countrylife

Roxy Music est un groupe culte. La pochette de cet album aussi. Elle a fait parler d'elle, cette pochette, avec cette photo qui fut prise au Portugal, alors que Bryan Ferry (chanteur croonesque, leader du groupe, claviériste aussi), en vacances, y rencontra deux jeunes Allemandes, Eveline Grunwald et Constanze Karoli (soeur ou cousine du guitariste de Can Michael Karoli, ça dépend des versions…) qui s’y trouvaient aussi en vacances, et les convaincra de poser (il leur demandera aussi de l’aider à traduire en allemand des paroles de la chanson Bitter-Sweet, et si elles ne sont pas créditées pour la photo de pochette, elles le sont pour les paroles de la chanson). La photo les représente devant un fond de feuillages, en sous-vêtements : Eveline porte les blancs, main au-dessus de la tête, et une autre au niveau de son sexe ; Constanze porte les noirs, et n’a d’ailleurs que la culotte, seins nus, les deux mains pour les cacher. Regards mi-aguicheurs, mi-boudeurs, tenues légères, postures sexuelles, la pochette de Country Life fera scandale, plusieurs pays la censureront, soit en sortant l’album avec juste le fond de verdure en pochette, soit en utilisant une pochette noire. L’Espagne (alors encore franquiste), les USA censureront la pochette. En France, sauf erreur de ma part, elle ne sera pas censurée, tout comme au Royaume-Uni, pays de Roxy Music. L’album date de 1974, est le quatrième album du groupe, et le deuxième depuis le départ définitif de Brian Eno, qui, franchement, ne se fait pas trop regretter ici (le groupe a réussi à évoluer sans lui). Roxy Music est alors constitué de Bryan Ferry, donc (chant, claviers), Phil Manzanera (guitare), Andy Mackay (hautbois, saxophone), Paul Thompson (batterie), qui sont tous desmembres d'origine, ainsi que d'Eddie Jobson (arrangements de cordes, violon, synthétiseur, claviers) et John Gustafson (basse). L'album est produit par John Punter et le groupe. Il offre 41 admirables minutes de glam-rock assez recherché et, en même temps, pop.

Roxy_Music_band

Pour les fans de Roxy Music, Country Life représente souvent un genre de summum. Si les deux premiers albums du groupe, Roxy Music (1972) et For Your Pleasure (1973), tous deux avec Eno, sont grandioses, leur troisième album (Stranded, également 1973), le premier sans Eno, tout en étant vraiment excellent, était aussi légèrement en-dessous. Country Life, lui, bien que plus connu pour sa pochette que pour son contenu (l'album a été abordé dans le tome 2 de la Discothèque Idéale de Rock'n'Folk, faite par Philippe Manoeuvre, et Manoeuvre concède l'avoir surtout abordé dedans pour sa pochette, tout en précisant que le contenu est d'un grand niveau), est un album clairement du niveau des deux premiers. En fait, pour moi, c'est même probablement le meilleur album du groupe, juste devant les deux premiers, certes, mais tout de même devant eux. Il faut dire que rien n'est à retirer des 10 titres de l'album : de The Thrill Of It All à Prairie Rose en passant par Casanova, Out Of The Blue ou Bitter-Sweet, Country Life est un régal pop/arty/glam de tous les instants. Même le morceau le moins remarquable, A Really Good Time, est excellent ! Et on notera, en mention ultra-ultra-spéciale, cinq morceaux sur les dix : Triptych est une régalade néo-médiévale, aux sonorités telles qu'on se croirait à la cour d'un roi, à entendre des troubadours, ménestrels ; les arrangements de Jobson sont, ici, sublimes. On a aussi Prairie Rose (et son final dantesque qui reste longuement en mémoire), sorte d'incartade country (life ?) admirable et étonnante. On a Out Of The Blue, mémorable chanson aux accents un peu étranges. Bitter-Sweet, assez teutonique, et pas seulement à cause de ses quelques lignes de texte en allemand (Nein, das ist nicht/Das ende der welt/Gestrandett an lieben und kunst/Und das spiel geht weiter/Wie man weiss/Noch viele schuönste...wierdersehn), mais aussi avec sa guitare assez énergique et agressive, un morceau très oppressant par moments. Et The Thrill Of It All, 6,25 minutes ahurissantes (le morceau le plus long de l'album), ouverture sensationnelle pour le disque, avec ce piano entêtant, ce chant admirable de Ferry, une performance inoubliable...

51325487_p

Pochette après censure (aussi le verso de pochette)

Country Life est une réussite absolue. 41 admirables minutes à conseiller absolument à tous les fans de glam-rock et de Roxy Music (qui ne connaitraient pas encore cet album). Si vous connaissez For Your Pleasure, ou Roxy Music, ou Stranded, ou même l'album suivant (Siren, 1975) et que vous les avez aimés ou adorés, alors, franchement, ruez-vous sur cet album. Un groupe légendaire, dans un line-up très efficace (pas le line-up de base, certes, mais au moins aussi bon que le line-up de base), qui offre ici une dizaine de chansons mémorables (All I Want Is You, qui n'a évidemment rien à voir avec une chanson du même nom que U2 fera 14 ans plus tard, ou bien Casanova, ou Three And Nine, sont d'autres tueries glam), remarquablement bien produites, très variées (l'enchaînement Bitter-Sweet/Triptych/Casanova est ahurissant), et le tout, sous une des plus belles, cultes et envoûtantes pochettes qui soient. Oui, Country Life est un chef d'oeuvre absolu, et, je le répète, pour moi, c'est même clairement le sommet de ce groupe qui, de toute façon, n'a rien loupé de 1972 à 1975 (même si Siren est en-dessous quand même) ! Ils auront ensuite un passage à vide en 1979/1980 (de 1976 à 1978, mis à part un live et un best-of, ils ne feront rien), mais ils parviendront, en 1982, à faire un ultime album grandiose (Avalon) avant de splitter définitivement. Clairement, en 1974, ils étaient au top absolu. Dommage que l'album ne soit surtout connu que pour sa pochette...

FACE A

The Thrill Of It All

Three And Nine

All I Want Is You

Out Of The Blue

If It Takes All Night

FACE B

Bitter-Sweet

Triptych

Casanova

A Really Good Time

Prairie Rose