LedZeppelin_HowTheWestWasWonAlbumArtVERyLarge

 Sorti en 1976, The Song Remains The Same sera, pendant longtemps (21 ans !), le seul et unique album live officiel de Led  Zeppelin. Puis, en 1997, le double BBC Sessions sortira, qui comblera un petit manque, à savoir, avoir sur disque des morceaux live des débuts du groupe, BBC Sessions, enregistré durant diverses performances britanniques à la BBC (disque 1) et pendant un concert capté par la même BBC (disque 2), propose des morceaux interprétés en 1969 et 1971, selon les disques. A cause des BBC Sessions, qui sont remarquables niveau son, The Song Remains The Same devient un peu obsolète, déjà que le double live de 1976, capté en 1973 au Madison Square Garden de New York, n'est pas grandiose (niveau son, et niveau interprétation), malgré des fulgurances. Puis, en 2003, grand cataclysme : un double DVD et un triple CD, qui se complètent bien car aucun ne propose la même chose que l'autre, sortent, en été. Et là, même les BBC Sessions en seraient totalement obsolètes !! Le DVD s'appelle connement Led Zeppelin et propose des extraits de concerts de 1970 (en fait, un show entier au Royal Albert Hall), des extraits live de 1972, de 1973 au Madison Square Garden, de 1975 à Earl's Court, de 1979 au Knebworth Festival, et des performances télévisuelles et autres bonus. Le triple CD, lui, s'appelle How The West Was Won (à la base titre original du film La Conquête De L'Ouest !) et offre 2h30 de pur son enregistré à deux concerts américains de 1972 : le 25 juin au L.A. Forum, et le 27 juin au Long Beach Arena (Los Angeles pour les deux). Ces deux concerts captés l'étaient, à la base, en bootlegs, qui ont été récupérés par Jimmy Page, restaurés, et habilement mixés pour donner l'illusion d'un unique concert. Si on alterne souvent (et c'est indiqué sur le boîtier digipack) entre les deux concerts, on a vraiment l'impression que tout provient d'un seul soir. Et le son est ultra puissant, aussi et surtout !

43845760_p

How The West Was Won rend vraiment caduc The Song Remains The Same, y à pas photo ! Pour vous dire, de 2003 (j'ai acheté le triple live au moment même de sa sortie, en me ruant dans la FNAC la plus proche ; le DVD, je me le suis payé un peu plus tard) à 2007, année de sortie de la remastérisation avec six bonus-tracks de The Song Remains The Same, je n'ai plus du tout réécouté le live de 1976 (par contre, je n'ai jamais cessé de voir le film du même nom, de temps en temps), sauf, éventuellement, pour écouter The Song Remains The Same, The Rain Song et No Quarter, qui ne se trouvent pas sur le triple live, et qui sont clairement les meilleurs moments, les fulgurances, du live de 1976. Mais, au moment de découvrir How The West Was Won, ça faisait déjà un petit moment que je m'étais lassé de The Song Remains The Same... et ce nouveau live, triple qui plus est, n'a pas aidé le premier album live à retrouver grâce à mes yeux et surtout à mes oreilles ! Il faut dire que le groupe est en forme, durant ces deux concerts, et il aligne des performances exceptionnelles. De plus, des 17 titres (plus une introduction de 14 secondes constituant en un bruit de clameur du public, L.A. Drone) présents ici, si 5 d'entre eux se trouvaient déjà, dans une autre version, sur le live de 1976, on a quand même quelques morceaux jusqu'alors inédits sur un live officiel du groupe : Over The Hills And Far AwayDancing Days, The Ocean, Bron-Y-Aur Stomp, Bring It On Home. Le live est donc constitué de trois disques, dont la durée est régressive, hélas : le premier dure une heure, le deuxième, une cinquantaine de minutes, et le dernier, 40 minutes à peu près. Respectivement, 10, 4 et 4 titres, on imagine donc que les morceaux, sur les deux derniers CDs, sont longs, et en effet : 19 minutes de solo de batterie sur Moby Dick, 23 minutes de Whole Lotta Love (avec medley rock'n'roll au centre, comme habituellement sur ce morceau), 25 minutes sur Dazed And Confused (avec inclusion de The Crunge et d'une version instrumentale embryonnaire de Walter's Walk)... Au sujet de cette version de Dazed And Confused, elle est certes presque aussi longue que celle du live de 1976 (qui dure 27 minutes, et même 29 minutes dans la version 2007), mais elle est nettement meilleure et semble plus courte, elle passe bien mieux l'écoute, la durée est mieux utilisée... De même, 23 minutes ne semblent pas excessivement trop longues pour Whole Lotta Love. Moby Dick, en revanche, bien plus longue (Whole Lotta Love aussi !) que sur The Song Remains The Same, souffre vraiment de sa longueur, mais je n'ai jamais été un fanatique absolu des soli de batterie, même s'il y en à des superbes (sur Wheels Of Fire de Cream, Lotus de Santana, Made In Japan de Deep Purple, ou ici), et même si Bonham était un dieu en la matière, un batteur exceptionnel. Mais 19 minutes, sincèrement, c'est un peu trop, déjà que 13 minutes, sur le live de 1976, c'était assez long... Moby Dick est en quelque sorte le point faible de ce triple live. Mais les fous de batterie se régaleront quand même.

43845732_p

Que dire, sinon, face à la puissance de feu zeppelinienne ? De cet Immigrant Song fulgurant aux 9 minutes et quelques de Bring It On Home (meilleure version que la version studio de 1969), tout percute à fond, faisant de How The West Was Won le meilleur live officiel de Led Zeppelin, et un des meilleurs albums live au monde, tout simplement. Since I've Been Loving You, Stairway To Heaven (dans une version plus courte que celle de The Song Remains The Same, 9,40 minutes au lieu de 11, mais cent fois meilleure), What Is And What Should Never Be, Rock And Roll, Heartbreaker, Over The Hills And Far Away, et même un mini-set acoustique en fin de premier disque (Going To California/That's The Way/Bron-Y-Aur Stomp), l'ensemble est totalement fabuleux. On regrettera juste un packaging très moyen (boîtier digipack trois volets, sans livret, avec un petit texte de quatre lignes signé Page et juste les crédits, le tout est assez moche), le contenant est franchement moins beau que le contenu (à l'inverse, la réédition 2007 de The Song Remains The Same sera une réussite sur tous les tableaux : l'album est revampé par des titres supplémentaires et un son amélioré, et le boîtier digipack trois volets est remarquable, avec un beau livret reprenant quasiment celui du vinyle, en ce qui concerne les photos). Reparlons juste un peu de cette réédition 2007 du premier live de Led Zep, pour dire que, bien que quasiment parfaite (juste l'enchaînement Moby Dick/Heartbreaker qui est bizarre, comme s'il manquait un bout de Heartbreaker, ou comme si ce morceau n'était pas à sa place dans le concert ; la jonction entre les deux titres est pour le moins brutale, pas naturelle), bien que mille fois améliorée par les bonus-tracks et le meilleur son, elle n'en demeure pas moins inférieure à How The West Was Won, vous dire l'excellence absolue du triple live de 2003 !

43845744_p

Totalement parfait (même le solo de batterie est bien joué, c'est juste que, par goût personnel, je le trouve vraiment long), How The West Was Won, c'est la quintessence de Led Zeppelin en live. Performance hallucinante durant 2h30, cet album s'écoute en boucle, bouche bée, toute admiration sortie et mise bien en évidence par l'auditeur. Même des morceaux un peu mineurs comme Bron-Y-Aur Stomp (à la fin de laquelle Plant clame le nom de son chien, Strider ; la chanson parle de lui, à la base, mais dans la version studio de 1970, Plant ne clame pas le nom de son clébard), Bring It On Home ou Dancing Days (trois bonnes chansons, mais ne faisant clairement pas partie de ce que le groupe a fait de mieux) sont, ici, fantastiques. Bref, vous l'avez pigé, enfin, je l'espère, si vous aimez le rock, si vous aimez les lives, si vous aimez Led Zeppelin, et si vous ne possédez pas encore ce triple album d'enfer, je n'ai qu'une chose à vous dire : procurez-vous-le, séance tenante ! Croyez-moi, vous ne le regretterez pas du tout !

CD 1

L.A. Drone

Immigrant Song

Heartbreaker

Black Dog

Over The Hills And Far Away

Since I've Been Loving You

Stairway To Heaven

Going To California

That's The Way

Bron-Y-Aur Stomp

CD 2

Dazed And Confused

What Is And What Should Never Be

Dancing Days

Moby Dick

CD 3

Whole Lotta Love

Rock And Roll

The Ocean

Bring It On Home