne me plaisent pas. Ce Qu'On Voit, Allée Rimbaud est horripilante et soupasse, mièvre, et L'Important C'Est D'Aimer, jolie à la première écoute, devient rapidement énervante à la longue. Les autres chansons sont parfois convaincantes, comme Par Absence, Neil Armstrong Et Gagarine ou Vivre Ici..., mais ce n'est franchement pas le cas de Silence, Tue Par Amour ou le trop long Variations Sur Le Même "Tu Manques" dont le titre fait penser à celui du premier album de Vanessa Paradis.

OBISPO 2

Beaucoup trop long, assez variétoche (normal, c'est Obispo, pas Polnareff, chez qui obispo a piqué pas mal de trucs), Soledad contient donc quand même de bonnes chansons, 5, voir 6 sur les 12, soit la moitié. Ce qui en fait un disque inégal, mais pas nul pour autant, même si je ne vous en voudrait pas si vous ne voulez pas l'écouter. Au pire, empruntez-le dans la médiathèque de votre ville si elle propose d'emprunter des disques ! Si ça peut vous rassurer, je ne l'écoute quasiment jamais, et c'est, avec un live (Millésime Live 00/01 qui suit dans sa discographie) et Live Fan/Studio Fan (qui suit le précédent album cité), le seul disque que je possède du chanteur. Et jamais acquis à un prix élevé, faut pas déconner non plus. Il y à nettement mieux en chanson française, mais il y à aussi nettement pire, chez Obispo et en général. Je ne réhabilite pas, mais sachez qu'au moins, chez Obispo, ce disque n'est pas si honteux que ce que l'on peut penser. Le reste de sa discographie est en revanche vraiment dispensable.

Par Absence

Soledad

Tue Par Amour

Pas Besoin De Regrets

L'Important C'Est D'Aimer

Vivre Ici...

Si Et Seul'ment Seul

Ce Qu'On Voit, Allée Rimbaud

Neil Armstrong Ou Gagarine

Mon Océan

Silence

Variations Sur Le Même "Tu Manques"