LAVILLIERS 4

A l'heure actuelle l'avant-dernier album studio de Bernard Lavilliers, Samedi Soir A Beyrouth est sorti en 2008. L'album a été enregistré dans divers studios, mais essentiellement au Tuff Gong Studio de Kingston (Jamaïque) et aux Royal Studios de Memphis (Ferber et Buzz Studios de Paris, aussi), avec des musiciens aussi peu connus (du moins, de moi, ah ah ah) qu'ils sont bons : Shawn Mark Dawson (batterie), Robbie Lynn (piano), Glen Brown (basse), Mickey Chung (guitare, lui, je connais), Cyril Atef (batterie, lui ausi, je connais, il a notamment joué avec -M-), Jehro (guitare), Georges Baux (orgue), Ronnie Williams (Hammond), entre autres. Quasiment tous les titres ont été enregistrés dans plusieurs studios, les cuivres ou choeurs ailleurs que le chant ou les musiciens, etc... Un vrai bordel à décrire, mais l'ensemble, sur ce disque assez court (46 minutes en comptant le bonus-track Balèze enregistré avec le groupe Tryo), sonne très remarquablement bien, cohérent, comme si tout avait été fait au même endroit, superbe mixage, donc. L'album s'appelle Samedi Soir A Beyrouth pour une raison on ne peut plus simple : la chanson du même nom fut la première achevée ! Si ça avait été le cas de Rafales ou d Ordre Nouveau, l'album se serait probablement, donc, appelé autrement. Ou pas, car il faut dire que c'est un chouette titre d'album !

LAVILLIERS 5

 Lavilliers, alias le baroudeur, le gringo, le Stéphanois, le rebelle, n'a jamais été mon artiste français préféré, mais je n'ai jamais détesté, et mieux encore, je respecte énormément son oeuvre. Ayant démarré comme un chanteur de chansons engagées sous forte influence Léo Ferré, il s'est ensuite lancé dans une musique plus rock, en abordant des thèmes tels que les voyous, la drogue, mais aussi les voyages, les dénonciations de dictatures, la misère, et dès 1980, passe clairement à la vitesse supérieure et fait de plus en plus de chansons aux rythmes latino, exotiques, réutilisant sur ses albums des rythmes entendus au gré de ses pérégrinations, car le bonhomme voyage beaucoup. Salsa, rumba, reggae, ska, musiques africaines, soul, blues, jazz, il englobe tout, un vrai buvard, et le résultat est assez souvent excellent. Ce disque est assez fortement reggae et soul, et au final, peu tendu. On a Ordre Nouveau qui offre des paroles assez cinglantes et une interprétation musclée, et Killer, aussi, mais dans l'ensemble, c'est assez calme. Je Te Reconnaîtrai, Ma Belle, Solitaire sont de pures merveilles, l'ouverture Rafales, un reggae sublime (comme Solitaire), est parfaite... Bosse fait probablement partie, désormais, des nouveaux classiques de Lavilliers, le morceau-titre est le plus beau de tous, clairement (enfin, Maria Bonita n'est pas loin derrière)... Le morceau final, en bonus-track, Balèze, chanté avec Tryo, est une tentative ragga assez drôle sur Hugo Chavez, clairement rhabillé pour l'hiver ici tant le morceau le cingle, l'assassine, le critique... Ce morceau assez court (3,30 minutes) intervient après quasiment une minute de silence après Killer, mais sur une autre plage audio (l'espace entre les deux plages est long, quoi). Bien que bonus-track, il fait clairement partie intégrante de Samedi Soir A Beyrouth.

LAVILLIERS 6

Un disque remarquable, très soul et reggae, bien foutu, super bien interprété, les textes ne parlent pas vraiment de quelque chose de neuf (ça parle de voyous, d'amour perdu, de misère, de solitude, d'exotisme, etc) mais sont bien torchés... Au final, ce disque est clairement un des plus beaux de Bernard Lavilliers. Assez différent de Pouvoirs (1979), des Barbares (1976, le meilleur), du Stéphanois (1975), d'If (1988), des Poètes (1972), mais aussi réussi que ceux-là, même si Les Barbares et Pouvoirs se placent au-dessus du reste du reste tout de même. A l'arrivée, une réussite, bien produite qui plus est, un disque rempli de sublimes chansons, et dont le succès commercial sera assez important, un des plus beaux succès commerciaux de Nanard, il me semble bien, même. Bref, si vous aimez ce chanteur et les rythmes tropicaux, nul doute que tôt ou tard, vous passerez pas Samedi Soir A Beyrouth !

Rafales

Solitaire

Ma Belle

Bosse

Maria Bonita

Samedi Soir A Beyrouth

Distingué

Je Te Reconnaîtrai

Ordre Nouveau

Attendu

Killer

Balèze