1997774-michel-polnareff-kma-stra

Attention, rareté : le dernier album studio de Michel Polnareff. Sorti en...1990 ! Il s'appelle Kâma-Sutrâ et offre 8 chansons (auxquelles se rajoutent deux bonus-tracks pour le CD). C'est le premier album de Michou en 5 ans, après le naufrage d'Incognito (album putassier, pop à outrance, et dont les ventes furent catastrophiques en raison d'une brouille immense entre l'éditeur de Polnareff de l'époque et les gros distributeurs (notamment la FNAC), qui fit que l'album fut boycotté et subit, donc, de très faibles ventes - et resta incognito, comme son titre le prédisait hélas. Kâma-Sutrâ, lui, a fait plus parler de lui, rapport à une chanson, devenue rapidement un classique absolu de Polnareff, Goodbye Marylou. L'album, de plus, a été enregistré dans des conditions pour le moins rocambolesques : Polnareff l'a fait en France, hé oui, mais dans l'hôtel Royal Monceau, à Paris, où il restera volontairement cloîtré pendant plus de 800 jours, sans sortir. D'abord pour enregistrer ce disque (il enregistrait les voix depuis le bar de l'hôtel et écoutait, par téléphone ou par le biais d'un ordinateur retransmettant les bandes, le résultat fait, à plusieurs kilomètres, et même, parfois, aux USA. Et ensuite, la raison de cet enfermement volontaire dans le Royal Monceau, c'est à cause de problèmes oculaires, il devenait, de myope, progressivement aveugle, et dût, par la suite, se faire opérer - désormais, il voit, depuis 1994 (année de l'opération).

47487324_p

Kâma-Sutrâ est, de tous les albums français, celui dont l'enregistrement est le plus particulier, unique, de par sa conception que je viens de raconter. Gros succès, l'album bénéficie de la participation de Mike Oldfield à la guitare, et est, dans l'ensemble, un retour aux sources : pas mal de piano, arrangements de cordes, album à prédominance acoustique, Kâma-Sutrâ ne ressemble en rien à Incognito, qui fait vraiment de plus en plus penser à un accident industriel dans la carrière de Polnareff. Polnareff, méconnaissable à l'époque de ce retour en France, était, selon ceux qui l'ont vu dans le Royal Monceau, grossi, bouffi, longue barbe brune (couleur de cheveux d'origine), se déplaçant sans problème dans l'hôtel qu'il connaissait bien, mais, sinon, noyant sa crainte de la cécité qui le touchait dans la vodka. En fait, Polna était de retour en France depuis 1984 et, justement, Incognito, et il y restera 10 ans, retournant aux States, où il est encore, après l'opération lui ayant permis de recouvrer la vue.

49713693_p

 

Mais parlons de l'album, au fait. Très pop malgré une prédominance classique (acoustique), Kâma-Sutrâ est un disque parfois mal-aimé. Tout n'y est pas parfait (je n'aime pas trop LNA HO, qui fut un tube mineur, et pareil pour Les Boul' A Zéro, je n'aime pas) mais franchement, dans l'ensemble, cet album est assez incompris. Goodbye Marylou est une pure merveille, Besoin De Toi et Kâma-Sutrâ sont sublimes, et si Toi & Moi fait un peu putassier, dans l'ensemble, cet album est une réussite d'autant plus attachante que l'album précédent était vraiment médiocre (j'avoue cependant, j'aimais Incognito, avant, voir la chronique que j'en avais fait ici). Beau succès à sa sortie, l'album est aujourd'hui oublié, un peu dénigré, même, et n'est pas facile à dénicher - il n'a pas été réédité depuis 1990 ! C'est un des albums les plus attachants de Polnareff, et jusqu'à ce qu'un éventuel successeur ne sorte un jour, son dernier opus. Car il paraîtrait que Polnareff serait en train de préparer, chez lui, un nouvel album, mais rien n'est sûr... Si c'est le cas, j'ai hâte, mais je n'espère qu'à moitié cet album, car il y à aussi des risques qu'il ne se fasse jamais...On ne sait jamais, avec lui...

Les Boul' A Zéro

Besoin De Toi

Toi & Moi

Kâma-Sutrâ

LNA HO

Comme Un Tatouage (Je Matelot)

Goodbye Marylou

Amours Cachets

Toi Sans Moi (instrumental)

Goodbye Marylou (instrumental)