K

Pour ce nouveau Track-by-track, un sommet absolu, total, sorti en 1970 et dont le succès sera phénoménal (disque de platine dès la première semaine) : Déjà-Vu, premier album de Crosby, Stills, Nash & Young (et deuxième de Crosby, Stills & Nash). Sous sa pochette rustique (et sublime) représentant le quatuor avec leurs accompagnateurs Greg Reeves (basse) et Dallas Taylor (batterie), Déjà-Vu est un disque aussi court (36 minutes) que fantastique. Ce disque, le voici :

Carry On : Chanson légendaire en intro, composée et interprétée par Stephen Stills, et constituée de deux sous-parties (en une seule plage audio de 4,25 minutes). La première partie est de la folk totalement classique, mais admirable, entre la clarté de la guitare acoustique, la voix de Stills et les toujours parfaites harmonies vocales du groupe (déjà, en trio, c'est immense, mais avec la voix de Neil Young en plus, quatuor formé à Woodstock et concrétisant ici avec cet album studio, c'est encore plus immense). Carry on, love is coming, love is coming to us all... Un petit solo d'orgue, suivi de la guitare de Stills, électrique cette fois-ci, entame la deuxième partie, encore meilleure. En fait, c'est tellement beau que c'est indescriptible ! Ma préférence sur l'album.

Teach Your Children : Graham Nash (seulement chanteur et compositeur/auteur, il ne joue de rien ici), l'Anglais du groupe, ancien des Hollies, a toujours été le membre de Crosby, Stills & Nash (& Young) que j'aime le moins, et ce, malgré la beauté intersidérale et sidérante de Teach Your Children, chanson courte (moins de 3 minutes) et imparable, petite merveille folk destinée aux générations futures et à la sienne, petit mode d'emploi pour bien élever ses enfants afin qu'ils vous aiment et vivent la meilleure des vies. C'est pur, magique, magnifique, un petit peu country (quand j'écoute certaines chansons de Gram Parsons, je pense à cette chanson), parfait de bout en bout, et vraiment chaleureux et optimiste. Sublime.

Almost Cut My Hair : LA chanson hippie par excellence, chantée par un hippie grand teint, David Crosby, parti des Byrds et ayant laissé, derrière lui dans le groupe, un manque irremplaçable (les Byrds ne s'en remettront jamais, malgré que leur meilleur album date d'après son départ, je l'ai même abordé dans cette catégorie). Avec un duel de guitare absolument fantasbuleux entre Stills et Young, Almost Cut My Hair ('presque coupé mes cheveux') est une chanson hilarante et remarquable, interprétée à la perfection (voix inoubliable, rageuse), assez longue car faisant plus de 4 minutes, mais possédant une durée parfaite, idéale. Le morceau le plus rock de l'album, un sommet culte et magistral. Que dire d'autre ?

Helpless : Neil Young nous offre ici sa première participation solo sur l'album. Si le groupe était déjà parfait en tant que trio (un premier album éponyme inoubliable), avec l'ajout du Canadien venant, comme Stills, de Buffalo Springfield, il rentre dans le légendaire, pour paraphraser Bashung chantant du Gainsbourg (comprendront les fans de ce grand chanteur). Helpless est une merveille touchante, acoustique, dotée de choeurs fantastiques et d'une ambiance déchirante, le genre de chansons qui aurait bien trouvé sa place sur des albums du Loner (surnom de Neil Young) tels Harvest ou After The Gold Rush. C'est littéralement parfait dans son genre. Et la voix du Loner, en plus, est si belle qu'elle rend le morceau encore plus fort.

Woodstock : Ecrite par Joni Mitchell (qui la chantera aussi sur son album Ladies Of The Canyon, qui sortira à peu près en même temps que Déjà-Vu), Woodstock est une chanson imparable qui, le croirez-vous, mais si vous allez le croire (je vous connais), parle du fameux festival rock ayant eu lieu pendant 3 jours de paix, de musique et d'amour, en 1969. Festival au cours duquel Crosby, Stills & Nash ont joué, avec Neil Young, scellant ainsi leur supergroupe. Et festival auquel Joni Mitchell, n'a pas participé, alors qu'elle le devait (elle refusera de monter dans l'hélicoptère embarquant les vedettes, ayant peur d'y monter, et préfèrera rester dans sa piaule à suivre le concert à la TV). Chanson sublime, très rock ici, une des meilleures de l'album. Encore une fois ces magnifiques harmonies vocales, mais comment faisaient-ils, ces mecs, pour être aussi au point, de ce côté-là ? Chanson juste parfaite.

Déjà-Vu : La face B s'ouvrait sur la deuxième composition de Crosby, tellement magnifique qu'elle en est indescriptible. De plus, si le groupe a donné à l'album le nom de cette chanson, c'est qu'ils estimaient cette chanson suffisamment grandiose pour le permettre, non ? Atmosphérique (le final, planant, aérien) et folk, cette chanson est une pure merveille que l'on peut écouter des milliards de fois, comme le reste de l'album, sans parvenir à éprouver de la lassitude. On appelle ça du génie, et assurément, CSN&Y sont des génies !

Our House : Comme je l'ai dit plus haut, Nash est celui que j'aime le moins dans le groupe, en général, même s'il a fait des chansons sublimes comme Teach Your Children ou Marrakesh Express (ou en solo, son album Wild Tales est superbe). Et mon préféré du groupe est Stills. Pour en revenir à Nash, Our House est sa deuxième et dernière chanson de l'album, et elle est aussi culte que Teach Your Children. Très réussie, cette chanson, qui décrit une belle maison (Our house, is a very very very kind house, with two cats in the yard...), on entendrait presque le feu crépiter dans l'âtre, on verrait presque les tableaux aux murs, les chats dans le jardin, on sentirait presque l'odeur du bois... Mine de rien, la chanson, tout en étant très belle, m'énerve un peu par son côté gentillet, un peu niais. Je ne la trouve absolument pas mauvaise, aucune chanson du disque n'est mauvaise ou moyenne, mais si je devais choisir la chanson qui me plaît le moins ici, c'est celle-là, désolé pour les fans !

4 + 20 : 4 + 20 years ago, I came into this life/The son of a woman and a man who lived in strife/He was tired of bein' poor/And he wasn't into sellin' door to door/And he worked like the devil to be more. Une chanson magnifique, trop courte malheureusement (moins de 2 minutes), interprétée seul à la guitare acoustique par son auteur, Stills, qui nous offre ici une chanson introspective sur sa vie. 4 + 20 est une de ces merveilles qui donnent furieusement envie de se mettre à la guitare, de faire pareil, tout en sachant que ce n'est hélas pas du tout possible (de faire pareil, ou mieux). Un des sommets ABSOLUS de l'album et de la musique folk. 

Country Girl (Whiskey Boot Hill/Down, Down, Down/Country Girl (I Think You're Pretty)) : La petite symphonie de poche de Neil Young, constituée, en une seule plage audio de 5 minutes, de trois sous-parties. Un peu comme le Broken Arrow du deuxième album de Buffalo Springfield. Country Girl est une merveille absolue, douce et amère, se finissant en beauté (la dernière partie est une pure splendeur ; curieusement, l'harmonica m'a toujours fait penser à du Supertramp, Take The Long Way Home ou School !), même si le passage que je préfère se situe juste avant cette dernière partie, avant l'harmonica. Dans l'ensemble, c'est admirable de bout en bout.

Everybody I Love You : Chanson très courte (2,25 minutes) admirable achevant à merveille l'album, sur une note très positive et sympathique, Nash et Stills annonçant à tout le monde qu'ils aiment tout le monde, justement. Le message est clair et optimiste, la guitare de Stills (électrique) est sublime, les choeurs aussi, et le seul problème de la chanson est sa trop courte durée, car elle est vraiment géniale. Encore une fois, et pour la dernière fois, la preuve que ce disque est fantastique !

 Au final, que peut-on dire sur ce disque ? Qu'il est si parfait qu'on croirait, de prime aborde, écouter un best-of qu'un album studio ! Comme David Crosby le disait, lors de l'enregistrement de ce disque, alors qu'il se ramenait en studio avec Déjà-Vu et Almost Cut My Hair, les autres arrivaient aussi avec, en poche, de grandes chansons. Les quatre ont donné leur meilleur, leur maximum absolu, pour faire ce disque qu'ils ne voulaient absolument pas rater. Le résultat est sidérant, Déjà-Vu est un des meilleurs, un des plus parfaits albums de l'histoire de la musique enregistrée, tout simplement. Inoubliable !