20

Pour ce nouveau Track-by-track, un disque très méconnu, sorti en 1972 sous une superbe pochette signée du bassiste du groupe (John McVie), j'ai nommé Bare Trees, de Fleetwood Mac. C'est le deuxième album du groupe avec le chanteur et guitariste (et compositeur) Bob Welch, arrivé en 1971. Durant cette période, qui s'étend de 1971 (album Future Games, immense) à 1974 (album Heroes Are Hard To Find, excellent), laquelle est ma période préférée du groupe et sans aucun doute la moins connue et estimée de nos jours, le groupe fera cinq albums dans l'ensemble fantastiques (sauf un Penguin, 1973, assez bon, mais sans plus), baignant tous dans un climat assez aérien, éthéré. Une fois Welch parti du groupe (de son propre chef, en 1974/75, le groupe engagera Lindsey Buckingham (chant, guitare) et Stevie Nicks (chant, femme de Buckingham) et passera à un son encore plus pop, avec, notamment, en 1977, Rumours, déjà abordé dans cette catégorie, et best-seller mondial. Mais revenons à Bare Trees, dernier album du groupe avec le guitariste et chanteur Danny Kirwan, et que voici :

Child Of Mine : Danny Kirwan au chant pour cette chanson très enlevée, très rock, 5,10 minutes endiablées, un petit peu bluesy (mais pas trop : la période bluesy du groupe, la première, avec Peter Green au chant et guitare, est finie), avec un solo de guitare fantastique, vraisemblablement signé Kirwan puisque c'est lui l'auteur de la chanson. A propos de Kirwan, sa voix est juste parfaite, remarquable, un des meilleurs chanteurs du groupe, et c'est vraiment dommage que Bare Trees soit sa dernière participation à Fleetwood Mac. Il est en super fore sur ce disque, de toute façon.

The Ghost : Bob Welch aux commandes, et ça se sent : son style est très planant. Sa voix est assez rêveuse, douce comme un sucre, très belle, parfois très faible (il ne hurle pas !!), et l'ambiance générale de cette chanson, The Ghost laquelle est une des plus belles de l'album, est très éthérée, étrange et vraiment reposante, malgré une rythmique assez enlevée. Une de mes préférées de Welch avec Future Games (la meilleure), Coming Home et Hypnotized. C'est vraiment superbe.

Homeward Bound : Morceau interprété par Christine McVie (qui l'a écrit, aussi). Homeward Bound ('de retour à la maison') est une chanson très efficace, bénéficiant d'une partition de piano (de Christine) aussi enlevée et boogie que subtile. Le morceau est certes assez rock, mais reste très pop. Christine chante vraiment bien, voix assez grave, magnifique, et cette chanson est une de ses plus belles et emblématiques. Parfait.

Sunny Side Of Heaven : Un instrumental tout simplement bluffant, inoubliable, et signé Danny Kirwan. Son jeu de guitare, car il est surtout question de ça ici, est tout simplement magnifique, et Sunny Side Of Heaven, morceau très léger, planant, optimiste, est une réussite absolue qui donne envie de sourire. Quelle magnificence sonore ! Seul reproche, ça ne dure que 3 petites minutes et 10 petites secondes...mais c'est parfait.

Bare Trees : Morceau de Kirwan, très rock (riff bien efficace, mais pop), qui, si je ne m'abuse, achevait la face A...ou ouvrait la face B ! Enfin, c'est un peu bizarre, j'ai toujours pensé que ce morceau achevait la face A (qui, sans lui, ne fait que 15 minutes), mais il semblerait qu'en fait, il ouvrait la face B (dans ce cas, longue de 22 minutes). Cet écart assez important de durée entre les faces est assez étonnant, comme le What's Going On de Marvin Gaye... Sinon, Bare Trees est une chanson rock efficace et très réussie, une des meilleures de l'album, Kirwan encore une fois au sommet de son art. J'adore !

Sentimental Lady : Welch au chant, pour la deuxième fois de l'album (et la dernière). Une fois Kirwan parti, il rendra plus d'importance, mais en attendant, ça se sentait, il venait d'arriver, et ne s'imposait pas encore. Cette chanson est une pure slendeur à la Welch, autrement dit, aérienne, douce, planante, pop, une belle ballade qui sortira en single (Suny Side Of Heaven en face B, et cet instrumental servira aussi de face B à l'autre single tiré de l'album, Spare Me A Little Of Your Love), et qui est juste inoubliable.

Danny's Chant : Comme son nom l'indique, Danny's Chant est signé Danny Kirwan. C'est vraiment l'album de Kirwan ! Un morceau qui démarre de manière très rock (quel riff ! On dirait l'intro du Down Payment Blues d'AC/DC !), et est, detoute façon, très rock, un peu bluesy aussi, un des plus rock de l'album avec Child Of Mine. Et c'est aussi le morceau le plus étrange de tout Bare Trees, il faut le dire (ce sont des vocalises plus que des paroles). Un morceau étonnant, à part, et franchement excellent.

Spare Me A Little Of Your Love : Une superbe chanson aux accents un peu gospel (refrains), interprétée par Christine McVie. Pas ma préférée d'elle, que ce soit en général ou sur ce disque (je préfère Homeward Bound, pour ce disque, et Songbird, en général). Mais il faut bien dire que cette chanson est très belle, bien qu'un petit peu kitsch (elle vieillit un petit peu moins bien que les autres). Comme toujours, Christine McVie, femme du bassiste John, chante super bien, même si le refrain me gêne un petit peu par son côté choral. A vous de voir ! Sorti en single, comme je l'ai dit plus haut.

Dust : Voilà donc la dernière participation de Kirwan à un disque de Fleetwood Mac : Dust, dernière chanson de l'album (car le morceau suivant et final est...mais attendez d'arriver au paragraphe suivant !), et indéniablement une des plus touchantes et belles, est une magnificence douce-amère hélas trop courte (moins de 3 minutes) mais bénéficiant d'un chant parfait de Danny-boy, et musicalement, c'est superbe. When we are dust, when we are dust... Un de mes morceaux préférés de ce disque si remarquable et à découvrir !

Thoughts On A Grey Day : Crédité à 2 minutes sur la pochette, mais durant en fait un peu moins, Thoughts On A Grey Day est un morceau qui n'en est pas un. Ce n'est pas une chanson, il n'y à aucune musique. Il s'agit, en fait, d'un poème d'une certaine Mrs Scarrot, vraisemblablement une dame d'un certain âge, vivant dans le Hampshire, et qui est déclamé, sobrement, par Mrs Scarrot, chez elle, enregistrée par le groupe. Amusant et original, sympathique aussi, d'achever l'album par un poème !

Au final, Bare Trees est un disque aussi court (37 minutes) que fantastique. Oui, ce disque est franchement méconnu, oublié même (comme cette période du Mac), mais il est vraiment remarquable, à découvrir absolument (les autres aussi). A la fois pop (très aérien) et rock (très énergique parfois : Child Of Mine), avec son alternance de chant entre Christine McVie, Welch et Kirwan, Bare Trees est un sublime petit disque de pop/rock, et un des sommets du groupe !