8

Treizième album studio de R.E.M., Around The Sun est sorti en 2004. Après un très mauvais Reveal en 2001, le groupe était attendu au tournant par les fans. Le résultat se fait attendre trois ans, mais au bout du compte, sous une pochette assez moyenne (mais pas la pire), Around The Sun sort en 2004. C'est le premier album du groupe possédant une chanson-titre (elle achève l'album), chose assez amusante à signaler comme anecdote. Around The Sun est meilleur que Reveal, mais n'est pas non plus un grand cru de R.E.M., pour tout dire ; en fait, c'est un des moins bons albums du groupe d'Athens, Géorgie, mais il offre quand même de bien meilleures chansons que Reveal. L'album est à nouveau produit par Patrick McCarthy et R.E.M., comme c'est le cas depuis Up (1998). Le groupe s'offre un nouveau batteur, Bill Rieflin (rappelons que leur batteur initial, Bill Berry, a quitté l'aventure R.E.M. en 1997). C'est leur premier album à ne pas accéder au Top 10 aux USA (mais il sera quand même N°1 en Angleterre, comme quoi).

Padova_REM_concert_July_22_2003_blue

Avec comme chanson d'ouverture Leaving New York (qui sortira en single), Around The Sun, cependant, commence bien. Cette première chanson est en effet une des meilleures de l'album, une chanson mémorable, même, qui augure de bien des plaisirs pour la suite de l'album. Mais si certaines chansons, comme le très politisé Final Straw (sur le conflit en Irak), Wanderlust, Aftermath ou Around The Sun sont franchement excellentes, l'album, dans sa totalité, est quand même foutrement inégal. Les 55 minutes (pour 13 titres) de l'album ne passent pas vraiment comme une lettre à la Poste, ou alors, un jour de grève : Boy In The Well, Electron Blue, I Wanted To Be Wrong, High Speed Train et Make It All Okay ne sont pas terribles. Seulement cinq mauvaises chansons sur 13, ce n'est pas assez pour en faire un mauvais cru, mais c'est suffisant pour en faire un album assez moyen, franchement.

rem

Par la suite, Rapid Eye Movement sortira encore deux albums studio avant de se séparer il y à quelques semaines : Accelerate et Collapse Into Now, qui seront tous deux nettement supérieurs à cet Around The Sun lui-même nettement supérieur à Reveal. Pour fans uniquement, ce disque de 2004, qui possède quand même de bonnes chansons, reste une déception de plus, une des rares déceptions du groupe de Michael Stipe soit dit en passant. Bref, c'est dommage, mais ce n'est pas trop grave non plus.

Leaving New York

Electron Blue

The Outsiders

Make It All Okay

Final Straw

I Wanted To Be Wrong

Wanderlust

Boy In The Well

Aftermath

High Speed Train

The Worst Joke Ever

The Ascent Of Man

Around The Sun