Et, enfin, dernière chanson de Physical Graffiti à être abordée en clip, Houses Of The Holy, datant des sessions de l'album du même nom (1972) sans avoir été placée dessus, étrange, mais vrai. Une chanson amusante, riff  assez répétitif et plutôt énervant à la longue, mais ce n'est franchement pas une des moins bonnes de 'album ; oui, c'est une chanson un peu répétitive et lassante, mais, quelque part, originale et sympa ! Excellent solo de guitare de Page, en tout cas !