Iggy_Pop_-_Instinct

Il suffit de regarder la pochette de l'album pour juger de l'ampleur du désastre. C'est une des pires pochettes d'albums que je connaisse : ces striures rouges, blanches, jaunes, en étoiles, tout autour d'un cadre contenant une photo d'un Iggy Pop au regard circonspect, coupe de cheveux ridicule, et ce lettrage comique et ridicule, pop, pour le titre de l'album et le nom de l'artiste, beurk, que c'est abominable... Sorti en 1988, Instinct est, en plus, un des pires albums de l'Iguane, et il fait suite à un Blah Blah Blah (1986) très pop new-wave, très commercial, et franchement pas jouasse non plus (mais pas catastrophique, juste moyen). Instinct, lui, est un disque très rock, du hard-rock, en fait. Ce que sa pochette laisse d'ailleurs présager, ça fait très hair-metal, tout ça... Iggy, pour ce disque produit par Bill Laswell, s'est entouré de Steve Jones (des Sex Pistols) à la guitare, de Seamus Beaghen aux claviers, Leigh Foxx à la basse (Glen Matlock, aussi des Sex Pistols, également un peu à la basse), et Paul Garisto à la batterie. Avec aussi, aux programmations, Nicky Skopelitis et Jeff Bova.

Iggy+Pop+Image4

A&M (maison de disques d'Iggy à l'époque) envisageait, après le carton du très commercial Blah Blah Blah, un autre disque de pop commerciale. Las, Iggy sortira ce disque très metal dans l'âme, avecguitares en fusion, rythmiques bien bourrines, sans aucun répit. 43 minutes durant, Instinct est un disque bourrin, sans originalité aucune, qui sera qualifié, par le mahazine spécialisé dans le metal Kerrang !, de 69ème meilleur album (sur 100) de heavy metal de tous les temps, je ne sais pas en quelle année. L'album a atteint la 110ème place du Billboard 200, ce qui en fait un résultat assez moyen. L'album n'a pas marché autant que le précédent, et a quand même eu deux singles, Cold Metal et High On You, qui auront tous deux droit à un vidéoclip. Deux chansons nettement meilleures que le reste de l'album, qui, franchement, ne vaut pas tripette, même en étant indulgent. Instinct est clairement, avec Soldier et Beat 'Em Up, un des plus mauvais albums de l'Iguane, rien ou presque n'est à sauver (excepté les deux premières chansons, déjà citées, car ce sont les singles).

154605-iggy-pop-637x0-2

Le reste, de Instinct à Strong Girl en passant par Tom Tom, Squarehead et Power & Freedom, est une calamité bourrine sans âme, sans envergure, et assez mal produite, de plus. Vraiment, Instinct est à oublier. Par la suite, Iggy sortira un Brick By Brick vraiment remarquable et un American Caesar trop long, mais correct. En attendant, en 1988, Iggy est dans une de ses pires périodes, clairement, et ce disque est à oublier.

FACE A

Cold Metal

High On You

Strong Girl

Tom Tom

Easy Rider

FACE B

Power & Freedom

Lowdown

Instinct

Tuff Baby

Squarehead