motley_crue_-_dr_feelgood-front

Vous connaissez Mötley Crüe ? Un groupe de hard-rock américain à tendance glam/metal/trash, un groupe de hair-metal un peu comme Ratt, Dokken ou Def Leppard (ou même les Guns'n'Roses, dans le début de leur carrière). Un groupe de vrais guignols, dont l'autobiographie, The Dirt, a été adaptée au cinéma, tant ce groupe crée dans les années 80 et faisant partie des plus cultes et ingouvernables du rock a fait de conneries dans leur carrière (alcool, dope, filles, excès, bastons, overdoses qui auraient pu être mortelles à un des membres, Nikki Sixx...). Pas de gentils agneaux, les gars de l'Equipe Bariolée (traduction du nom du groupe ; au fait, les trémas sont là, comme pour Motörhead, pour faire agressif et original uniquement...) ! Le groupe est constitué du chanteur Vince Neil (le blondinet), du guitariste Mick Mars, du bassiste Nikki Sixx (aussi au chant) et du batteur Tommy Lee (celui-là même qui sera avec Pamela Anderson, un couple people bien trash s'il en est). Leur premier album date de 1981, mais celui dont je vais vous parler, Dr. Feelgood (marrant : ce titre est aussi le nom d'un groupe de pub-rock anglais des années 70 !), leur cinquième opus studio, date de 1989. C'est incontestablement leur réussite absolue, et aussi leur plus gros succès, quoique Shout At The Devil de 1983 ait également très bien marché.

motley crue_crue fest

En 45 minutes, Dr. Feelgood est définitivement une réussite de hard-rock, de heavy metal, de glam-rock aussi. En entendant cet album, Lars Ulrich (batteur de Metallica) demandera au producteur de Mötley Crüe sur l'album (Bob Rock) de produire leur Black Album de 1991, et non seulement Bob Rock le fera, mais il produira aussi les albums suivants de Metallica. Il faut dire que la production de Bob Rock est franchement remarquable, ici. Un peu comme Aerosmith avec Pump (même année 1989), Mötley Crüe a décidé de stopper les excès, alcool, drogues, pour être les plus sobres possibles, afin de ne pas foirer l'album, qui marque une sorte de retour aux sources. Plus hard-rock que glam-metal et hair-metal, Dr. Feelgood, passé son intro de même pas une minute T.N.T. (Terror 'n Tinseltown), offre une ribambelle de grandes chansons de pur hard-rock : Dr. Feelgood, Kickstart My Heart, Don't Go Away Mad (Just Go Away) ou bien Rattlesnake Shake (rien à voir avec la chanson de Fleetwood Mac, de 1969, du même nom ; Mötley Crüe, reprendre le Mac, non mais ça va pas, ou quoi ? ah ah ah ! Je précise que j'adore le Mac, ceci dit). Slice Of Your Pie qui s'achève exactement avec le riff du I Want You (She's So Heavy) des Beatles... et le plus drôle, c'est que ça le fait grave !

motley_crue

Interprétation assez remarquable de Vince Neil, qui n'a jamais aussi bien chanté, production imparable, chansons en béton, voilà de quoi faire de cet album un des meilleurs de hard-rock des années 80, et même un des meilleurs depuis les années 80. Je dois dire que je ne suis pas fan du tout de Mötley Crüe (à la rigueur, Shout At The Devil est très marrant à écouter, comme la quasi-totalité des albums de pur hair-metal, sous-genre assez limité du heavy-metal, mais ils ont quand même fait pas mal de mauvais albums, les Mötley Crüe, comme Theatre Of Pain), mais Dr. Feelgood est, vraiment, une petite claque, un peu comme le Electric de The Cult, ou le Pump d'Aerosmith. Un excellent, et même exceptionnel, album de pur hard-rock qui bute ! C'est vrai que les gars du groupe font un peu guignols, avec leur look et leur trash-attitude à l'extrême (les Guns'n'Roses ont pas mal puisé dedans), mais musicalement, ici, ils assurent à fond ! Pour la première et la dernière fois (désolé s'il y à des fans)...

FACE A

T.N.T. (Terror 'n Tinseltown)

Dr. Feelgood

Slice Of Your Pie

Rattlesnake Shake

Kickstart My Heart

Without You

FACE B

Same Ol' Situation (S.O.S.)

Sticky Sweet

She Goes Down

Don't Go Away Mad (Just Go Away)

Time For Change