0959ee71

Il aura fallu attendre 9 ans entre Bopper En Larmes et Caché Derrière (et ça a valu le coup). Il faudra attendre, encore une fois, 9 ans entre Caché Derrière, sorti en 1992, et l'album studio suivant de Laurent Voulzy, qui sortira donc en 2001. Entre temps, Lolo Star nous offrira un double live (aussi sorti en VHS autrefois, existant désormais en DVD) de la tournée de promotion de son album de 1992, Voulzy Tour (qui est exemplaire), son premier live par ailleurs, et on y trouvait une nouvelle chanson, en enregistrement studio, Du Temps Qui Passe, très belle. Mais mis à part ça (et mis à part des participations à la composition sur deux albums de Souchon, en 1993 et 1999), rien d'autre de sa part dans l'intervalle. Il ne sortira son nouvel album, son quatrième, qu'en 2001 donc, en décembre. Un album bien généreux (69 minutes ; l'année suivante, une version collector avec un titre supplémentaire de 7 minutes, Il Nous Reste, situé en 9ème position, fera passer le tout à 76 minutes) sorti sous une très belle pochette montrant une jeune femme serrant une guitare acoustique dans ses bras, comme un amant, sur fond de ciel nuageux (au dos, Voulzy fait de même avec une guitare). L'album s'appelle Avril et il sera la source de quatre singles qui marcheront très bien. L'album marchera super bien, 600 000 exemplaires vendus, plus que ça même, et sera certifié double platine. On y trouve, parmi les musiciens, Laurent Vernerey (basse), Reggie McBride (basse), Christophe Deschamps et Manu Katché (batterie), Frank Eulry et Michel Coeuriot (claviers), Denis Benarrosh (percussions), et Lolo joue de la guitare, des claviers, de la basse, des percussions (selon les titres) t les choeurs. 

LV11

L'album fut anticipé, en octobre 2001, deux mois avant donc, par un single qui marchera fort, Une Héroïne, l'histoire d'une jeune femme ordinaire, qui vit une journée ordinaire, une héroïne des temps modernes bien qu'il s'agisse d'une personne lambda dans un de ses jours normaux. Une chanson typiquement voulzyienne, que j'adore, et je ne sais pas pourquoi, mais il se trouve qu'à chaque fois qu'un concert de Voulzy passera à la TV (de sa tournée Lys & Love ou son concert au Mont Saint-Michel), cette chanson, interprétée dans les deux cas, sera squeezée du tracklisting lors de la diffusion TV (mais bien présente sur l'album et le DVD du show). Manque de bol, non ? On a aussi, comme singles, et tous sont sortis bien après l'album (avril, justement, pour le morceau suivant sorti en single !), La Fille D'Avril, que je n'ai jamais aimé, la trouvant un peu simpliste (mais c'est une chanson qui montre bien l'influence de McCartney sur Voulzy, s'il fallait le prouver), mais c'est tout de même charmant. On a Amélie Colbert, chanson sur une vieille dame antillaise, imaginaire, qui se rappelle sa vie, ses amours, le morceau aborde l'histoire des Antilles, son âme, son climat, sa musique aussi. Le refrain est en créole. Rappelons que si Voulzy est d'origine guadeloupéenne, il n'ira, pour la première fois, sur l'île de naissance de ses parents, qu'à l'âge de 35 ans ! C'est une très belle chanson. Enfin, dernier single, peut-être celui qui a le moins bien marché (je ne me rappelais plus que cette chanson était sortie en single, personnellement !), Slow Down, chanson qui ouvre parfaitement le disque et en reflète bien l'atmosphère globale : lente, apaisante, qui prend son temps. Avril n'est pas un disque nerveux.

LV12

Ce n'est en rien un reproche que je fais à Voulzy, et en rien un défaut. Avril n'est pas mon préféré de lui, ne l'a jamais été et ne le sera probablement jamais, mais c'est un excellent opus, dont beaucoup, vraiment beaucoup de chansons, sont absolument sublimes, comme Mary Quant, son hommage nostalgique à celle qui a inventé, en Angleterre, la minijupe (souvenirs de zieutages de belles jambes féminines, donc !) ; Le Capitaine Et Le Matelot, une de ses plus belles chansons, irréelle de beauté, et si méconnue ; Quatre Nuages, sublime avec ses arrangements de cordes ; Jésus (dont je ne suis pas fan, mais l'intention de la chanson est belle), sur un prêtre, le père Joseph Wresinski, décédé en 1988, fondateur de l'association humanitaire ATD Quart-Monde (créée en 1957), Voulzy l'avait rencontré et lui avait promis de participer à la bonne marche de l'association. Avril offre aussi un morceau de choix, étonnant, I Want You, qui dure 13 minutes et achève le disque, un morceau psychédélique, riche, curieux, qu'il faut écouter plusieurs fois pour l'apprécier à sa juste valeur. Une fois le morceau fini, après un peu de silence, on a une reprise d'une vieille chanson que Lolo avait fait avant Rockollection, une des chansons sorties en single (ici en face B) et qui n'avait pas marché du tout à l'époque, Peggy. Très belle chanson. Ce morceau final caché, non crédité, est situé sur la même plage audio (qui, donc, dure environ 20 minutes !) que I Want You. En résumé, l'album, avec ses chansons assez calmes (Je Suis Venu Pour Elle aurait pu être un tube, à la My Song Of You, mais non), est un des plus doux de Voulzy, mais il se termine sur un coup de maître original et même courageux. A la suite de ce succès, Voulzy part en tournée, qui sera immortalisée en 2004 par le double album (qui existe aussi en DVD) Le Gothique Flamboyant Pop Dancing Tour, qui contient I Want You et une version de 21 minutes de Rockollection, un live dantesque sur lequel 8 (9 en comptant Peggy) des morceaux d'Avril sont joués. L'année précédente, il sortira un best-of, Saisons, offrant une nouvelle chanson en cadeau pour l'occasion, le joli Là Où Je Vais. Et puis, il faudra à nouveau attendre, mais cette fois-ci, l'attente sera moins longue. La suite bientôt...

Slow Down

Mary Quant

Quatre Nuages

Jaguar

Une Héroïne

Le Capitaine Et Le Matelot

Je Suis Venu Pour Elle

Amélie Colbert

La Fille D'Avril

Jésus

I Want You (inclus Peggy)