0073145291312_600

Tatatiiiiiiin ! Le retour de la chetron sauvage sur le blog ! Avec ce live mythique, captation de l'intégralité (c'est fièrement indiqué sur la pochette) d'un concert fait en 1982 à l'Olympia, fameuse salle de concerts et de music-hall de Paris. Un Olympia Pour Moi Tout Seul, qu'il s'appelle, ce live, qui mérite bien son titre car, en effet, pas de première partie, Renaud était seul à jouer ce soir-là à l'Olympia. Renaud est cependant accompagné de musiciens, évidemment, et qui sont Yann Benoist et Serge Saïd (guitares), Jean-Louis Roques (accordéon, claviers), Pierre-Jean Gidon (saxophone, claviers), Amaury Blanchard (batterie) et Dominique Bertram (basse). Aux choeurs, Sharon Vauville et Klaus Blasquiz (chanteur initial de Magma). Ont été rajoutés, en studio, une piste de guitare de Paul Scémama et des choeurs de Shitty. L'album a donc été un peu retouché en studio, mais rien, vraiment rien de grave et d'important.

e9j34fjy

Ce live fait la part belle à l'album ...Le Retour De Gérard Lambert de 1981, son plus récent alors : sur les 11 chansons de cet album, seule Oscar n'est pas chantée sur le live ! Un peu comme le live remarquable, double aussi (mais tout tient sur un seul CD, pas comme Un Olympia Pour Moi Tout Seul qui est toujours double en CD) A Bobino de 1980, qui offre quasiment tout Marche A L'Ombre excepté Où C'Est Qu'J'Ai Mis Mon Flingue ?, chanson qui, justement, ouvre le bal de ce double live à l'Olympia, et qui est une des plus violentes, si ce n'est la plus violente, des chansons engagées de Renaud. D'ailleurs, on a le titre du double live dans les paroles de la chanson (C'est sûr'ment pas un disque d'or, ou un Olympia pour moi tout seul, qui me feront virer de bord, qui me feront fermer ma gueule), paroles qui, prononcées par un mec à la voix très solennelle, servent d'intro au live ; hilarante intro d'ailleurs ; et se retrouvent imprimées sur la pochette de l'album. L'album, revenons-y. Un gros défaut, le son est assez moyen. Probablement mal transféré en CD, il est assez criard, monolithique, surtout quand on l'écoute sur des enceintes peu puissantes (j'ai testé en autoradio, c'est moche). Le son a vieilli, vraiment, surtout la batterie et entre les morceaux (car Renaud cause pas mal sur ce live, il s'amuse avec le public, parle de la genèse des chansons, etc, et tout ça est vraiment drôle et passionnant).

394899716_small

Mais si on excepte ce défaut inhérent à l'âge de l'album (mon âge, par ailleurs), rien à dire : interprétation épatante pour les 19 titres de ce live (qui totalise environ 90 minutes, un petit peu moins). Les chansons les plus énergiques (Où C'Est Qu'J'Ai Mis Mon Flingue ?, L'Auto-stoppeuse, J'Ai Raté Télé-Foot, Banlieue Rouge, Etudiant-Poil Aux Dents ou Dans Mon H.L.M.) ont un air légèrement punk, à la fois grâce à l'interprétation musclée et à cause du son assez limité et daté. C'est surtout le cas pour Où C'Est Qu'J'Ai Mis Mon Flingue ? qui sonne vraiment très rageuse (la voix de Renaud, agressive, on l'a rarement entendu, en live ou en studio, sonner aussi vénère que ça). Ca fait, vraiment, punk à la Starshooter (groupe cité dans les paroles de L'Auto-stoppeuse), à la Bijou, ça fait vicieux et encore plus sanglant que de coutume, déjà que les paroles (Votre République, moi, j'la tringle) sont violentes... Et ça fait un bien fou, surtout en intro d'album. Après, il y à les chansons calmes, douces, tristes, comme La Chanson Du Loubard, Chanson Pour Pierrot, Manu, La Teigne, La Blanche, et même A Quelle Heure On Arrive ?, bluesy dans l'âme. Celles-là sont super bien jouées aussi, avec retenue, sobriété, rien à voir avec la furie des morceaux 'rock'.

rn-argot

Et les chansons rigolotes comme Soleil Immonde (écrite et composée en totalité par Coluche), Les Aventures De Gérard Lambert et sa suite moins marquante mais très fendarde Le Retour De Gérard Lambert, Mon Beauf', Germaine (avec une looongue partie parlée par Renaud) ou bien encore le plutôt mineur Le Père Noël Noir. Amusant que ce morceau, un des plus faibles de l'album ...Le Retour De Gérard Lambert, soit, sur ce live, un des meilleurs moments, si ce n'est le meilleur. Tout ça grâce à sa longue introduction vocale, parlée, de Renaud, qui, sur fond de musique reggae, se fout allègrement de la gueule du gringo de Saint-Etienne, Bernard Lavilliers, en parlant un peu comme lui, se la racontant baroudeur, transporteur d'armes pour la guerrilla en Amérique du Sud, suant comme un diable, entouré de musikos jamaïcains qui l'accompagnent, dans la jungle, en treillis, et, soudain, se rappelant qu'en Europe c'est décembre, a composé cette chanson. Le Père Noël...Black !!! glapit Renaud, faisant claquEr le mot 'black' à la manière de Lavilliers, qui n'appréciera pas du tout le foutage de tronche (que Renaud refera sur Ma Chanson Leur A Pas Plu en 1983 sur Morgane De Toi...). Hilarant. La suite (le morceau en lui-même) est moins marquante, le morceau étant ce qu'il est, rigolo, mais mineur.

Renaud

Au final, Un Olympia Pour Moi Tout Seul est un live remarquable malgré le son daté. Tracklisting remarquable, interprétation efficace et/ou sobre, tout dépend du style de morceau joué, morceaux imparables (La Chanson Du Loubard, Manu, La Teigne, Les Aventures De Gérard Lambert...), durée idéale, interventions rigolotes de Renaud entre les morceaux, cet album est devenu mon live préféré de Renaud, devant le pourtant immense aussi (et bien meilleur niveau son, le jour et la nuit) A Bobino de 1980. Bref, j'adore, et je le trouve, malgré le son, génial. Pour amateurs de Renaud, c'est essentiel.

FACE A

Où C'Est Qu'J'Ai Mis Mon Flingue ?

Les Aventures De Gérard Lambert

Soleil Immonde

La Chanson Du Loubard

Chanson Pour Pierrot

FACE B

Germaine

Mon Beauf'

A Quelle Heure On Arrive ?

L'Auto-stoppeuse

Le Retour De Gérard Lambert

FACE C

Etudiant-Poil Aux Dents

La Teigne

Le Père Noël Noir

Banlieue Rouge

La Blanche

FACE D

C'Est Mon Dernier Bal

Manu

J'Ai Raté Télé-Foot

Dans Mon H.L.M.