22 novembre 2011

"Strangers When We Meet" - David Bowie

Quintessentielle chanson de Bowie, issue du long et inégal 1.Outside de 1995, et qui en est probablement le sommet (en plus d'en être le final) : Strangers When We Meet.
Posté par ClashDoherty à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 novembre 2011

"Dressed To Kill" - Kiss

En 1974, après Hotter Than Hell (immense deuxième album, mais à la production totalement foirée), le groupe Kiss est dans la merde : aucun succès commercial en deux albums, ils commencent à sérieusement déchanter. Le pognon manque, ce qui fait que leur troisième album sera produit non pas par un producteur professionnel, mais par le patron de Casablanca Records, la maison de disques les hébergeant : Neil Bogart. C'est un cas unique pour le groupe. L'album en question s'appelle Dressed To Kill et sort en 1975, en mars. Il a été... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 11:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 novembre 2011

"Tattoo'd Lady" - Rory Gallagher

Immense chanson de Rory Gallagher ouvrant son fantastique Tattoo de 1973 : Tattoo'd Lady !
Posté par ClashDoherty à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 novembre 2011

"Aladdin Sane" - David Bowie

  Il est temps pour moi de reparler ici d'un album que j'avais déjà abordé ici il y à de cela deux ans environ (le grand nombre de commentaires en bas d'article en est la preuve ; je les laisse, même s'ils font allusion à l'ancienne chronique, désormais virée et remplacée par celle-ci). Cet album date de 1973 et s'appelle Aladdin Sane. C'est un des albums majeurs de David Bowie, et il a été enregistré pendant la tournée américaine de Bowie. Tournée promotionnelle de son The Rise And Fall Of Ziggy Stardust And The Spiders... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:00 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 novembre 2011

"Down In The Sewer" - The Stranglers

Morceau étrange issu d'un album étrange (Rattus Norvegicus (IV), le premier opus du groupe), et qui, en 8 minutes, propose une virée dans les égoûts : Down In The Sewer ! Mis à part des claviers un peu bizarres et moyens, rien à dire, c'est remarquable !