Grandiose chanson achevant Polnarêve de 1974, album mal-aimé (un peu inégal, c'est vrai, mais dans l'ensemble très beau) de Michel Polnareff : L'Homme Qui Pleurait Des Larmes De Verre. Une des préférées de Polnareff, par ailleurs, ce qui n'est pas le cas de l'album dans sa totalité.