Les-Negresses-Vertes-Mlah-332320

En arabe, Mlah, titre de cet album, signifie 'tout va bien'. Il faut dire qu'avec cet album sorti en 1988, leur premier, tout va bien aller pour les Négresses Vertes, un des plus fameux groupes de rock alternatif (fusion latino/pop altermondialiste) français avec la Mano Negra et les Garçons Bouchers (et Pigalle). Vrai big band de huit (au moins) musiciens, le groupe se crée en 1988. Son chanteur est Helno (le pseudonyme signifie Noël, son prénom, à l'envers - vrai nom complet, Noël Rota), et les musiciens sont Stefane (guitare, chant) et Iza (percussions, choeurs) Mellino, Jean-Marie (basse) et Mathieu (trombone) Paulus, Twist Gondry (trompette), Gaby (batterie), Mathias Canavese (accordéon), Joroz (piano) et Julo (tambourin, choeurs). Le chien de la pochette est à la production (non, j'déconne...il tient le saxo). En parlant de production, Mlah est produit par Sodi et Clive Martin. C'est un disque assez amusant, mélange détonnant de rock, de punk (Helno vient des Béruriers Noirs), de musique latino ou méditerranéenne, de musique de bal pop' aussi (ambiance guinguette, viens poupoule, viens par moments). Je ne suis franchement pas fanatique des Négresses Vertes, pour tout dire, mais j'ai dans l'ensemble vraiment apprécié ce premier album, que je trouve meilleur que le suivant (Famille Nombreuse, 1991, le dernier avec Helno qui décèdera par la suite d'une overdose, album déjà abordé ici, que j'avais découvert via Koamae ; ce qui n'est pas le cas de Mlah, que je connaissais déjà depuis un petit moment). Alors que le suivant, ce Famille Nombreuse, est quand même très très bon. Même si le chant de Helno me saoule parfois.

1988_27032_les_negresses_vertes_au_rex

Enfin, Mlah contient de très grandes chansons : qui n'a jamais dansé sur Voilà L'Eté, ou sur l'hilarant Zobi La Mouche ? Ces deux chansons sont les tubes de Mlah, les deux plus gros tubes des Négresses Vertes (Famille Nombreuse en comptera un autre, Sous Le Soleil De Bodega). Limiter l'album, et ses 12 chansons (14 en CD : Hey Maria et Le Père Magloire sont rajoutés en fin de disque, deux assez bonnes chansons, surtout la deuxième, dont le titre est aussi le nom d'une marque de calvados réputée) serait cependant une connerie monumentale : La Danse Des Négresses Vertes, Il, Les Yeux De Ton Père (très remuante), Orane ou La Faim Des Haricots sont de fantastiques chansons. Pas très fan, en revanche, de Les Rablablas, Les Roubliblis. Mais Mlah vaut le coup, sous sa pochette bariolée ; on sent une énergie punk (assez flagrante par moments, plus discrète dans d'autres), un sens du rythme, un constant décalage avec la production musicale de l'époque. Si je pense que la Mano Negra allait encore plus loin dans le trip alternatif/altermondialiste/gros bordel world, les Négresses Vertes s'en tirent avec plus que les honneurs sur ce premier opus qui sera un très beau succès.

sans-titre

Helno

Bref, vous l'avez pigé, Mlah est un excellent album à écouter absolument si vous aimez les délires musicaux et ce genre de musique mélangeant rock, chanson et world/latino. Ce n'est personnellement pas ma came préférée, loin de là, mais de temps à autre, ce disque et le suivant (mais surtout celui-ci, que je trouve un peu plus réussi ; disons qu'il y à plus de chansons qui me plaisent ici que sur Famille Nombreuse), ça fait du bien par où ça passe ! Pour moi, aussi réussi que le Puta's Fever de la Mano et que le remarquable Regards Affligés Sur La Morne Et Pitoyable Existence De Benjamin Tremblay, Personnage Falot Mais Ô Combien Attachant (ouf !) de Pigalle. Et ce n'est pas peu dire !

FACE A

La Valse

Zobi La Mouche

C'Est Pas La Mer A Boire

Voilà L'Eté

Orane

La Faim Des Haricots

FACE B

Les Yeux De Ton Père

Il

L'Homme Des Marais

Les Rablablas, Les Roubliblis

Marcelle Ratafia

La Danse Des Négresses Vertes

Bonus-tracks CD :

Hey Maria

Le Père Magloire