12

Pour ce 309ème Track-by-track, un disque aujourd'hui assez peu connu, sauf des fans de Johnny Hallyday (je n'en suis pas un) et de rock français des années 70 (j'en suis, quelque part, un). Sorti en 1971, c'est un des albums les plus réussis et radicaux de Johnny Hallyday, et il s'appelle Flagrant Délit. Pochette assez marquante, contenu aussi marquant. Ce disque est la deuxième collaboration (après Vie de 1970) entre Hallyday, alors dans une période très rock anglais, et le journaliste, romancier et réalisateur Philippe Labro, qui a adapté en français (ou tout simplement écrit) les chansons de l'album. Musicalement, Hallyday est entouré de Mick Jones, Hugh McCracken, Tommy Brown, Gary Wright, Bobby Keyes, Jim Price, et, pour les choeurs, de Nanette Workman, Madeline Bell, Doris Troy et Liza Strike. Flagrant Délit, long de 36 minutes (court, donc), est un de ses plus grands albums, et le voici :

Flagrant Délit : A la base, cette chanson-titre, Flagrant Délit, est une chanson anglophone, Stand For Your Rights, écrite par Gary Wright (organiste sur l'album). Labro l'a adaptée en français et c'est devenu donc Flagrant Délit. La chanson a donc aussi donné son titre à l'album. Intro très folk, chanson qui monte en puissance tout du long, interprétation hors pair de Johnny, mais paroles parfois un peu tartignolles dans le registre du 'le monde entier contre ce fléau, la jeunesse'. Le coup de la chasse au jeunes (premier couplet) est un peu moyen, ainsi que le refrain, qui fait très prédicateur (En vérité, je vous le dis, nous vivons tous en flagrant délit, flagrant délit de jeunesse, c'est un péché plus sérieux que l'ivresse). Malgré cela, cette première chanson, 3,25 minutes, est une réussite. Il faut savoir oublier un peu le côté idiot de certaines paroles pour se concentrer sur la musique. Et l'album, de ce côté-là, ne déçoit vraiment pas !

Fils De Personne : Celle-là, vous la connaissez, et ne venez pas me dire le contraire ! Enfin, si vous connaissez ce formidable groupe de rock américain qu'est Creedence Clearwater Revival, alors, vous connaissez Fils De Personne, chanson courte (2,50 minutes), car il s'agit tout simplement d'une adaptation en français de Fortunate Son, de Creedence Clearwater Revival, chanson de 1969 présente sur l'immense Willy And The Poor Boys. La chanson de base est encore plus courte que la reprise par Johnny (2,15 minutes), au fait ! Les paroles sont, dans l'ensemble, une bonne adaptation de la chanson, qui parle de la même chose en anglais qu'en français : le narrateur explique qu'il n'est pas un fils de militaire, ou de richard, ou de politicien, et qu'il n'a pas le droit de bénéficier de passe-droits divers, qu'il va devoir ramer toute sa vie, etc... En gros, il n'est pas un fils fortuné (chanson originale), il est le fils de personne (adaptation). Une très grande chanson à la base, une excellente adaptation au final. Les chefs d'oeuvre sont immortels.

Oh ! Ma Jolie Sarah : La chanson la plus longue (4,45 minutes), écrite en anglais par deux des compères de Johnny, Mick Jones (guitare, futur Foreigner) et Tommy Brown (batterie) sous le nom de Gentle Sarah, et devenue Oh ! Ma Jolie Sarah en français. C'est une des chansons les plus mythiques de Johnny Hallyday, un tube qui a fait chavirer les radios et les charts en France en 1971. Une chanson franchement remarquable, il faut bien l'avouer. Si tu crois que je vais dépenser mes nuits blanches, si tu crois que je suis un oiseau sur ta branche, tu...vis dans l'illusion... Une sorte de Gabrielle avant l'heure (Gabrielle ne sera faite qu'en 1976), un des classiques absolus du chanteur, et, par conséquent, une des meilleures chansons de l'album. Remarquable.

Il Faut Boire A La Source : Chanson la plus courte (2,20 minutes), et elle suit la plus longue, comme c'est souvent le cas sur un album (ce n'est pas la première fois, loin de là, que je le dis !), Il Faut Boire A La Source est une adaptation d'une chanson du nom de Drink From The Water, signée J. Cooper et J. Gallie. Je n'ai pas pu obtenir d'informations sur la chanson en anglais, je suppose donc (mais ce n'est peut-être pas le cas) que c'est une chanson écrite récemment et tout de suite adaptée en français, n'ayant pas été chantée en anglais (ou alors, une chanson connue, mais pas par chez nous, dans sa version originale). En tout cas, c'est une petite chanson vaguement country/folk, et, comment dire, sympathique, mais un peu moyenne, clairement pas du niveau des trois précédentes chansons et de la majorité des suivantes. Il Faut Boire A La Source est la moins bonne de Flagrant Délit selon moi, voilà !

Fille De La Nuit : Reprise d'une chanson de Leon Russell  immortalisée par Joe Cocker sur le double live anthologique Mad Dogs & Englishmen de 1970, une chanson du nom de Delta Lady. Adaptée en françouze, elle devient Fille De La Nuit, et c'est, ma foi, une adaptation très correcte de la chanson de Russell. Hallyday chante très très bien, musicalement, c'est également très bon (la mélodie de base reste remarquable, Delta Lady étant un pur classique). Même les paroles ne sont pas aussi tarte que sur la majorité de l'album ! Bref, dans l'ensemble, Fille De La Nuit, qui achevait la face A et dure 3 petites minutes, est une très très bonne adaptation d'une remarquable chanson.

Si Tu Pars La Première : La face B s'ouvre sur Si Tu Pars La Première, adaptation en français d'une chanson écrite par Gary Wright, en anglais, sous le titre If You Treat Someone Right. Une très belle chanson, relativement douce, un peu comme Regarde Pour Moi (sur Rivière...Ouvre Ton Lit). Johnny Hallyday est vraiment bon quand il chante doucement, calmement, il me convaint limite encore plus comme ça que quand il chante du pur rock. Si Tu Pars La Première, longue de 3,45 minutes, est au final une des plus belles chansons de Flagrant Délit.

L'Autre Moitié : Une chanson un peu à part, ainsi que la dernière de l'album, pour la simple et bonne raison que c'est une des deux chansons de l'album (avec la dernière) qui n'est pas une adaptation française d'une chanson anglophone, mais une chanson directement écrite dans la langue de Molière, par Philippe Labro (et Johnny Hallyday pour la musique). L'Autre Moitié, 3,50 minutes, est une chanson qui parle des différences de niveau de vie entre les riches et les pauvres, une chanson remplie de clichés que les paroles françaises rendent encore plus criants (Il y a encore des terrains vagues/Avec des gosses en salopette, oh oui), et à la limite du ridicule. Musicalement, c'est pas mal (Johnny a signé la musique, c'est pas du Brahms, comme on dit vulgairement, mais c'est pas du 'Chapi Chapo' non plus), même si L'Autre Moitié est une des chansons qui me plaisent le moins ici. Et le fait qu'elle soit une chanson originale française et pas une adaptation n'y est pour rien, l'autre chanson qui ne me plaît pas trop étant une adaptation (Il Faut Boire A La Source) !

La Loi : Adaptation de You Get Back What You Give, chanson écrite par Gary Wright, c'est devenu, en français, La Loi. 3,55 minutes bien teigneuses, hurlées par un Johnny en forme olympique (studio ; oui, c'est aux Olympic Studios de Londres que furent enregistrées les 10 chansons de l'album, ah ah ah !). Une chanson assez connue des fans de Johnny, une chanson rock, teigneuse donc, énergique, sur laquelle Jauni chante vraiment avec force et efficacité. Encore une fois, des paroles un peu bébêtes, adaptées en français essentiellement pour conserver le sens des paroles et le rythme (rimes, nombre de pieds), mais il y à des tournures de phrases franchement ridicules. Musicalement, rien à dire, y compris, donc, pour le chant. Une bonne chanson que ce La Loi, donc.

Que J'Aie Tort Ou Raison : Décidément, Gary Wright est prolifique : sur les 8 chansons adaptées de l'album, 4 sont de lui ! Que J'Aie Tord Ou Raison (4,25 minutes) est à la base une chanson anglophone de Wright, du nom de Whether It's Right Or Wrong (titre bien adapté en français, donc). Musicalement, c'est franchement excellent, c'est même probablement une des meilleures chansons de l'album, pour tout dire ! Des tournures de phrases encore un peu moyennes de temps à autre, mais c'est quand même pas la mort, Que J'Aie Tort Ou Raison est, au final, une bonne, très bonne chanson, longue (une des plus longues), mais pas trop longue non plus, ce n'est pas ennuyeux. A écouter !

Tant Qu'Il Y Aura Des Trains : Enfin, les 3,20 minutes de Tant Qu'Il Y Aura Des Trains, l'autre chanson (avec L'Autre Moitié) écrite directement par Philippe Labro et composée directement par Hallyday. Une chanson, ma foi, excellente, les paroles sont assez correctes ici (elles ne sont pas immenses, hein ; désolé, monsieur Labro), meilleures que sur La Loi, L'Autre Moitié ou sur la chanson-titre. L'album se finit franchement bien, la mélodie signée Hallyday prouve que ce mec sait faire de belles chansons, musicalement parlant. Labro, journaliste et écrivain, sait manier les mots, rien à dire, c'est juste que faire des chansons n'est pas forcément ce qu'il doit le mieux maîtriser (c'est tout un art). Mais c'est une très bonne chanson, qui achève bien l'album, lequel est, vraiment, un des meilleurs du chanteur.

 Alors, dans l'ensemble, que dire sur Flagrant Délit ? Un des albums les plus rock de Johnny (Rivière...Ouvre Ton Lit de 1969 est encore plus rock, plus remarquable), sorti sous une pochette étrange et que j'aime beaucoup, c'est un album franchement excellent, même si on regrettera des paroles franchement ridicules par moments (la chanson-titre, L'Autre Moitié), comme souvent avec Johnny et même avec le rock en français, car il faut bien dire que le rock ne passe pas forcément très bien, niveau textes, en français (on se rend plus rapidement compte de la stupidité de certaines paroles). Mis à part ça, rien à dire, les chansons, que ce soient des reprises ou des originales, sont excellentes. Un disque puissant, rythmé, efficace, qui compte parmi les meilleurs albums d'Hallyday !