00602517846173_S

 Revoilà les Cailloux, et pas n'importe quel album, en plus. L'Âge d'Or du groupe est certes la période 1967/1974, mais il ne faudrait tout de même pas oublier qu'entre 1976 et 2005 (année de sortie de leur dernier album studio), ils ont offert pas moins de cinq albums franchement recommandables : Some Girls (1978), Steel Wheels (1989), Voodoo Lounge (1994), A Bigger Bang (2005)...et ce Tattoo You (1981). Un album assez particulier que Tattoo You, car il n'est constitué que de chutes de studio issues des sessions de quatre des cinq précédent opus du groupe (il n'y à rien issu des sessions de It's Only Rock'n'Roll), si on excepte deux titres enregistrés en 1980, juste après la sortie d'Emotional Rescue. Oui, rien, ici, n'a été écrit en 1981 spécialement pour l'album, même si le groupe a refait quelques passages de certaines chansons, même si Jagger a refait des voix, etc. Mais les 44 minutes (pour 11 titres) de Tattoo You sont constituées de morceaux déjà existants. Sorti sous une pochette rouge et verte (au recto, avec ce visage très tatoué sur fond rouge, et au verso, avec un autre visage très tatoué, celui de Keith Richards sur fond vert), avec, sur la pochette intérieure, un pied de bouc (bizarre...), Tattoo You, produit par Jagger et Richards (crédités, comme toujours depuis 1974, comme étant The Glimmer Twins), sera un très gros succès commercial et critique. C'est le meilleur album du groupe depuis Some Girls (1978), leur avant-dernier opus, et il faudra attendre au moins jusqu'à 1989 pour que le groupe refasse un autre disque au moins aussi bon (Steel Wheels), même s'il ne sera pas aussi grandiose (juste très très bon). Et quand le groupe sortira A Bigger Bang en 2005, tout le monde affirmera que c'était leur meilleur depuis Some Girls, ce qui est très injuste pour Tattoo You, qui est même meilleur encore que l'album de 2005, selon moi en tout cas !

1208901_100411122226_LP_-_Tattoo_You_3

Verso de pochette

L'album est construit selon un procédé simple mais efficace : une face énergique et rock'n'roll, et une face plus lente, constituée de ballades. Et ça fonctionne parfaitement selon cet agencement. L'album démarre de la plus énergique et efficace des manières, avec ce qui restera à vie une des chansons les plus remarquables, les plus cultes, les plus populaires, parfaites du groupe : Start Me Up. Et elle a bien failli ne jamais voir le jour, cette chanson ! A la base, elle date des sessions de Black And Blue (sessions de 1975, album sorti en 1976), et sous le titre de Never Stop, c'était un reggae. Mais le groupe n'arrivait pas à la faire décoller, et ils ont fait plein de prises, et abandonné l'affaire. En 1977, pendant les sessions de Some Girls (sorti en 1978), ils ont rééssayé, et enregistré à nouveau plusieurs prises. La base de la chanson définitive date de ces sessions, la chanson est devenue un vrai rock, a changé de titre, et voilà. Le groupe ne l'a pas mise sur Some Girls, pas plus qu'il ne l'a mise sur Emotional Rescue (1980, sessions de 1979), à se demander s'ils voulaient de cette chanson, qui, au final, se retrouve en première position, place de choix, sur Tattoo You. Vient ensuite la chanson la plus courte de l'album (2,25 minutes), Hang Fire, un rock endiablé avec choeurs irrésistibles de Keith, datant des sessions de Some Girls, et refaite en 1979 pendant les sessions d'Emotional Rescue. Une excellente petite chanson. On passe ensuite à la chanson la plus longue de l'album (6,35 minutes, mais apparemment seulement 5 minutes en vinyle, à vérifier), et une des meilleures : Slave. Elle, elle vient des sessions de Black And Blue, et est une sorte de jam bluesy et rock franchement remarquable. Little T&A (le T&A du titre ne signifie pas forcément Tits & Ass - 'nichons et cul' - mais aussi Theodora & Alexandra, les deux filles que Keith a eues avec Patti Hansen, sa dernière femme, avec qui il est toujours, depuis 1979, mariés en 1983) est une chanson interprétée par Keith, datant des sessions d'Emotional Rescue, une chanson bien réussie et sympathique, qui parle cependant de cul (donc, le titre signifie aussi 'Tits & Ass'). Black Limousine, sans doute le morceau le moins exemplaire de tout l'album (mais c'est quand même un bon petit morceau), date aussi des sessions d'Emotional Rescue (même si une première mouture date de 1977, sessions Some Girls), album, au demeurant, très médiocre (pour ne pas dire pire). La face A s'achevait sur un Neighbours très virevoltant et efficace, datant de sessions de 1980, immédiatement après Emotional Rescue. Il n'a donc pas été fait pour Tattoo You spécialement, il existait déjà, mais depuis peu. C'est un des deux plus récents de l'album.

rolling_stones_tattoo_you-XCOC16052-1265665116

Photo sur la pochette intérieure (sous-pochette)

La face B est, donc, la face 'lente', vu que la face 'rock' était la première. Et cette face B s'ouvre sur Worried About You, 5 minutes remarquables datant des sessions de Black And Blue, une chanson sur laquelle Jagger utilise un chant en falsetto, comme il le fera en 1980 sur Emotional Rescue (sortie avant Worried About You, enregistrée après). On a aussi un usage assez important de piano électrique joué par Billy Preston, et Wayne Perkins, qui joue sur certains titres de Black And Blue (et a failli incorporer le groupe, comme Harvey Mandel qui joue aussi un peu sur Black And Blue), à la guitare, avec Keith Richards, évidemment (finalement, c'est Ron Wood, on le sait, arrivé pendant les sessions, qui a incorporé le groupe en remplacement de Mick Taylor). Remarquable chanson, suivie d'un Tops datant des sessions de Goats Head Soup (1972, album sorti en 1973, dernier album produit par Jimmy Miller). Evidemment, Mick Taylor joue sur ce titre (il touchera des parts de royalties pour Tops et une autre chanson de Tattoo You issue des mêmes sessions). Tops est une ballade remarquable, sublimissime, assurément un des meilleurs titres de cet album décidément fantastique. On passe à Heaven, chanson étrange, atmosphérique, envoûtante, issue, comme Neighbours, des sessions 1980 entre deux albums, l'autre chanson la plus récente, donc. C'est encore une fois du grand art, le chant de Jagger, plaintif, distant, en écho, est sublime. No Use In Crying est, elle, issue des sessions d'Emotional Rescue. C'est sans doute le morceau qui me plaît le moins sur la face B, mais c'est vraiment une belle petite chanson, rien à dire de négatif. Il y à mieux sur Tattoo You, c'est cependant vrai. Comme le dernier titre, Waiting On A Friend, issu, comme Tops, des sessions de 1972, pour Goats Head Soup, chanson avec Mick Taylor encore une fois, une réussite majeure dont le clip (1981), plus bas dans l'article, sera tournée à New York, devant l'immeuble ayant servi, en 1975, à la pochette du fameux Physical Graffiti de Led Zeppelin (hé oui !).

THE%20ROLLING%20STONES%2003%20Hartford,%20Connecticut%20-1981

Album parfait, donc (Black Limousine est le morceau le moins réussi, mais il est quand même très bon, il le gâche absolument pas l'album), Tattoo You est un vrai miracle pour les Stones après un ratage aussi poisseux qu'Emotional Rescue, et avant une série d'albums (trois : un live et deux albums studio) tout aussi ratés : le live Still Life : American Concert 1981, et les albums Undercover de 1983 et Dirty Work de 1986. C'est assez étonnant de se dire qu'un album entièrement constitués de morceau déjà existants et faits à diverses périodes, avec divers musiciens aussi (Wayne Perkins, Mick Taylor, etc), produits différemment, dans plusieurs studios (Jamaïque pour 1972, Allemagne de l'Ouest/RFA pour 1975, France pour 1977 et 1979, 1980 aussi probablement), qu'un tel album soit aussi cohérent. Ca a beau être un disque monté de toutes pièces, rapidement, par un groupe alors en crise (la mésentente entre Jagger et Richards commence sérieusement, etc) et que certains estiment en perte de vitesse, mais Tattoo You est très cohérent, fonctionne parfaitement, comme si tout avait été écrit et enregistré en 1980/81, comme s'il avait été imaginé comme un vrai album et pas une collection de chutes de studio. Le plus drôle : les morceaux issus des sessions de Black And Blue et d'Emotional Rescue sont meilleurs que les morceaux de ces albums (surtout Emotional Rescue, car si Black And Blue est moyen, il n'est pas non plus mauvais, et est même génial comparé à Emotional Rescue) : Slave, Worried About You, Little T&A, Start Me Up, Hang Fire, Black Limousine aussi (ce morceau est le moins bon, comme je l'ai dit, mais il est aussi et surtout nettement meilleur que tout Emotional Rescue, vous dire le niveau minable de l'album de 1980 !). A se demander à quoi le groupe pensait, en 1979, quand ils ont choisi les 10 titres à conserver pour Emotional Rescue. Quant aux titres issus des sessions de Goats Head Soup et Some Girls, ils sont aussi bons que les chansons de ces albums, et n'auraient pas dépareillé dessus. Au final, Tattoo You est une acquisition tout simplement indispensable, si vous ne l'avez pas déjà (si vous êtes fan des Stones, nul doute que vous l'avez déjà), un disque généreux, fantastique, qui prouve que le groupe pouvait vraiment, même en des temps difficiles (1975, 1979/80), faire des chefs d'oeuvre. Dommage que les deux albums suivants soient si ratés, faisant de cet album de 1981 une sorte d'exception dans la fameuse règle stipulant que les Rolling Stones n'ont fait que de la merde dans les années 80... Ceux qui pensent ça (que les Stones, dans les années 80, n'ont rien fait de potable) feraient mieux d'écouter ce disque, franchement ! Et Steel Wheels aussi, même si ce disque de 1989 n'est pas un chef d'oeuvre (juste un très très bon cru sous-estimé), contrairement à Tattoo You.

FACE A

Start Me Up

Hang Fire

Slave

Little T&A

Black Limousine

Neighbours

FACE B

Worried About You

Tops

Heaven

No Use In Crying

Waiting On A Friend