41R3ZYN5EDL__SL500_AA300_

En 1999, le groupe Belge dEUS (typographie fidèle !) mené par Tom Barman, sort son troisième album, son dernier pour six ans (car ils ne reviendront qu'en 2005), et aussi son chef d'oeuvre, son accomplissement absolu, j'ai nommé The Ideal Crash.  Sous une pochette très réussie et plutôt déconcertante (j'espère qu'elle s'est splashée au feu rouge) se cache l'un des meilleurs albums des années 90. Rien que ça. Clairement, The Ideal Crash est un disque qui n'a pas à rougir de The Bends de Radiohead, ou de l'album éponyme de Blur. D'ailleurs, musicalement, The Ideal Crash se rapproche un peu de l'album de la bande à Damon Albarn. Les deux disques ont un petit côté fantômatique dans leur musique. Contenant 10 titres pour 56 minutes de bonheur (les titres sont donc longs, le plus court fait quelque chose dans les 4'50), et cet aspect un peu expérimental, The Ideal Crash n'est pas un album commercial. Pourtant, il se taillera un beau succès, notamment à l'éternel single Instant Street.

D'ailleurs, parlons-en, de Instant Street. Six minutes de folie, le sommet absolu de l'album et un des meilleurs titres du rock 90's. Rien que ça. Ca commence plutôt joyeusement, mais la fin embarque dans un barnum immense et détraqué. Cette chanson est un summum total, le paradis sur Terre. Mais ne prendre en compte que cette chanson serait un crime contre l'humanité. Car The Ideal Crash, c'est aussi cette ouverture tout à fait immense et très rock, Put The Freaks Up Front, qui promet d'ores et déjà quelque chose de grandiose. C'est également le remarquable Dream Sequence #1, fermeture un peu oppressante mais totalement réjouissante, le meilleur morceau de l'album avec Instant Street.  Tout au plus pourrait-on penser que The Ideal Crash et Everybody's Weird sont un peu en dessous du niveau général de l'album, mais franchement rien de grave, ces deux chansons restant excellentes. Mais quelle chanson de l'album ne l'est pas ? Du crépusculaire The Magic Hour, qui est effectivement magique, jusqu'au futuriste One Advice, Space, en n'oubliant les réussites absolues et sombres que sont Sister Dew, Magdalena et Let's See Who Goes Down First, tout ici est parfait, immense.

Pas le temps de s'ennuyer une seule seconde avec cet album grandiose qui marque la quintessence du groupe Belge. Bref, je crois que vous avez compris, The Ideal Crash s'impose comme un indispensable absolu de toute discographie. La première écoute ne sera pas forcément la bonne, ce n'est pas le disque le plus facile d'accès qui soit... Mais si vous aimez vraiment le rock, et surtout le rock 90's à la Radiohead / Supergrass / Blur, vous devriez tomber raide dingue de ce chef d'oeuvre. Ca fait du bien de se dire que c'est un groupe francophone (même si tout est chanté en anglais) qui a pondu une telle merveille. Ca prouve que les anglo-saxons ne dominent pas toujours tout, et qu'ils ont eu, à l'époque, du souci à se faire en entendant ce concurrent absolu à toute leur scène de l'époque. Immense.

Put The Freaks Up Front

Sister Dew

One Advice, Space

The Magic Hour

The Ideal Crash

Instant Street

Magdalena

Everybody's Weird

Let's See Who Goes Down First

Dream Sequence #1