41J96THEE5L__SL500_AA300_

Et voici donc le dernier opus des Innocents. Il ne porte pas de vrai nom (Les Innocents, tout con) et possède une pochette me faisant beaucoup penser à la photo de verso de la pochette de l'album Breakfast In America de Supertramp (où on voit les membres du groupe en train de prendre un petit déjeuner, avec journaux, assiettes, etc). Ce disque est sorti en 1999, soit quatre ans après le précédent (et troisième) opus, le magnifique Post-Partum. Faire aussi bien que Post-Partum est une chose relativement impossible, mais les Innocents ont quand même réussi, ici, à faire un disque quasiment aussi bon, et quand je dis 'quasiment', c'est vraiment 'quasiment', de peu, quoi. 13 titres (mais le 13 portant malheur, le groupe a glissé, en avant-dernière position, un morceau sans titre et silencieux de 25 secondes, baptisé Data sur Windows Media Player quand on encode l'album en format MP3). Ce morceau silencieux se trouve en treizième position, donc, sur 14 plages audio et 13 chansons. Pour un total de 52 minutes. L'album, produit par Jackie Turner, a été enregistré aux studios Real World, en Angleterre. Le groupe est alors constitué de JP Natf (chant, guitares, basse sur un titre, Fender Rhodes et choeurs), de Jean-Christophe 'JC' Urbain (chant, guitares, basse sur un titre, batterie sur deux, Fender Rhodes, orgue, synthétiseurs, percussions et choeurs), de Bernard Viguier (basse) qui remplace Rico, de Michael Rushton (batterie, percussions) et de Christopher Board (claviers).

jp_nataf_2004_13

Ce quatrième et ultime opus des Innocents est une petite merveille aujourd'hui bien méconnue, oubliée, même. On a ici moins de tubes que pour les précédents opus, mais, tout de même, sur ce disque éponyme, on a droit à Une Vie Moins Ordinaire ou Danny Wilde, qui sortiront en singles (Le Cygne aussi). Aucun de ces trois singles ne cartonnera autant que l'ont fait Colore, L'Autre Finistère ou Un Homme Extraordinaire, cependant, même si Une Vie Moins Ordinaire reste assez connue. Limiter Les Innocents à ces trois singles cependant pas cartonneurs serait faire une erreur, car quasiment tout, ici, est d'un niveau remarquable. Si Les Moutons est trop court (même pas 2 minutes) pour me plaire totalement, si Tu Sais Lire et Fanfare ne m'ont pas trop plu, le reste, Sur La Terre Arrosée, Maubert, D'Hendaye A Collioure, et ce final sublime, Himalayas, est excellent. On ne s'ennuie pas trop (parfois un petit peu : Petite Flamme...) durant l'écoute de ce chant du cygne assez réussi qui, s'il ne fait pas franchement oublier Post-Partum, se place cependant au même niveau que Fous A Lier de 1992, autrement dit, un niveau que pas mal de groupes aimeraient atteindre.

les_innocents

Bref, vous l'avez compris, Les Innocents est une petite réussite, un chant de départ, la fin d'une aventure (JP Nataf se lancera en solo, notamment), et c'est franchement dommage que ce disque plus recherché que les précédents, un peu moins accessible et pop, ne soit pas plus connu et estimé. Certes, il n'est pas leur meilleur, mais si on excepte un premier album assez moyen, ce groupe n'a rien raté, et si vous avez écouté et aimé les précédents, vous devriez franchement écouter ce disque qui, tout aussi franchement, devrait vous plaire. Les Innocents, ou une des plus grandes injustices faites au rock français : ce remarquable groupe fut catalogué variétoche (alors qu'ils ne faisaient pas, sauf un ou deux tubes) alors qu'il s'agissait d'un pur groupe de pop/rock, et il est aujourd'hui, sauf pour ses tubes, un peu oublié. A écouter, vraiment !

Sur La Terre Arrosée

Une Vie Moins Ordinaire

Petite Flamme

Les Cailloux

Le Cygne

Les Moutons

D'Hendaye A Collioure

Danny Wilde

Fanfare

Susan Sarandon

Tu Sais Lire

Maubert

[sans titre]

Himalayas