outrageous lp

Kim Fowley est un cinglé. Un pur, un vrai. Il suffit de regarder les quelques photos que l'on trouve sur lui sur le Net, il a quelque chose dans le regard qui fait qu'on a pas spécialement envie de le croiser le soir au coin d'un bois sombre et glacial. Grande perche de quasiment 2 mètres, grand échalas inquiétant, ce mec est aussi et surtout un producteur/arrangeur de génie ayant crée divers groupes pop et rock (The Runaways, groupe de filles dont on tirera un film du même nom, ou bien le faux groupe de rock'n'roll Flash Cadillac & The Continental Kids, qui apparait dans le film American Graffiti), ayant collaboré avec Kiss, notamment (il a co-signé quelques titres de leur album Destroyer de 1976), Flamin' Groovies, etc... Il a aussi livré un hymne du rock garage et psychédélique, la chanson The Trip (1965), et livré quelques albums bien distincts les uns des autres. Il y à de tout : hard-rock (I'm Bad, 1972), glam-rock (International Heroes, 1973), pop (Animal God Of The Streets, 1975), rock psychédélique (ce disque)... Ce mec aurait même fait de la taule pendant quelques années, pour, il me semble, homicide involontaire (anecdote tirée d'une interview de Fowley dans Rock'n'Folk il y à quelques années, ce la bouche même du fou furieux, mais rien sur Wikipédia ne dit pareille chose ; info ou intox de la bouche même de Fowley ?) !

Kim_Fowley_younger

Outrageous date de 1969 et est un de ses meilleurs albums avec International Heroes. Un disque totalement outrageant et space que cet Outrageous à la pochette très dans le style de l'époque (et qui ne reflète pas du tout la sauvagerie, la dinguerie des 36 minutes, en 12 titres, de ce disque). Outrageous est un disque culte qui tient aussi bien du rock psychédélique et expérimental que du hard-rock et même du punk-rock, ou plutôt, proto-punk, garage. Comment définir pareil album, qui s'ouvre sur un Animal Man totalement cintré (les paroles ! I'm ugly, ah ah ah, dirty, filthy, sneaky, horrible, uuuuuuuuuhhhhh, I'm gonna kill you...Are you straight ? Well, I'm an animal man, whoaaah !!), et se poursuit, tout du long, sur des morceaux de plus en plus cinglés ? Ce Chinese Water Torture de 45 secondes, ce Bubble Gum que les Sonic Youth reprendront par la suite, Up et Down, le court (1,10 minute) California Hayride... Le monumental Caught In The Middle (oui, pris dans le milieu, entre Up et Down, dans le tracklisting !), le fantastique Wildfire...

kimfowley3

Disque de malade, Outrageous est un album rare, difficile à trouver (impossible ou presque de le dénicher sur ne Net à un prix abordable, et ne parlons pas des magasins, voulez-vous), mais quand même téléchargeable (légalement) assez facilement, il y à une justice. Album méconnu, rare, cher, d'un artiste assez méconnu en général, toujours de ce monde (et toujours un peu cinglé), c'est un album remarquable, difficile d'accès, totalement weird, mais franchement imparable et, osons utiliser ce mot galvaudé, culte. Un artiste et un disque vraiment cultes, tous deux. Si vous aimez les dingueries musicales, écoutez Outrageous, vous allez prendre une baffe monumentale !

FACE A

Animal Man

Wildfire

Hide And Seek

Chinese Water Torture

Nightrider

Bubble Gum

FACE B

Inner Space Discovery

Barefoot Country Boy

Up

Caught In The Middle

Down

California Hayride