Encore une merveille signée Otis Redding et qui nous confirme que ce mec nous a quitté bien trop tôt...