Pascal-Comelade

Artiste assez étrange que Pascal Comelade. D'origine catalane, ce mec livre, depuis les années 70, des albums instrumentaux (celui-ci en est un, donc), des bric-à-bracs soniques, musicaux, qui mélangent divers styles, en Captain Beefheart français. Sorti en 2002, réédité en 2010 avec un bonus-track (Un Train Direct Pour Charenton, qui ne se trouvait donc pas sur l'album de base), Psicotic Music'Hall est un disque assez court, 36 minutes (en comptant ce bonus-track) sans paroles, assez cheloues, en 15 titres assez courts pour la majeure partie d'entre eux. Comelade, qui tient ici divers claviers (piano, orgue électrique, toy piano, harmonium, melodica), plus de l'accordéon, du violon, du tuba, de la guitare en plastique et autres babioles, de l'ukulele et de la basse, Comelade, donc, l'a enregistré avec quelques musiciens pour agrémenter son univers, mais l'essentiel, il l'a fait tout seul. On trouve cependant des musiciens tels que Didier Banon (batterie), Pep Pascual (saxophone, clarinette...), Ludovic Roux (trompette, trombone, bugle) et Philippe Dourou (percussions) sur ce disque pour lequel la réédition 2010 propose un deuxième disque, un live de son groupe le Bel Canto Orquestra (dans lequel participent Pep Pascual et quelques uns des musiciens collaborant avec Comelade sur l'album).

pascal-comelade_by_philippe-gassian

Psicotic Music'Hall est un vrai bordel, ce qui ne l'empêche pas d'être facilement écoutable. Ce n'est pas Trout Mask Replica (Captain Beefheart), même si, dans un sens, ça s'y rapproche, en version hispanisante (des sonorités très méditérannéennes à la Négresses Vertes, par moments). On sent aussi une influence rock (Contre Le Style s'achève sur le riff du You Really Got Me des Kinks !), de jazz, de tango, ce Comelade offre ici un melting-pot très enthousiasmant, très réussi. Les titres de morceaux se passent le plus souvent de commentaires : To Be Dammit Ornette To Be, El Zoot-Horn Rrotllo Enmascarado (il y à là une allusion à un des musiciens du Magic Band de Captain Beefheart, qui avait pour nom de scène Zoot Horn Rollo), A Hard Mortadelo's A-Gonna Filemon Fall, Don't Touch My Blue Oyster Shoes, Mieux Que Ses Seins, Ses Bas Se Tiennent... Tout un programme ! A lire la liste des morceaux, on n'a limite pas trop envie d'écouter le disque, tant on sent que ça va être un beau merdier. En fait, oui, en effet, c'est bel et bien un beau et gros merdier, mais c'est tout de même musicalement magnifique. C'est aussi difficile (pour ne pas dire impossible) à décrire qu'agréable à l'écoute. La trompette milesdavisienne qui ouvre A Figueres, par exemple...

pascalcomelade_cabe

Artiste atypique, unique, inclassable, touche-à-tout de génie, Pascal Comelade livre ici une oeuvre vraiment belle, foisonnante, riche, décalée, servie par une pochette on ne peut plus étonnante elle aussi. Psicotic Music'Hall est un disque rare, unique, méconnu et vraiment à découvrir. J'espère en tout cas vous avoir donné envie de l'écouter ; à moins de ne pas aimer les ambiances latino et les expérimentations, vous devriez, vraiment, apprécier le voyage.

The Blank Invasion Of Schizofonic Bikinis

To Be Dammit Ornette To Be

Bob Atchum Was A Mix-Chum

Sense El Resso Del Dring

El Zoot-Horn Rrotllo Enmascarado

A Hard Mortadelo's A-Gonna Filemon Fall

A Gracia, Territori Sonor

Lumpen Harmony

Don't Touch My Blue Oyster Shoes

Contre Le Style

Un Train Direct Pour Charenton

Mieux Que Ses Seins, Ses Bas Se Tiennent

Gégène

A Figueres

Psicotic Music'Hall