08606ebff9843262042b6bf39351e437

En 1990, Depeche Mode, fameux groupe d'électrorock anglais (tendance new-wave dans le début de leur carrière), marque un gros coup avec Violator, leur deuxième gros coup consécutif après Music For The Masses en 1987, qui marqua le début de la vraie popularité de masse (le groupe était déjà populaire auprès des fans, mais pas du grand, grand public). Les deux albums offraient des tubes, mais Violator, aussi, était un album assez sombre, production industrielle, morceaux assez chargés. Histoire de continuer sur le même chemin, le groupe, en 1993, sort Songs Of Faith And Devotion, album qui, sous sa pochette noire et violette, la seule de l'histoire du groupe (pour les albums studio) à proposer les visages des membres de Depeche Mode sur le recto de pochette, est un disque encore plus sombre. L'album, malgré cet aspect très sombre, sera un gros succès (disque d'or ou plus dans pas mal de pays, tournée monumentale, etc), mais marquera, quelque part, la première fin du groupe.

depeche_mode1

En effet, Alan Wilder, un des quatre membres du groupe, partira en 1995, et Andrew Fletcher, un autre des membres, fera un burnout pendant la tournée Devotional Tour, une des plus monstrueuses de Depeche Mode, qui fut conçue par le photographe et réalisateur Anton Corbijn. L'enregistrement de Songs Of Faith And Devotion fut, de toute façon, difficile, les tensions commençèrent à s'accumuler entre les différents membres, l'alcool aidera pas mal ces tensions, sans parler des drogues. Entièrement signé Martin Gore (mais c'est Dave Gahan qui chante sur une grande partie des morceaux, même si Gore chante sur Judas et One Caress), l'album offre de très bonnes chansons : Judas, In Your Room, Condemnation, I Feel You, Mercy In You ou bien encore Rush. L'album n'est pas très long (il contient 10 titres pour 47 minutes, le plus long dure 6,25 minutes et est In Your Room), mais les 47 minutes, agrémentées de bonus-tracks dans certaines rééditions, sont, croyez-moi, assez sombres et se suffisent à elles-mêmes.

depechemode

Si Violator et Music For The Masses sont selon moi meilleurs, Songs Of Faith And Devotion est tout de même un excellent cru de Depeche Mode. Je précise que je n'ai jamais été un fan de ce groupe qui, pourtant, je le reconnais, a fait de très bons disques, et de gros tubes entraînants et/ou très sombres. Ce disque de 1993, qui sera leur dernier pour 4 ans (le suivant date de 1997, Ultra, assez raté), est donc un album très sombre, limite gothique, dépressif, assez recherché, et, au final, très réussi, à écouter.

FACE A

I Feel You

Walking In My Shoes

Condemnation

Mercy In You

Judas

FACE B

In Your Room

Get Right With Me

Rush

One Caress

Higher Love