1050152033

En 1967, Jacques Brel annonce la fin de ses concerts. Il quitte la scène, ne fera plus de récitals. Il continuera certes de faire des albums de temps à autre (et d'ailleurs, en 1968, il sort le remarquable J'Arrive), mais se consacrera au cinéma : Les Risques Du Métier, L'Aventure C'Est L'Aventure, Mon Oncle Benjamin, Le Bar De La Fourche, L'Emmerdeur, plus deux films qu'il réalisera en plus de jouer dedans, Franz et Le Far-West. Pour ne citer que ces films. Brel était par ailleurs un remarquable acteur. En 1967, il décide cependant de monter sur scène pour une comédie musicale adaptée de Don Quichotte de Cervantès, L'Homme De La Mancha, dans laquelle joueront aussi Dario Moreno et Joan Diener. Cette pièce musicale théâtrale est l'adaptation d'une pièce américaine ayant marché à Broadway, et que Brel verra au Carnegie Hall en 1967. En été 1968, les répétitions commencent, l'album est enregistré par ailleurs (cet album), mais un gros coup du sort (le thème de Don Quichotte par ailleurs toujours été maudit, entre l'échec de certains films sur le sujet et la non-réalisation de certains autres, comme celui de Terry Gilliam ou celui d'Orson Welles) frappe la pièce avant même la première représentation parisienne (avant ça, la pièce sera jouée à Bruxelles) : le 1er décembre 1968, Dario Moreno, qui devait jouer Sancho Pança (et Brel, Don Quichotte, évidemment), meurt, hémorragie cérébrale. Robert Manuel reprend le rôle, la comédie musicale se joue, sera un succès de plus pour Brel, et se termine le 17 mai 1969, à la demande d'un Brel fatigué. En effet, Brel perdra 10kg en jouant le rôle, pour lequel il sera incroyable (ayant vu la pièce, mon père en témoigne).

brel

L'album, que voici, n'est pas un live capté durant une représentation, mais la version studio des titres de la pièce. Assez peu connu, ce disque, L'Homme De La Mancha, est une des pièces majeures de la légende brelienne, même si, pour être honnête, ce n'est pas son meilleur album. Un peu comme le Hamlet de Johnny Hallyday (qui, lui, ne se fera jamais en comédie musicale, mais il fut à la base prévu), en plus réussi et court, L'Homme De La Mancha offre de sublimes moments : La Quête est le plus fameux d'entre eux, mais L'Homme De La Mancha, Le Final, Dulcinée ou bien encore Sans Amour sont également superbes. Mais dans l'ensemble, ça fonctionne moins bien qu'un album classique : les morceaux ont été faits pour être joués sur scène, et nul doute que sur scène, L'Homme De La Mancha devait être quelque chose de fort, de puissant, de renversant, même. Connaissant le talent de Brel, sa capacité à tout donner pour le public, son interprétation de Don Quichotte devait détonner. Sur l'album, il chante bien (il n'est pas le seul à chanter), rien à dire, mais la grande partie des 14 titres ne fonctionne pas trop en écoute classique.

dyn003_original_348_525_pjpeg_2665126_630bb739109aee10a3f3e2d8a3912ace

Bref, cet album méconnu et un peu oublié, qui fut pendant un temps assez difficile à trouver (plus maintenant ; de plus, l'édition CD est assez belle), est un album conseillé si vous aimez Brel, mais ce n'est pas non plus une oeuvre majeure de l'artiste belge. Il y à de bonnes chansons (La Quête est immense), musicalement, c'est un peu kitsch parfois (mais c'est une comédie musicale de l'époque...), sans pour autant que ça soit grotesque... L'Homme De La Mancha est un album à la fois indispensable et dispensable. Vous aimez Brel ? Alors, achetez-le. Vous n'êtes pas plus fan que ça ? Passez votre chemin. Vous aimez les étrangetés, les raretés ? Alors, achetez-le. Attendez-vous à être un peu déçu, mais c'est quand même pas mal. Juste qu'on ne peut pas comparer avec ses grands albums studio, ce n'est pas pareil du tout.

FACE A

L'Homme De La Mancha

Un Animal

Dulcinée

Vraiment Je Ne Pense Qu'A Lui

Le Casque D'Or De Mambrino

Chacun Sa Dulcinea

Pourquoi Fait-Il Toutes Ces Choses ?

FACE B

La Quête

Sans Amour

Gloria

Aldonza

Le Chevalier Aux Miroirs

La Mort

Le Final