Boris_feedbacker

Attention, choc absolu. Je ne remercierai jamais assez Shauni81 et son super blog (qui mérite d'être vu, la qualité est telle... Mate un peu la pub, mec, si tu me lis !!) de m'avoir fait découvrir cet album, Feedbacker, et ce groupe de manière générale, Boris. Un groupe nippon, composé de Wata, Atsuo et Takeshi. Feedbacker est un disque très expérimental, sorti en 2003. Un seul morceau fleuve de 45 minutes, divisé en cinq parties disctinctives et de durée inégale (3 à 14 minutes !). Feedbacker est un choc, comme dit plus haut, mélangeant de manière grandiose Pink Floyd et une version drone du Metal Machine Music de Lou Reed (si, si). Mais, rassurez-vous, le groupe s'inspire surtout de Pink Floyd ! En quoi consiste exactement ce disque à la pochette zarb et à la musique qui ne l'est pas moins ? Approfondissons.

La première partie dure 9 minutes. Atsuo, le batteur, est aux abonnés absents. Ici, c'est une sorte d'impro macabre entre les deux guitaristes, Wata et Takeshi. Toujours le même thème principal, mais les variations des gusses font que cette première partie n'est jamais ennuyeuse. Nul doute que Boris s'est inspiré de l'intro du Sorrow de Pink Floyd, on distingue des ressemblances, surtout dans le final. Mais ce n'est pas pompé pour autant, c'est juste de l'inspiration. Une première partie qui promet du lourd, du trèèèèèès lourd. La batterie s'introduit dans la seconde partie, de presque 15 minutes (la plus longue, de loin). Ici, c'est, la plupart du temps, du Floyd pur. Le solo de gratte est divin, cette partie 2 est la meilleure du disque. Immense. Dès la troisième, ça se gâte un peu. Tout devient plus speed, tout devient un bon gros barnum un tantinet crimsonien dans l'âme. Mais cette partie reste tout de même tout à fait audible et passionnante. Audible, c'est moins le cas de la partie 4, qui là, fait penser davantage au Metal Machine Music de Lou Reed.  Amateurs de musique bruitiste, de larsen et d'amplis fracturés, c'est pour vous ! Enfin, la partie 5, la plus courte de l'album, est un épilogue qui nous fait revenir au calme (ça fait du bien ! ouf !) de la partie 2.

Pas grand chose à dire d'autre au sujet de cette pièce qui se doit d'être écoutée. Aucun moment faible, aucun moment de répit dans ce crescendo immense qui ravira à la fois les fans de Pink Floyd et les fans de métal. Feedbacker est un disque monumental, une Oeuvre d'Art. Je n'en attendais pas autant de cet album, malgré les conseils de Shauni. Je connaissais son attrait envers la musique bruitiste, ce qui n'est pas du tout mon truc, et, sincèrement, je ne pensais me prendre pareille claque. A écouter d'urgence, car ce disque retourne ! La messe est dite...

Feedbacker Part I

Feedbacker Part II

Feedbacker Part III

Feedbacker Part IV

Feedbacker Part V