Vaughan__Stevie_Ray_-_Live_Alive_Front

En 1983, le monde découvrait un jeune guitariste de génie, Stevie Ray Vaughan, dont le premier album Texas Flood allait redorer le blason du Blues.  Sept ans plus tard le guitariste virtuose disparaît dans un accident d'hélicoptère après avoir légué cinq albums studio dont un posthume, et un album live intitulé Live Alive en 1986. C'est de ce live que j'ai décidé de vous parler, les albums studio ayant déjà étés abordés par Clash. Bien que j'apprécie énormément ses travaux en studio je dois dire que si je ne devais garder qu'un seul album de Stevie Ray Vaughan, Il plus que probable que je choisirai Live Alive, pour la simple et bonne raison que ce disque regroupe tout ce qui fait de ce mec un artiste essentiel: Des compsitions originals de (très) grande qualité, et des reprises fantastiques.

Srv

L'album commence par une composition originale de SRV: Say What! qui met tout de suite les pendules à  l'heure: on est devant du pur blues électrique et incendiaire qui rappelle BB King ou Hendrix. D'ailleurs nous reparlerons d'Hendrix un peu plus tard... Le morceau suivant se nomme Ain't Gone'N'Give Up On Love et permet à SRV, avec les suivant, de confirmer son titre de guitariste prodige. Puis arrive la reprise sensasionnelle de Superstition de Stevie Wonder, revisité totalement par un Stevie en pleine forme. Là on est devant du très lourd mais croyez-moi le meilleur reste à venir... Car en live stevie revisité totalement les chansons qu'il jouait, qu'elles soient des originales ou des reprises, les habitait même. Comment ne pas s'extasier devant Ainsi sa reprise de Voodoo Chile ( Slight Return), déjà sensationelle sur son album studio Couldn't Stand The Weather, prend toute son ampleur sur ce live et montre que Stevie Ray Vaughan n'avait pas grand chose à envier à un certain guitariste noir mort à 27 ans... À noter que en vinyle on compte une chanson en plus à la fin: Life Without You.

StevieRayVaughan

Car c'est là que réside la véritable force du guitariste au chapeau: Il s'approprie complètement les chansons qu'il reprend, s'y drape, sans pour autant les rendre totalement opposées aux versions originales. Et cette règle s'applique aussi aux chansons originales comme Texas Flood, rallongé d'une minute par rapport à la version studio, mais c'est décidément toujours trop court car parfait. Et puis je voudrais souligner une chose que l'on oubli trop souvent à propos de ce guitariste légendaire (et cela s'applique aussi à beaucoup d'autres): il a Une voix! Une voix magnifique, qui colle à la perfection à son répertoire et qui selon moi n'est pas étrangère à son succès (je pense que ça n'aurait pas été pareil si il avait eu une voix à la freddie mercury que je voit mal chanter des chansons comme Pride And Joy ou bien Cold Shot). Mais ne nous méprenons pas, si la voix est fantastique, je n'ai pas de mot pour la guitare, qui nous enmène loin, très loin,...

Stevie-Ray-Vaughan-III

Inutile de vous poser la question vous avez déjà la réponse: cet album est le sommet absolu de Stevie Ray Vaughan qui était vraiment une "bête de scène" et ne se contentait pas de juste jouer en direct les chansons qu'il aait enregistré en studio si vous voyez ce que je veux dire... À la fois, puissant, poignant, électrique, incendiaire, brut, rugueux, bref blues, ce live mérite sa place au panthéon du rock aux côté des autres albums de STevie Ray Vaughan ou de Band Of Gypsyes et At Filmore East pour ne citer que ceux-là...

FACE A

 Say What!

Ain't Gone'N'Give Up On Love

Pride And Joy

Mary Had A Little Lamb

FACE B

Superstition

I'm Leaving You (Commit A Crime)

Cold Shot

Willie The Wimp

FACE C

Look At Little Sister

Texas Flood

Voodoo Chile (Slight Return)

FACE D

Love Struck Baby

Change It

Life Without You (Vinyle uniquement)