garage-inc

A la base, cet album, sorti double en 1998 sous le titre Garage Inc., était un EP (mini-album) de 5 titres, sorti en vinyle en 1987 sous le titre de The $5.98 E.P. Garage Days Re-Revisited. Le visuel de ce mini-album vinyle (25 minutes en tout) est d'ailleurs juste en-dessous. Garage Inc. est sorti, donc, en 1998 pour satisfaire la demande grandissante des fans du mini-album, considérablement piraté car difficile à dénicher. Le groupe est constitué, à l'époque de la sortie du mini-album de base, de James Hetfield (chant, guitare), Kirk Hammett (guitare), Lars Ulrich (batterie) et, ayant perdu leur bassiste Cliff Burton (mort en 1986), de Jason Newsted. Sur ce Garage Inc., Metallica livre 27 titres. Les 11 du premier disque ont été faits en 1998 pour cette version rallongée du mini-album. Les 5 premiers du deuxième CD sont le mini-album de 1987. Les sept titres suivants sont des faces B de singles, notamment. Puis 4 morceaux originellement de Motörhead pour achever l'album. Bien entendu, tous sont des reprises.

Metallica_Garage_Days

Pochette du EP de 1987

Reprises de Motörhead pour achever l'album (Overkill, Damage Case, Stone Dead Forever, Too Late, Too Late), mais aussi de Queen (Stone Cold Crazy), Blue Öster Cult (Astronomy), Lynyrd Skynyrd (Tuesday's Gone), Black Sabbath (Sabbra Cadabra), Mercyful Fate (Mercyful Fate), Killing Joke (The Wait), Thin Lizzy (Whiskey In The Jar)...et plein d'autres groupes plus ou moins connus, mais tous appréciés de Metallica, faute de quoi ils n'auraient jamais pensé à reprendre une de leurs chansons. Dans l'ensemble, c'est franchement pas mal, sans pour autant être le sommet des Four Horsemen. Un album entièrement constitué de reprises ne saurait, ou alors exception confirmant la règle (Pin Ups de Bowie ?), être un sommet absolu, de toute façon : les albums de reprises sont spéciaux, à la base. C'est toujours difficile pour un artiste ou un groupe de faire un album de la sorte, on l'accusera parfois de fainéantise (du style pas capable de pondre ses propres chansons, alors il reprend les chansons des autres pour se faire un album), en oubliant des interprétations originales de ces reprises (Peter Gabriel avec Scratch My Back, Patti Smith avec Twelve, le Bowie cité plus haut, ou ce Metallica, parfois).

metallica

Garage Inc. offre de grands moments : les 5 titres du EP Garage Days initial, évidemment, ainsi que le quatuor final de chansons de Motörhead (Overkill, putain !!), et n'oublions pas la chanson la plus teigneuse, avec Sheer Heart Attack, de Queen, ce Stone Cold Crazy initialement de 1974, et franchement bien bourrin ici. La reprise du BÖC vaut le coup, celle de Black Sabbath aussi, tout comme celle des Skynyrds ou de Bob Seger (Turn The Page). Il y en à d'autres moins marquantes (Loverman, à la base de Nick Cave, ou Breadfan, de Budgie, aussi auteurs de Crash Course In Brain Surgery issu du EP initial, et nettement supérieur), mais dans l'ensemble, ce double album de plus de deux heures est un disque quasiment indispensable pour tout fan de Metallica et pour tout fan de rock et de hard-rock. C'est franchement du bon boulot en général (l'album est produit par Bob Rock pour les morceaux les plus récents, et par Hetfield et Ulrich pour le reste) !

CD 1

Free Speech For The Dumb

It's Electric

Sabbra Cadabra

Turn The Page

Die, Die My Darling

Loverman

Mercyful Fate

Astronomy

Whiskey In The Jar

Tuesday's Gone

The More I See

CD 2

Helpless

The Small Hours

The Wait

Crash Course In Brain Surgery

Last Caress/Green Hell

Am I Evil ?

Blitzkrieg

Breadfan

The Prince

Stone Cold Crazy

So What

Killing Time

Overkill

Damage Case

Stone Dead Forever

Too Late, Too Late

E.P. de base :

FACE A

Helpless

The Small Hours

FACE B

The Wait

Crash Course In Brain Surgery

Last Caress/Green Hell