Les_Bonbons

Sorti en 1966, Les Bonbons, aussi connu sous le titre Les Vieux, est un album de Jacques Brel constitué de chansons enregistrés entre 1963 et 1964. J'ignore si la disposition des faces, plus bas dans le tracklisting, est correcte, n'ayant l'album qu'en CD, et il dure 47 minutes, ce qui fait un peu long pour un album de chanson française de l'époque (l'album est sans aucun doute sorti à l'époque avec moins de chansons, ça reste à voir). Quoi qu'il en soit, album de 14 titres ou album de 10, ou de 8, ou de 12 (apparemment, c'est 12 titres qu'il y avait en vinyle en 1966), ou de 6, peu importe, car Les Bonbons, dans la forme présente sur ce CD et cet article, est franchement un très bon cru de Brel. Il offre un régal de chansons drôles ou touchantes, légères ou graves, dont une bonne partie se retrouvent sur le Olympia 1964 (que j'ai abordé ici il y à quelques semaines) : Les BonbonsLes Vieux, Au Suivant, Les Toros, Les Bigotes, Le Dernier Repas. Brel est accompagné de l'orchestre de François Rauber.

quinze-ans-d-amour-jacques-brel

Oui, Les Bonbons est vraiment un excellent cru, sans toutefois atteindre au sommet de Ces Gens-Là, Les Marquises ou J'Arrive. Mais, sincèrement, comment se passer de ces chansons ? Les Bonbons, chanson tendre au possible, mythique (J'vous ai apporté des bonbons, parce que les fleurs, c'est périssable), ouvre à merveille le bal. Les Vieux, sur les parents de Brel, Les Toros, Au Suivant, La Parlote, Le Dernier Repas sont autant de pures petites merveilles. Il y à juste deux chansons qui me plaisent moins, ici, que les autres, et ce sont Les Filles Et Les Chiens et Titine ; mais c'est bien peu par rapport au reste de l'album ! Et ce reste... Les Bigotes qui aligne les religieuses dans l'âme, La Fanette qui est sublime, Les Toros, grandiose, J'Aimais, très belle, Quand Maman Reviendra très touchante... Clairement, cet album est sublime.

people-jacques-brel-2503319_123

Alors, oui, Ces Gens-Là est meilleur, idem pour J'Arrive, Les Marquises. Ces trois albums sont les sommets absolus de Brel. Mais Les Bonbons est, franchement, son quatrième meilleur album, un disque essentiel à tout fan de Jacques Brel et de chanson française ; dont un des plus illustres (de chez les illustres) représentants est belge, comme quoi. Un grand, grand disque un peu oublié désormais, j'en ai bien peur. A (re)découvrir d'urgence !

FACE A

Les Bonbons

Les Vieux

La Parlote

Le Dernier Repas

Titine

Au Suivant

FACE B

Les Toros

La Fanette

J'Aimais

Les Filles Et Les Chiens

Les Bigotes

Les Fenêtres

Bonus-tracks

Quand Maman Reviendra

Les Amants De Coeur