23 décembre 2011

Joy Division: discographie

Nouvel article et pour ce faire voici la discographie d'un des groupes les plus cultes qui soit et accessoirement mon préféré: Joy Divison! Comme il n'y a que deux véritables albums studios, je parlerai également des nombreuses compilations remplis d'inédits:   An Ideal For Living, 1978: Premier disque du groupe, et c'est un e.p. de quatre titres. Le son du groupe est encore très punk mais on entrevoie déjà certaines choses qui feront sa particularité: basse mise en avant (Leaders Of Men), et textes fort (No Love Lost). En... [Lire la suite]
Posté par buckley92 à 13:27 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 décembre 2011

"Bitches Brew" - Miles Davis

Et le morceau-titre de Bitches Brew, qui occupe toute la face B du double-album de Miles. 27 minutes absolumnt quintessentielles !
Posté par ClashDoherty à 12:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
23 décembre 2011

"Pharaoh's Dance" - Miles Davis

Le grandiose morceau occupant toute la face A du génial double album Bitches Brew de Miles Davis : Pharaoh's Dance !
Posté par ClashDoherty à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
23 décembre 2011

"Remember" - John Lennon

Excellente chanson de Lennon, issue de son album John Lennon/Plastic Ono Band de 1970 : Remember. A noter, les derniers mots, à moitié braillés par Lennon, sont une partie d'un petit poème parlant de la Conspiration des Poudres, le 5 novembre, le fameux Guy Fawkes' Day, depuis fête nationale en Angleterre (au XVIIème siècle, un anarchiste, Guy Fawkes, tentera de renverser le régime, et échouera ; depuis, c'est célébré par des feux d'artifices, ce qui explique la pétarade violente de la fin du morceau). Cette même date qui inspirera... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 décembre 2011

"Beggars' Banquet" - The Rolling Stones

Dans la discographie stonienne, cet album a une place de choix. C'est un disque important pour le groupe, qui vient alors de sortir un album psychédélique mal compris (Their Satanic Majesties' Request) et a perdu son producteur Andrew Loog Oldham (qui n'avait pas du tout foi en ce disque psyché et a quitté le navire pour la peine). Se resaisissant, le groupe recrute un nouveau producteur, un Américain extrêmement génial du nom de Jimmy Miller (producteur de Traffic, puis de Blind Faith en 1969, puis, encore plus tard, de Motörhead,... [Lire la suite]