29

Pour ce 160ème Track-by-track, un sommet de rock français, de chanson française, sorti en 1976 sous une pochette assez étonnamment proche de celle du Before And After Science de Brian Eno (1977, mais Eno ne s'en est vraisemblablement pas inspiré) : Alertez Les Bébés !, de Jacques Higelin. Sorti au Québec sous un titre différent (mais pochette identique), à savoir Enfin Higelin, Alertez Les Bébés ! est un album dantesque. L'album, 46 minutes, remportera le Grand-Prix du Disque de l'Académie Charles-Cros, et a été enregistré, comme une très bonne partie des autres albums d'Higelin, au Château d'Hérouville, dans l'Oise. En fait, dans la bergerie du Château, dans laquelle Higelin s'était même installé avec sa famille. Parallèlement à l'album, le Château était alors occupé par Bowie et Eno, qui enregistraient Low de David Bowie (Bowie enregistrait aussi le The Idiot d'Iggy Pop, qui était donc là aussi, et il prêtera son koto à Higelin ; cependant, c'est sur Pars, sur No Man's Land, qu'on entend ce koto, et pas sur Alertez Les Bébés !, Higelin a donc du le conserver quelques temps, ou bien Bowie le lui a prêté un peu après ; ou alors, la mélodie de koto de Pars a été enregistrée auparavant...). L'album, que voici, est exceptionnel, aucune mauvaise chanson :

Le Minimum : 5,30 minutes que je ne sais comment décrire. Le Minimum est mon morceau préféré d'Higelin. Oui, devant Alertez Les Bébés !, Pars, Champagne ou Boxon. C'est un morceau tout simplement imparable, très groovy, funky même. Comment le décrire ? Comment décrire ces choeurs féminins répétant Juste ce que tu sais faire...le minimum, avec cette guitare électrique en cocotte ? Les imprécations d'Higelin à ses musikos, en anglais pour que ça sonne encore mieux (come on, come on, shake and move !), ce formidable solo de guitare, aussi ? Cette intro atmosphérique me faisant penser à celle du Dawn/Go Within de Santana (premier morceau de Moonflower, 1977) ? Oui, Le Minimum, morceau qui assure justement le minimum niveau texte (mais ce n'est pas un mal), mais assure le maximum pour le reste, est indescriptible.

Géant Jones : Presque aussi long (5 minutes), ce Géant Jones assez amusant, mais dont les choeurs féminins (Allez...Géant Jones ! Allez... Géant Jones ! et des variantes) me gênent pas mal. La chanson parle d'un boxeur apparemment sans rival, invaincu, mais qui finit quand même par perdre au cours d'un match, auquel assiste le narrateur, qui en profite, après le match, pour aller voir son ex-idole et lui dire, d'une voix méprisante et déçue, Vous m'avez déçu, monsieur Jones (tiens ! plus de "Géant", pour la peine). La chanson est très rock, trépidante, sans doute un peu longue, mais franchement, excellente. Sauf les choeurs, un peu chiants à la longue.

La Rousse Au Chocolat : Une chanson bien sympathique qui détonne complètement avec les deux précédentes chansons, qui étaient très rock. La Rousse Au Chocolat (sympa, le jeu de mots du titre !) est une histoire très belle, celle d'un homme qui, dans la gare de Nantes, aperçoit, dans les pages d'un magazine, une belle nana rousse, en train de manger une mousse au chocolat, et qu'il convoite (la fille, pas la mousse ; ou alors, s'il est gourmand, les deux, de préférence). La chanson est acoustique, folk, calme, douce, on en redemanderait... Une très belle chanson, sans doute une des plus belles de l'album.

Je Veux Cette Fille : 2,50 minutes seulement pour Je Veux Cette Fille qu'Higelin, en live (voir le remarquable live Hold Tight - A Mogador de 1981), parviendra à faire durer bien plus longtemps ; sur le live que je viens de citer, qui était triple en vinyle et est double en CD, la chanson fait 17 minutes !). Pas ma préférée de l'album, mais c'est franchement excellent. La chanson est trépidante, sans être vraiment rock (c'est une sorte de rock à moitié acoustique et folk, le genre de chanson qui, justement, peut permettre des improvisations en live, ce qu'Higelin fera sans se gêner). J'veux cette fille, cette fille, qui était avec moi, je veux cette fille, cette fille, trouvez-la moi...

J'Suis Qu'Un Grain De Poussière : La face A s'achevait sur cette chanson, J'Suis Qu'Un Grain De Poussière. Pas ma préférée de l'album, mais c'est une très belle chanson, acoustique et folk comme La Rousse Au Chocolat (sur ce disque) ou Une Mouche Sur Ma Bouche (BBH 75). Higelin chante encore une fois à la perfection cette chanson qui prouve encore une fois, là aussi, qu'il est aussi à l'aise avec les chansons calmes qu'avec les chansons bien nerveuses et rock. Alertez Les Bébés ! est décidément un disque bien représentatif de son style. Comme Higelin le dit dans les notes de pochette (CD), la chanson a été enregistrée live en studio, tous les musiciens assis en cercle, ambiance feu de camp.

Aujourd'Hui La Crise : Chanson tellement remarquable et d'actualité, encore (et plus que jamais ?), qu'Higelin l'a réenregistrée sur son dernier album studio, Coup De Foudre. Musique festive, accordéon, thème musical qui, sur l'album (Alertez Les Bébés ! et pas Coup De Foudre, hein), sera réutilisé sur le final Demain, Ca S'ra Vachement Mieux, dont même le titre semble répondre à celui de cette chanson (en fait, il lui répond, car c'est un titre qui puise dans les paroles d'Aujourd'Hui La Crise, tout simplement). Interprétation immense, paroles remarquables, cette chanson est une des meilleures d'Higelin.

Rien : Une très bonne chanson, sans doute un peu longuette car elle dure presque 5 minutes, mais Rien ne vaut pas rien, bien au contraire (ais-je eu déjà l'occasion ici de dire à quel point Alertez Les Bébés ! ne contient aucune mauvaise chanson ? Oui, n'est-ce pas ?). Je vais quand même vous avouer que Rien est la chanson pour laquelle j'ai le moins d'adoration sur l'album, il en fallait bien une, n'est-ce pas, et c'est tombé sur elle. En même temps, bien que franchement excellente (chant, musique, texte, c'est très bien foutu), la chanson a le malheur relatif de passer après Aujourd'Hui La Crise, alors...

Coup De Blues : Une chanson très sympathique, bien qu'un petit peu longuette (elle ne dure pourtant que 4,10 minutes...). Mais Coup De Blues est cependant franchement, mais vraiment franchement, réussie. Comme pour Aujourd'Hui La Crise, Coup De Blues offre à Higelin la possibilité d'utiliser un instrument qu'il ne pouvait pas vraiment utiliser sur ses deux précédents opus (BBH 75 et Irradié, extrêmement rock tous deux) : l'accordéon, qu'il joue lui-même. Avec ce disque, Higelin devient un artiste à part entière et plus un rockeur. Tout en restant un rockeur. Dans un sens, une chanson telle que Coup De Blues en annonce bien d'autres.

Alertez Les Bébés ! : 10 minutes absolument immenses. Non, en fait, elles sont IMMENSES. Higelin, seul au piano, aurait écrit le texte (assez engagé), en pleine nuit, alors qu'il avait du mal à dormir, qu'il se sentait fiévreux. Il se lève, s'assoit, écrit dans une fièvre le texte de la chanson, d'une écriture saccadée, étrange, qu'au lendemain il ne reconnaîtra quasiment pas, comme si la chanson lui avait été dictée en écriture automatique. Higelin l'a enregistrée en une seule prise, seul au piano, improvisant un thème musical sur les paroles. Higelin dit de cette chanson qu'elle est une profession de foi plutôt qu'autre chose. Que dire, sinon, à son sujet ? Interprétation monstrueuse, paroles en béton Moi, je veux plonger mon poing dans ta gueule ouverte/Et de l'enfoncer jusqu'au coeur, jusqu'aux tripes, et te les arracher, et les brandir à la lumière du soleil ou J'ai vu, un jour, cent mille enfants serrer dans leur poing l'étendard de l'amour révolté, et chanter la naissance d'un peuple qui part à a conquête de son esprit de vie sont des moments forts, mais tout le morceau est culte et immense). Au final, en fait, impossible de parler de cet Alertez Les Bébés ! grandiose, il faut juste l'avoir écouté au moins une fois dans sa vie pour ne pas mourir idiot.

Demain, Ca S'ra Vachement Mieux : Morceau le plus court de l'album, Demain, Ca S'ra Vachement Mieux ne dure que 1,48 minute, et reprend le thème musical d'un autre morceau de l'album, Aujourd'Hui La Crise. Les titres des deux morceaux semblent, de toute façon, se répondre. Ce morceau, placé après le quintessentiel morceau-titre, ne déçoit pas, car il n'est pas à proprement parler un morceau. C'est, en fait, la conclusion de l'album, parlée, Higelin présentant quelques uns de ses musiciens, et se présentant lui-même, le tout avec beaucoup d'humour et de la légèreté dans la voix (Ah, mais je crois que le morceau est fini...Ah ! oui, oui, il est fini...), il prend congé de ses auditeurs, leur dit à la prochaine, ce genre de choses. Sympa, et idéal en clôture d'album.

 Au final, Alertez Les Bébés ! est le meilleur album d'Higelin, en concurrence directe avec BBH 75, même si les deux albums sont radicalement opposés (BBH 75 étant un pur disque de rock, limite punk avant l'heure). En 46 minutes, ce disque offre un amoncellement de classiques, de grandes chansons, et alterne entre rock et folk. La longue chanson-titre est tout simplement inoubliable, l'ambiance générale de l'album est entre la légèreté et la gravité... Musiciens de grand talent (Michel Santangelli, Pierre Chereze, Christian Leroux, Jacky Thomas, Higelin lui-même (Dis-rien...écoute !)... Bref, un immense album !