7

Pour ce nouveau et 291ème Track-by-track, un disque culte sorti en 1969 : le premier album des Stooges. Eponyme (The Stooges, donc), il n'est pas le meilleur du groupe, mais possède des morceaux franchement grandioses, et il se devait donc d'être abordé en TBT. Produit par John Cale, c'est un disque important, un de ceux ayant influencé le futur mouvement punk-rock. Le groupe est alors constitué d'Iggy Pop, Ron Asheton (guitare), Scott Asheton (son frangin, batterie) et Dave Alexander (basse). John Cale joue de la viola sur We Will Fall. L'album est très court, 34 minutes pour 8 titres, et s'il n'est pas parfait, il contient quand même quelques unes des meilleures chansons du groupe. Ce disque, le voici :

1969 : Riff bien saignant, qui met d'entrée de jeu les choses au clair (de lune à Maubeuge) : The Stooges ne sont pas là pour chanter des ritournelles sur l'amour et l'amitié. 1969 est une chanson sur 1969, année chargée s'il en est, mais possède des paroles parfois très nulles (Last year I was 21, it didn't mean a lot of fun/Now I'm gonna be 22, I say my-my, and boo-hoo). Mais l'intro (Well it's 1969, OK, war across the USA) reste dans toutes les mémoires. Une très très très bonne chanson, une des meilleures de l'album. Mais la suivante va mettre tout le monde d'accord.

I Wanna Be Your Dog : Immense. Mais est-il vraiment besoin de le préciser ? I Wanna Be Your Dog est une des chansons les plus mythiques de l'histoire du rock. Et, donc, des Stooges aussi, forcément. So messed up, I want you here... Intro légendaire avec riff tueur, et aussi cette étrange et inoubliable partition de piano qui vient se scotcher étonnamment à ce riff, ce qui pourrait paraître abscons, mais, en fait, ne fait que renforcer la chanson. I Wanna Be Your Dog est une bombe artisanale absolue qui se passe, en fait, de commentaires. Immense, et voilà, tout est dit. Iggy Pop dans un de ses grands sommets vocaux.

We Will Fall : La face A s'achevait ici, avec ce We Will Fall dantesque de 10 minutes. Marqué notamment par la très remarquable participation de John Cale à la viola, We Will Fall est le morceau le moins aimé de l'album et un des moins aimés du rock, et oui, rien de moins. Il faut dire que c'est à des années-lumière du reste de l'album, musicalement parlant. Qu'entend-t-on tout du long ? Les Stooges répétant un mantra étrange (Ooooh giiii ran ja, ran jaaaa jaaa ran) sur fond d'une musique aussi envoûtante et inclassable que terriblement flippante. Avec, aussi, évidemment, Iggy, qui chante (chantonne, annonne, plutôt) un texte assez insondable et dont, il faut bien le dire, on se contrefout un peu, tant le morceau, dans l'ensemble, est hypnotique. We Will Fall est un morceau envoûtant et space, flippant et oppressant, que personnellement j'adore, mais je peux comprendre pourquoi la majorité des gens pensent le contraire (estimant que c'est 10 minutes de remplissage psychédélique sans intérêt). Ceci dit, c'est mon préféré de l'album et du groupe, et je suis aussi sérieux que sain d'esprit !

No Fun : Ouverture de la face B avec le grand, non, l'immense No Fun. Que dire ? 5,15 minutes de folie furieuse, riff pesant, lourd et tenace, et la voix d'Iggy, nasillarde, cynique, qui surgit, No fun for my baby, no fun... Un des morceaux les plus cultes de l'album et du groupe avec I Wanna Be Your Dog. Des groupes se sont fondés, des envies de faire de la musique rock se sont découvertes, à l'écoute de ce morceau que l'on qualifiera, pour le moins, de légendaire. Tout est parfait ici, du riff à la rythmique, du chant à la production brut de pomme de Cale. No Fun, bien que racontant une histoire pas très drôle, est une chanson franchement fun !

Real Cool Time : Moins marquant que les précédents morceaux (je ne compte pas We Will Fall, même si je ne retire pas ce que j'ai dit dessus ; mais l'album est par trop différent du reste de l'album). Mais Real Cool Time, morceau le plus court avec 2,30 minutes, est quand même une excellente chanson. C'est, du reste, autant le dire tout de suite, le dernier grand titre de l'album, hé oui. La suite est trop décevante, malgré un Ann intéressant. Ici, c'est du lourd, encore une fois, en certes moins frappant que No Fun ou 1969, mais c'est du bon garage-rock bien saignant et vicieux interprété encore une fois par un groupe en grande forme. Que demande le peuple ?

Ann : 3 minutes pour Ann, morceau assez moyen (sans être mauvais) mais quand même intéressant. Le chant d'Iggy Pop, ici, est remarquable dans un registre très doux. En fait, ce morceau ressemble totalement à du Jim Morrison, par moments (The Crystal Ship, You're Lost Little Girl), on dirait du Doors dans leurs morceaux calmes. Ce qui rend Ann assez sympa et intéressant, tout en l'empêchant d'être une réussite. Ce n'est qu'un morceau moyen, mais original par rapport à la quasi-totalité, We Will Fall excepté, de l'album.

Not Right : 2,50 minutes bourrines et musicalement très saignantes, mais Not Right, autant le dire, est le morceau le moins bon de l'album, il n'est vraiment pas correct (le titre, ah ah ah), répétitif, on s'emmerde à l'écouter, le morceau est lancinant malgré son riff efficace, et même Iggy semble s'ennuyer à le chanter, ce qui est probablement le comble. Malheureusement, le morceau suivant aussi sera très décevant (déjà que Ann, sans être mauvais, est un peu moyen...), faisant de The Stooges, au fond, un disque assez inégal et se finissant vraiment médiocrement. Dommage.

Little Doll : 3,20 minutes pour ce Little Doll sans aucun intérêt, malheureusement. C'est avec Not Right qui le précède, le plus mauvais morceau de The Stooges (c'est donc vraiment dommage que l'album se finisse sur ses deux titres les moins bons), mais il est légèrement, très légèrement, meilleur. Les paroles pas terribles, mais on s'en cogne un peu, car ce qui fâche, surtout, ici, c'est la musique, calquée sur celle de 1969. Ca fait con (si ça se trouve, Little Doll a été écrite avant 1969, et donc ça serait 1969 qui reprendrait la mélodie de Little Doll mais bon, c'est 1969 qui se trouve en premier sur l'album, et c'est donc Little Doll qui déçoit)... Le chant d'Iggy est pas mal, le groupe joue bien, mais rien à faire, ce morceau est extrêmement décevant et mineur...

 Pour finir, on peut donc dire de The Stooges que c'est un très bon premier album, bien produit par John Cale, mais ce n'est pas pour autant le sommet des Stooges. La face B est nettement moins marquante que la A (si on excepte les deux premiers titres, et surtout No Fun). Quant à la face A, elle offre, on l'a vu, un We Will Fall long et controversé que personnellement j'adore, mais pas mal de fans estiment le disque raté à cause de cette chanson, donc... Largement moins marquant que Fun House et Raw Power, ce premier opus des Stooges demeure quand même un très bon cru, rempli de grandes chansons (seulement deux mauvaises chansons, une moyenne, quatre classiques et une que j'aime énormément mais qui est controversée), et que tout fan de rock et/ou d'Iggy Pop se doit de posséder.