coventhree

Dans la liste des trucs de fou, des albums complètement timbrés, celui-ci se pose là. Sorti en 1969, c'est le premier album d'un groupe culte et imprégné de soufre, au nom éloquent : Coven (le nom est utilisé pour une réunion sataniste, un clan de sorcières). L'album s'appelle Witchcraft Destroys Mind And Reaps Soul ('la sorcellerie détruit l'esprit et récolte l'âme'), il dure quelques 46 minutes, et est quasiment introuvable. Et pour cause : il n'est vendu que difficilement, quasiment sous le manteau (il existe en CD - je précise que je ne possède pas le vinyle, ni le CD, ayant juste entendu l'album), et on comprend pourquoi. Sachez que la photo ci-dessous est l'intérieur de pochette vinyle (la fille, aussi sur le recto de pochette, c'est la chanteuse, Jinx Dawnson, un chouette pseudonyme : Jinx signifie 'poisse'). Rien que le visuel en dit long sur ce que l'album contient, à savoir du rock psychédélique sataniste faisant passer Black Sabbath (dont le premier album date de la même année) pour des Bisounours en overdose de roudoudous fraise.

coven

Le groupe était constitué, donc, de la chanteuse Jinx Dawnson, du guitariste et chanteur Jim Donlinger, du claviériste Jim Nyeholt, du batteur Steve Ross, et des bassistes Alan Estes et (je vous jure que c'est vrai) Oz Osborne. Rine à voir avec Ozzy Osbourne (qui est britannique) de Black Sabbath ! Black Sabbath, dont la première chanson du premier album éponyme s'appelle Black Sabbath...comme la première chanson de ce premier opus de Coven (et ce n'est pas la même chanson, je le précise) ! Revenons à Coven. Un disque totalement cintré, assez flippant par moments, et dont les titres de chansons sont des poèmes à eux seuls : Black Sabbath, Dignitaries Of Hell, White Witch Of Rose Hall, Coven In Charing Cross, Pact With Lucifer, Choke, Thirst, Die, For Unlawful Carnal Knowledge (en acronyme, ça fait FUCK)... Et n'oublions pas ce titre final de 13 minutes, Satanic Mass, le bien-nommé car il s'agit tout simplement d'une messe noire enregistrée. Apparemment, une vraie, pas du chiqué fait en studio ! Ou si ça a été fait en studio, quoi qu'il en soit, c'est une messe sataniste, satanique, dans les règles de l'art. Anton LaVey, fondateur de la Church Of Satan, a sûrement du apprécier... Vous pouvez écouter ça plus bas si ça vous dit, je ne garantis pas l'absence de séquelles ensuite...

coven68

Jinx Dawnwon dans ses oeuvres (matez la croix inversée sur la couverture de cette 'Bible noire')

Witchcraft Destroys Mind And Reaps Soul passera à moitié inaperçu à sa sortie, à cause des albums de Led Zeppelin, Black Sabbath, et, par la suite, Deep Purple. Mais, sincèrement, ce disque d'acid-rock psychédélique et totalement weirdo, écoutable en entier sur le Net, est un disque assez étonnant. Les musiciens ne sont pas tous grandioses (le guitariste en fait parfois trop, ou parfois pas assez), mais le chant est envoûtant, et il se dégage un parfum de soufre de ce disque totalement OMNI (Objet Musical Non Identifié), rare, culte, sans aucun doute cher si on parvient à le trouver, et totalement unique. Un disque assez scandaleux, dans un sens, un album sataniste qui, on le sent, est fait pas un groupe y croyant vraiment (pas comme Black Sabbath, dont le côté sataniste n'était en fait apprécié que de leur bassiste Geezer Butler, le seul à y croire vraiment, face à trois autres membres pour qui ce n'était que de la publicité provocatrice et un bon truc pour se faire connaître). Totalement weirdo, donc, et ça ne plaira pas à tout le monde, mais c'est à écouter !

FACE A

Black Sabbath

White Witch Of Rose Hall

Coven In Charing Cross

For Unlawful Carnal Knowledge

Pact With Lucifer

Choke, Thirst, Die

FACE B

Wicked Woman

Dignitaries Of Hell

Portrait

Satanic Mass