50223530

Chronique de Koamae :

Attention, chef d'oeuvre absolu. Du moins, en matière de rock français. Post-Partum, sorti en 1995, est le troisième album des Innocents, groupe séparé en 1999, et constitué de JP Nataf, Jean-Christophe Urbain, Rico et Michael Rushton. Le groupe a connu un succès énorme avec leur précédent disque, Fous A Lier, en 1992, qui contenait les tubes Un Homme Extraordinaire et L'Autre Finistère. Faire un nouvel album était donc chose difficile, et pourtant, Post-Partum relève du triomphe. Et ne sera pas non plus exempt de tubes, à commencer par l'éternel Colore, une chanson qui passe toujours en radio aujourd'hui, et qui servira dans quelques pubs (notemment, il y a quelques années, pour du roquefort - quelle honte...). L'album contient aussi Un Monde Parfait, Dentelle et Des Jours Adverses, qui se tailleront un beau succès à l'époque.

Absolument rien à jeter sur ce disque fabuleux et ne contenant aucun morceau foncièrement mauvais. Tout au plus, Raide Raide Raide est un peu mineure musicalement (cette partition de guitare, ça sonne un peu enfantin...), mais rien de grave, du moment qu'elle reste bien sympa. Mais commençons par parler des tubes. Un Monde Parfait est l'ouverture parfaite, un morceau bien rock qui sonne résolument bien, et est taillé pour la radio, mais de la meilleure manière qui soit. Le chant de JP Nataf (qui collaborera ensuite après avec plusieurs artistes, dont Thiéfaine, et sortira même des albums solo) est parfait, le riff de gratte aussi, c'est l'un des sommets de l'album. Dentelle porte bien son nom, c'est une pure merveille interprétée par Jean-Christophe Urbain (qui chante aussi sur Long, Long, Long et Colore - tout le reste est par Nataf),  acoustique et sublimissime, qui sonne claire comme de l'eau. Des Jours Adverses est un monument pop, encore une fois l'un des sommets de l'album. Quand à l'admirable Colore, tout le monde la connaît...

6ab9_2

Quand au reste... il n'est pas en reste, justement. Long, Long, Long (et il y a également un Raide, Raide, Raide: coïncidence ?), Entre Amos Et Amsterdam et son texte amusant qui assimile une rupture amoureuse et le dictionnaire (quel mot se situe entre Amos et Amsterdam dans le pavé Larousse, à votre avis... ?), l'intermède Lésions Etrangères sont excellents. Lune De Lait est une merveille absolue, une ballade douce et magnifique de fond en comble. La Peau Du Grizzly est également un vrai moment de douceur acoustique. Enfin, il y a le sommet absolu de l'album, et probablement des Innocents tout court. Le final, le fantastique Franges En Bataille. Ici, les Innocents se font l'égal de Blur ou de The Verve, tout simplement. Cette chanson est juste fabuleuse, un grand moment de voyage pour refermer ce Post-Partum qui reste décidément un indispensable absolu du rock français et de la pop française des 90's.

JP Nataf et Jean-Christophe Urbain n'ont décidément pas chômé et s'imposent à un très grand niveau. Les années 90, niveau rock français, ont été exemplaires: Noir Désir évidemment, mais aussi Pigalle, les Négresses Vertes... Et, indéniablement, les Innocents se sont plus que largement hissés à ce niveau des grands groupes français de la génération alternative (même si les Innocents ne font pas du rock alternatif style Mano Negra...). Et ce Post-Partum demeure décidément une livraison monumentale. A écouter sous toute urgence. Un de mes albums de chevet, en ce qui concerne le rock français !

Les_innocents_post-parfum-back

Chronique complémentaire de ClashDoherty :

Je ne peux qu'être d'accord avec Koamae : Post-Partum, le troisième album des Innocents, groupe de rock français ayant eu une bonne heure de gloire dans les années 90, est leur chef d'oeuvre, et un chef d'oeuvre. Les 51 minutes de ce disque passent à merveille la rampe de la dizaine d'écoutes, et même plus, sans doute. Moi qui ai longtemps considéré Fous A Lier, leur précédent opus (celui avec L'Autre Finistère et Un Homme Extrordinaire, laquelle est selon moi leur plus belle chanson), comme leur meilleur...hé bien, oui, j'ai changé d'avis (ça me fait penser qu'il manque cruellement les autres albums des Innocents sur ce blog ; comptez donc sur moi pour que Fous A Lier et leur album éponyme de 1999, Les Innocents, se retrouvent bientôt ici !). Mais j'ai toujours aimé, vraiment aimé Post-Partum soit-dit en passant, ce n'est pas un revirement d'opinion. Il faut dire que ce disque de 1995 est clairement un triomphe, pour reprendre le terme utilisé par Koamae dans sa chronique. Un gros, immense tube (Colore, sans doute leur chanson la plus célèbre, elle passe encore très souvent sur les ondes), et d'autres chansons un chouia moins tubesques, mais qui ont quand même squatté les ondes FM françaises en 1995/96 (et un petit peu après). Le groupe est constitué de JP Nataf (chant, guitare, entre autres), Jean-Christophe Urbain (guitare, chant sur trois titres dont Colore, entre autres), Rico (basse) et Michael (batterie). Nataf, c'est la tête pensante du groupe (il s'est lancé en solo par la suite), c'est le mec en rouge avec les lunettes lennoniennes. Michael est le plus âgé (enfin, disons, celui qui semble le plus âgé, un peu grisonnant) en arrière-plan, Rico a des cheveux bouclés noirs, et JC Urbain est assis au premier plan dans la voiture du manège sur la très belle pochette de l'album.

les_innocents

L'album crédite officiellement 11 titres, pour un total d'approximativement 42 minutes, mais une fois le dernier titre (Franges En Bataille, une réussite) passé, on a une minute 15 de total silence sur une douzième plage, puis 1 minute, sur une treizième plage audio, qui n'est autre qu'un dernier couplet de la chanson Lésions Etrangères (qui se trouve plus tôt sur l'album et est elle aussi très courte, 1,30 minute). Enfin, la quatorzième et ultime plage audio, sans titre, dure un peu moins de 6 minutes, et commence comme Un Monde Parfait, avant de passer dans une sorte d'expérimentation de groupe assez étonnante, mais pas ridicule pour un sou. Cette triple salve de ghost tracks est la particularité de ce disque, sinon, très classique dans sa forme (chansons électriques ou assez acoustiques, douces ou plus enlevées, mais tout reste très pop grand public). Un disque vraiment attachant, je comprend vraiment que Koamae en parle comme d'un de ses disques de chevet pour le rock français, car c'est quasiment devenu la même chose pour moi, au fil des années (je n'ai jamais été fan absolu des Innocents, mais je n'ai jamais cessé de bien aimer leur musique). Si les chansons les plus connues, Colore, Un Monde Parfait, Des Jours Adverses, Dentelle (chantée par Urbain, comme Long, Long, Long et, donc, Colore) sont fantastiques, il ne faut vraiment pas limiter l'album à ça. Comment oublier, une fois écoutées, Entre Amos Et Amsterdam, Franges En Bataille, Lune De Lait ou La Peau Du Grizzly ? Et encore une fois, Koamae a raison, Raide, Raide, Raide est la moins forte des onze chansons, mais ce n'est pas grave, ça ne ternit en rien Post-Partum, clairement un des sommets du rock et de la pop française des années 90 à maintenant. Mention spéciale à Dentelle, qui est trop courte, hélas.

142790-jp-nataf-637x0-1

Alors si la meilleure chanson du groupe n'est pas ici, mais sur Fous A Lier (Un Homme Extraordinaire), il n'empêche que, oui, Post-Partum (le titre est dans les paroles de Lune De Lait) est le sommet des Innocents, et un des sommets du rock français. Je ne saurais, et Koamae aussi, suffisamment vous conseiller de vous procurer ce disque sublime, parfait comme le monde dont parle le groupe dans la première et remarquable chanson. Un petit reproche, quand même : JC Urbain chante super bien, et c'est donc dommage qu'il ne chante que trois chansons ici. JP Nataf aussi chante super bien, rien à dire là-dessus, mais ça aurait té bien d'avoir plus de chansons interprétées par Urbain, histoire de varier encore un peu plus les plaisirs et les styles. En même temps, clairement, Nataf était le leader du groupe. Et, sincèrement, je ne préfère pas l'un à l'autre, ils se valent totalement, se complètent. Ce groupe était probablement un des plus attachants et enthousiasmants des années 90, c'est dommage qu'on ne retienne d'eux que leurs très populaires tubes. Définitivement, il faut écouter Post-Partum !

Un Monde Parfait

Long, Long, Long

Lune De Lait

Dentelle

Entre Amos Et Amsterdam

Lésions Etrangères

Des Jours Adverses

La Peau Du Grizzly

Raide, Raide, Raide

Colore

Franges En Bataille

[Sans titre et silencieux]

Lésions Etrangères (Pt 2)

[Sans titre 2]