3298499001500_600

A.S. Dragon est un groupe de rock français, et pas un club de football ou autre sport, je le précise histoire de trouver une accroche facile pour cette chronique (une réécriture, par ailleurs ; l'ancienne chronique n'avait pas affolé les masses il y à plus de 10 ans, j'espère que celle-ci fera mieux), mais un groupe de rock. Un groupe de rock français, précisons-le, formé en 2000, ayant signé sur le label Tricatel appartenant à Bertrand Burgalat (un musicien et producteur, qui fut accessoirement le compagnon de Valérie Lemercier et le producteur/auteur de l'album qu'elle fit dans les années 90. Tricatel, son label, tire évidemment son nom d'un personnage de L'Aile Ou La Cuisse de Zidi. Mais la musique qu'il a publié sur ce label est sérieuse. Comme A.S. Dragon, dont le premier album, en 2001, est en fait un album de Burgalat sur lequel ils jouent en accompagnateurs (Bertrand Burgalat Meets A.S. Dragon). Leur deuxième album, Spanked, en 2003, propose notamment, sur certaines de ses éditions, une reprise savoureuse, aérienne, space, du Everybody's Got To Learn Sometime des Korgis. Le troisième album, leur dernier, date de 2005 et c'est cet album-ci. Il s'appelle Va Chercher La Police, un titre qui claque et qui est tiré des paroles de la première chanson de l'album, une chanson qui envoie direct le bois et s'appelle, vous allez voir comme c'est un titre facile à promouvoir en radio (mais le morceau n'a sans doute jamais eu droit à une radiodiffusion), Morte

ASD1

A.S. Dragon était constitué de Natacha Le Jeune au chant (pas membre fondateur du groupe, elle arrive pour Spanked) qui arbore un badge Iggy sur sa veste sur la pochette et avait la charmante habitude de chanter torse-nu, avec sparadraps noirs sur les tétons, en concert ; Stéphane Salvi (guitare) ; Fred Jimenez (basse) qui finira chez Johnny ; Hervé Bouétard (batterie), David Forgione (claviers). Du moins, sur ce troisième album, sans doute leur meilleur. Va Chercher La Police offre 12 titres (dont Tell Me, en final, qui n'est autre qu'une version en anglais de Comme Je Suis, située vers le début de l'album, une chanson assez pop à la Blondie, groupe cité dans la chanson, d'ailleurs), la majeure partie d'entre eux sont interprétés dans la langue de Molière ; le français n'a jamais vraiment été une super langue pour le rock (même si Téléphone, Noir Désir, Higelin, ont fait de super textes), mais les textes, deux d'entre eux (Corinne, qui semble parler de came à mots couverts, et Seules A Paris, qui parle d'homosexualité féminine) signés Virginie Despentes, sont excellents. Morte, qui ouvre le disque sur une petite mélodie de piano et le chant murmuré de Natacha avant de virer à la furie punk stoogienne, est une claque.

Je suis morte, en chien de fusil sur le carrelage blanc/J'écoute le silence/Des silhouettes anonymes pénètrent mon ultime demeure, et mon sang se répand [...] Je suis morte au petit jour/Va chercher la police.

Le final du morceau, guitare, rythmique et synthés, avec les occasionnels soupirs d'agonie de Natacha et ses la police...la pooliiice... suppliants, est infernal. Cher Tueur, qui suit, raconte l'histoire d'une jeune femme attirée par son voisin, vraisemblablement un tueur, mais elle s'en fout un peu, il lui plaît. 

ASD2

Va Chercher La Police (excellente et sobrissime pochette) est un disque très rock et furieux, I Wanna Be Your Doll, un des rares morceaux en anglais, est une évidente allusion aux Stooges avec une mélodie presque synthétique qui irait mieux à Blondie, mais tant pis si elle est née à Paris. Cloue-Moi Au Ciel est (juste avant la version anglophone de Comme Je Suis) une conclusion efficace pour l'album, qui offre aussi le punk L'Alchifumiste (dans lequel Natacha, ou la narratrice, règle ses comptes avec un ex), Naufrages De L'Ombre, l'hypnotique Seules A Paris, Froide... Que ce disque à la durée efficace (une quarantaine de minutes) soit si peu connu, que le grand public ait préféré les BB Brunes à A.S. Dragon, est une belle injustice qu'il faut à tout prix réparer. On tient ici, tout simplement, un des, allez, cinq meilleurs albums de rock français depuis les années 90, rien que ça. 

Morte

Cher Tueur

Comme Je Suis

L'Alchifumiste

Seules A Paris

Corine

I Wanna Be Your Doll

Plastic Hooker

Froide

Naufrages De L'Ombre

Cloue-Moi Au Ciel

Tell Me