Willie-Nelson-Shotgun-Willie-491035

Ce disque a été récemment (ce mois-ci) abordé, dans le magazine Rock'n'Folk, dans la fameuse rubrique de la Discothèque Idéale (ou Diskid'), ce qui laisse présumer que Manoeuvre a décidé de publier, dans le magazine, des chroniques différentes de celles de son tome 2 de l'édition 'livre' de la Diskid', sorti récemment : en effet, ce disque, tout comme le précédent abordé (Twelve Dreams Of Dr. Sardonicus de Spirit), ne se trouve pas dans le livre. Un inédit. Ce disque, qui date de 1973, et que je ne connaissais pas avant de lire la chronique tout récemment (je le me suis commandé le jour-même, l'ai reçu le lendemain), c'est un album de Willie Nelson, du nom de Shotgun Willie. Un disque de pure country. La pochette, assez moyenne, représente deux fois le visage souriant de Nelson, dans les deux canons d'un shotgun pointé droit vers le possesseur du disque. L'album, lui, aligne 12 titres, pour un total de 36 minutes, et à ce que j'ai pu lire de ci de là sur le Net, c'est, avec Stardust (1978) et The Red-Headed Stranger (1975), un des meilleurs albums de Willie Nelson. C'est en tout cas le premier album de lui que j'écoute, moi qui ne suis pas fanatique de la country pure et dure (j'aime la country-rock, en revanche), et ce qui est sûr, c'est que c'est un très très bon disque. L'album est son premier sur le label Atlantic, après des années sur RCA. C'est aussi, apparemment, son premier album studio enregistré ailleurs qu'à Nashville (mais à Memphis ; un petit peu à Nashville aussi, cependant). Et, aussi, la première fois, apparemment, qu'on autorise Nelson a enregistrer avec ses musiciens de concerts, et pas avec des musiciens de studio. En quelque sorte, Jerry Wexler, vice-président d'Atlantic Records (compagnie dirigée par Ahmet Ertegün), laisse à Willie le barbu un bon contrôle de son album.

Willie-Nelson

Les musiciens sont sans doute très connus des fans de country, mais je ne les connais pas - Steve Burgh, James Clayton Day (guitares), Bobbie Nelson (piano), Paul English (batterie), Jeff Gutcheon (orgue), Mickey Raphael (harmonica). Mais ils sont terribles. Et il y en à quand même quelques uns qui me disent quelque chose : Hugh McDonald (basse), Wayne Jackson (trompette), et, aux arrangements de cordes, Donny Hathaway (un des plus grands artistes de soul music). Willie, en plus du chant, tient la guitare acoustique. Il a signé, seul, sept des douze titres de ce Shotgun Willie remarquable s'ouvrant sur la chanson-titre, chanson mémorable s'il en est. Apparemment, sa plus connue. Vous remarquerez l'usage abusif de mots comme 'apparemment', mais c'est que, je l'avoue, je ne connais rien de Nelson, sauf un film dans lequel il a joué (avec Dyan Cannon) un chanteur de country, tu parles d'un rôle de composition, Honeysuckle Rose, et des apparitions TV dans des séries comme Monk (le personnage principal et sa femme décédée sont fans de lui), ou Nash Bridges. Oui, je ne connais que ce disque de lui, et si je pense que je me paierai Stardust et The Red-Headed Stranger un jour (et Phases And Stages de 1974, fait après Shotgun Willie, semble excellent aussi), je ne pense pas que ma collection de disques de Willie Nelson sera aussi conséquente que celles concernant les Stones, Beatles, Pink Floyd, Bashung, Gainsbourg, Led Zeppelin, King Crimson, Bowie, AC/DC ou Brel.

NelsonWillie_ShotgunWillie_2

Verso de pochette 

Mais ce disque produit par David Briggs, Arif Mardin et Jerry Wexler est cependant un album remarquable : A Song For You, Whiskey River, Stay All Night (Stay A Little Longer), Shotgun Willie, Sad Songs And Waltzes, Devil In A Sleepin' Bag ou bien encore Local Memory sont de très belles chansons (moins fan de Bubbles In My Beer). Les 36 minutes (une durée apparemment rare pour un disque de cet artiste, j'ai pu voir que pas mal de ses albums font 30 minutes en moyenne) de cet album passent comme une lettre à la Poste en envoi rapide, et je ne saurais suffisamment vous conseiller son écoute, du moins, si la country ne vous hérisse pas les poils du cul. C'est probablement un des meilleurs albums du genre avec les deux de Gram Parsons, les lives carcéraux de Johnny Cash et un truc ou deux de Hank Williams. Magnifique, quoi ! Et quelle voix (au fait, il est toujours actif, malgré ses 78 ans, bravo l'artiste)...

FACE A

Shotgun Willie

Whiskey River

Sad Songs And Waltzes

Local Memory

Slow Down Old World

Stay All Night (Stay A Little Longer)

FACE B

Devil In A Sleepin' Bag

She's Not For You

Bubbles In My Beer

You Look Like The Devil

So Much To Do

A Song For You