cover_ni_jpg

Si vous me lisez depuis un moment, vous savez peut-être que je hais le rap, à deux-trois albums exceptés, qui sont Fear Of A Black Planet de Public Enemy, Licensed To Ill des Beastie Boys (plus du hip-hop que du rap), L'Ecole Du Micro D'Argent de IAM...et ce disque de NTM, ou plutôt Suprème NTM, Paris Sous Les Bombes, un pur classique du genre (je pense que tous les fans de rap vous le certifieront) sorti en 1995. NTM, sans doute LE groupe de rap français, devant les plus gentils (disons, revendicatifs mais moins trash et provoc') marseillais d'IAM. NTM, dont les deux leaders sont plus connus que leur groupe : Kool Shen (Bruno Lopes) et Joey 'le Jaguarr' Starr (Didier Morville). Paris Sous Les Bombes est le troisième album du groupe, et son titre est une allusion aux bombes de peinture des tagueurs plus qu'à des bombes qui ravageraient la capitale. Mais, évidemment, à la sortie du disque, la majeure partie des gens ont cru que ce titre était une provocation de plus de la part d'un des groupes les plus violents, trash, revendicatifs, provocateurs que le pays ai connu (tous styles musicaux confondus).

rap-ntm4

Boosté par quelques hits (Pass Pass Le Oinj, Paris Sous Les Bombes, Qu'Est-Ce Qu'On Attend ? et surtout La Fièvre), Paris Sous Les Bombes est ce qu'on appellera vulgairement et simplement un classique. L'album, cependant, n'échappe en rien à ce fléau qui touche les albums des années 90, rap, rock, hard-rock, tout compris : le remplissage. 68 minutes de musique pour 19 titres (60 minutes pour l'album 17-titres sorti en 1995). Soit un CD bien rempli, même si ça aurait pu être encore plus long (il reste 10 minutes dans la capacité maximale d'un CD, qui est, donc, de 79,59 minutes en tout). Mais c'est tout de même trop long. TROP long. Trop LONG. TROP LONG. Il y à des morceaux de même pas une minute (Intro (Paris Sous Les Bombes), Sista B. (Intermède)), une Intro et une Outro qui rajoutent 5 minutes inutiles, et des morceaux comme Popopop !! ou Old Skool, Qui Paiera Les Dégâts ? ou Est-Ce La Vie Ou Moi qui ne valent pas grand chose, ils ne sont franchement pas extraordinaires. Mais l'énergie est là du début à la fin, entre les rugissements de Joey Starr et le flow de Kool Shen.

ntm-2

Bref, un bon disque, même si l'anti-rap/hip-hop que je suis a quand même du mal à l'écouter trop souvent (ça va faire un an que je ne me suis pas remis ce disque, et je n'en ressens pas l'envie, ni le besoin). Mais Paris Sous Les Bombes est quand même un disque que je qualifierai de classique, et du genre, et en général, et limite un disque essentiel pour toute bonne discothèque. S'il ne fallait qu'un disque de rap français, je choisirais plus IAM, mais NTM, c'est du culte, de l'essentiel, tout de même. Qu'est-ce qu'on attend pour foutre le feu ???

Intro

Plus Jamais Ca

Tout N'Est Pas Si Facile

Come Again (Pour Que Ca Sonne Funk)

Qu'Est-Ce Qu'On Attend ?

Nouvelle Ecole

Le Rêve

Old Skool

Intro (Paris Sous Les Bombes)

Paris Sous Les Bombes

Pass Pass Le Oinj

Qui Paiera Les Dégâts ?

Sista B. (Intermède)

Est-Ce La Vie Ou Moi

La Fièvre

Popopop !! (Freestyle)

Outro

Bonus-tracks :

Come Again 2

Saint-Denis Style