katerine

Je hais Katerine. Mais vraiment. Cette tronche de cul, cette voix à la con, ce regard de hareng saur périmé, cet humour de culbuto totalement nul... En 2005, Philippe Katerine, Philippe Blanchard de son vrai nom, a sorti ce que tout le monde considèrera comme étant un des albums de 2005, et sans doute, tant qu'à faire, hein, son meilleur album : Robots Après Tout. Le titre de l'album est une allusion évidente au Human After All de Daft Punk (un groupe dont aucun album n'est sur le blog, et j'en suis fier ; comprendre par là que si vous attendre des chroniques sur Daft Punk, autant attendre un album de trash/punk-rock de la part de Chantal Goya), et la pochette, qui représente Katerine et quatre Katerinettes (ah ah ah) en t-shirt moulant rose à manches longues et slip kangourou, la pochette, donc, est immonde et en dit long sur le contenu de l'album. Qui contient deux gros tubes qui ont parasité les ondes radio, le Web et la TV en 2005 et au-delà : 100% V.I.P. (T'es trop V.I.P. ! oh, quelle merde...) et le plus sympathique mais quand même très nanardesque Louxor, J'Adore. Bon, je reconnais que cette chanson, précisément, est pas mal du tout. Clip hilarant (voir ci-dessous) montrant Katerine organisant une Love Parade pouilleuse en pleine campagne bouseuse, et paroles hilarantes sur le passé douloureux et cuisant de Katerine en apprenti D.J. dans un night-club (ne sachant pas trop bien enchaîner les disques, il laissait des blancs entre deux morceaux, des silences mal pris, évidemment, par les clients qui poussaient de gros ouuuuuh ! à chaque silence). Ce qui explique le refrain amusant Eeeeet, je coupe le son...et je remets le son ! Et je coupe le son !... Et je remets le son !, on l'aura compris, ainsi que le bridge hilarant (Faites de moi n'importe quoi, pendez-moi la tête en bas, comme la dernière fois...J'adoooooooore). Cette chanson est le sommet de l'album.

340270-philippe-katerine-nomine-aux-gerard-fullscreen-1

C'est dire le niveau de Robots Après Tout. Le reste, de Borderline à Titanic en passant par Excuse-Moi, Le 20.04.2005 qui parle d'une rencontre (réelle à la base, mais fictive dans la chanson, qui invente quasiment tout sauf le postulat de base) entre Katerine et Marine Le Pen, rencontre fortuite à la Maison de la Radio, ou bien Numéros, 11 Septembre, 100% V.I.P. et Après Moi, tout le reste, soit 13 titres (car l'album en compte 14, mais comme je l'ai dit, une seule chanson de vraiment bonne), tout le reste est, selon moi, vraiment nul. Ou alors c'est que je n'accroche pas du tout à Katerine. Pourtant, des conneries musicales, j'en ai écoutées, et souvent appréciées (les Wampas, par exemple). Mais là, je ne peux pas ! Tout le long des 43 minutes de ce disque (il y en à 40 d'insupportables, donc, Louxor, J'Adore faisant 3 minutes), Katerine est entouré de Gonzales et Renaud Letang, qui l'ont aidé à faire le disque (qu'il produit tout seul). Robots Après Tout est donc, vous l'avez pigé, un mauvais album. Enfin, selon moi. Désolé pour cette chronique plus courte que de coutume, mais j'ai vraiment pas d'imagination sur ce coup. J'ai pas aimé du tout, voilà, et je ne me gêne pas pour le dire.

Êtres Humains

Borderline

Numéros

Le Train De 19h

Louxor, J'Adore

Le 20.04.2005

Titanic

100% V.I.P.

Patati Patata !

Excuse-Moi

Qu'Est-Ce Qu'Il A Dit ?

78.2008

Après Moi

11 Septembre