Z26

Pour ce nouveau Track-by-track, un disque que j'adore vraiment, mon préféré de Renaud même, j'ai nommé Mistral Gagnant, que le chanteur énervant (selons es propres termes), a sorti en 1985. C'est son premier album sur le label Virgin, après un début de carrière chez Polydor (son dernier album est, lui, chez EMI), et c'est un disque que Renaud, alors au sommet de sa popularité, estimera 'inquiet', ou 'inquiété'. L'album, enregistré à Los Angeles (comme le précédent, Morgane De Toi), est en fait un peu schizophrène : il contient quasiment autant de chansons rigolotes que de chansons graves, tristes ou engagées. Il est court (41 minutes, 11 titres), mais franchement remarquable ! Allez, on commence ? :

Miss Maggie : Femmes du monde ou bien putains/Qui bien souvent êtes les mêmes/Femmes normales, stars ou boudins/Femelles en tous genres, je vous aime... Une remarquable et hilarante ode à la gent féminine, à laquelle est cependant excluse la fameuse Miss Maggie du titre, Margaret Thatcher, qui en prend plein la gueule pour pas un rond ici. Chanson fendarde, un tube populaire musicalement très réussi (joli solo de guitare de Jean-Pierre 'Titi' Bucolo), une des chansons les plus réussies de l'album et de Renaud. J'adore !

La Pêche A La Ligne : Chanson touchante et mélancolique, basée sur des faits fictifs, qui raconte l'histoire d'un homme qui part à la pêche à la ligne, au petit matin, très tôt, pendant que sa femme dort encore. Pendant qu'il pêche (et il ne ramènera rien, par ailleurs, à son retour à la maison), sa femme appelle sa mère, fait ses valises et sa barre. Le mec, tout occupé à pêcher, ne se rend probablement pas compte qu'il délaisse sa moitié. Ironie du sort, quelques années plus tard, harassé par son addiction à l'alcool (qui fera de la période 1994/2001 un enfer personnel pour Renaud, l'oubli), il arrivera la même chose à Renaud, sa femme le quittera. Superbe chanson, triste et touchante.

Si T'Es Mon Pote : Changement de style radical avec Si T'Es Mon Pote, chanson hilarante aux paroles bien cyniques sur l'amitié. Musique assez hardos, guitare tronçonneuse, batterie brutale... Et les paroles !! Il ne fait pas bon être le pote de Renaud : il faut le laisser tricher au Scrabble, boire comme un trou pour l'accompagner dans sa tournée des bistrots, laisser tomber sa gonzesse pour ne pas le froisser et le laisser seul, et, aussi, tant qu'à faire, mourir avant lui, ça l'arrangerait plutôt. Chanson très drôle, que j'affectionne beaucoup !

Mistral Gagnant : Que dire ? C'est magnifique. Ode à l'enfance, nostalgique (le "mistral gagnant", c'est une poudre de bonbon à avaler, à faire crépiter, aussi, dans la paume de sa main après l'avoir humidifiée). Ligne de piano imparable et magnifique, chant concerné, le seul défaut de cette chanson, c'est sa durée, moins de 3 minutes. Sinon, c'est assurément un des joyaux absolus de la chanson française de ces 50 dernières années, pas moins !

Trois Matelots : Une chanson épique, racontant l'histoire de trois matelots (un breton, un corse, et le dernier, c'est Renaud) un peu cons s'engageant sur le porte-avions "Clémenceau", afin de faire le tour du monde, voir du pays, s'enrichir la tête de belles images, etc. Une histoire aussi belle, longue et dure que le pont du "Clémenceau", comme les refrains en polyphonie le disent. Paroles remarquables, drôles, avec une belle pique envers les abonnés du Figaro, journal de droite que Renaud, évidemment, fustige au fil de certaines de ses chansons...

Tu Vas Au Bal ? : Chanson hilarante de 1,15, un délire qui achève la face A avec bonhomie et légèreté. Chant assez rapide, paroles répétitives (Tu vas au bal ? qu'y m'dit/J'lui dit 'qui ?' y'm'dit 'toi/J'lui dit 'moi ?' y'm'dit 'oui'/'C'est trop loin' que j'lui dit/y'm'dit 'bon'), et final totalement poilant, qui se finit en merde (volontaire), avec musiciens qui gueulent quand Renaud leur dit que la chanson est finie, apparemment, ça les fait ch... de jouer dessus, ah ah ah ! Un petit délire, quoi, à prendre avec légèreté.

Morts Les Enfants : Ouverture fracassante de la face B, avec cette chanson triste à en mourir, musicalement très empesée, et qui parle des premières victimes de la guerre et de la violence, les enfants. Enfants de Bosnie, d'Iran, de Palestine, d'Israël, d'Irlande, peu importe, même les enfants décédés sous les coups de leurs parents ou dans une voiture, au cours d'un accident, tous y passent. Morts Les Enfants, avec son refrain assez révoltant qui dénonce les chefs d'états incapables et meurtriers, est une chanson très engagée et qui fait mal par là où elle passe. Elle est aussi terrible que magnifique.

Baby-Sitting Blues : Comme quoi, le disque est vraiment schizo, car après une chanson aussi triste, place à Baby-Sitting Blues, délire humoristique sur lequel, en final, on peut entendre la voix de Lolita, fille de Renaud (C'est pas moi qu'ai mis l'feu à l'appartement, ceci-cela). La chanson parle de parents laissant leur progéniture à une baby-sitter pendant qu'ils vont au restaurant, au cinéma, au théâtre, en boîte, enfin, pendant qu'ils sortent en couple. La baby-sitter est jeune, pas forcément la plus capable de toutes, et la fille de Renaud lui en fait voir de toutes les couleurs ! Très très drôle, à défaut d'être immense (c'est juste très bon) !

P'tite Conne : Chanson déchirante, dédiée à une jeune femme décédée d'overdose. Il se peut que la chanson parle de Pascale Ogier, fille de l'actrice Bulle Ogier, et qui est morte en 1984, d'overdose, à 25 ans. Dans cette chanson, Renaud l'appelle affectueusement p'tite conne en fustigeant les dealers de drogue (Tu m'excuseras, mignonne, d'avoir pas pu marcher/Derrière les couronnes de tes amis branchés/Parce que ton dealer était peut-être là/Parmi ces gens en pleurs qui parlaient que de toi). La chanson est triste, émouvante, mais, en même temps, engagée, Renaud s'en prend, comme en 1981 avec La Blanche (qui parlait d'un de ses amis, qui décèdera d'overdose par la suite), à ces pourritures de dealers. Remarquable.

Le Retour De La Pépette : C'est la suite de Près Des Autos-Tamponneuses..., chanson présente sur Morgane De Toi, et dans laquelle on découvrait une bonniche assez nunuche du nom de Pépette (de son vrai nom, Zézette). Là, on retrouve Pépette, toujours aussi conne, qui part en vacances, au bord de la mer, en Bretagne, dans le Finistère, avec sa tente, sa valise en carton remplie d'objets invraisemblables (notamment un poisson surgelé et une paire de tenailles), et à qui il va arriver plein de mistoufles hilarantes : marée noire pendant la baignade, noyade évitée, night-club fermé alors qu'elle met des plombes à se maquiller, militaire en goguette qui la drague, la tringle, et lui pique ses affaires au petit matin... Elle avait qu'à faire un p'tit peu attention, et c'est tout ! Sur un rythme rigolard et pesant, qui en rajoute au grotesque des paroles (franchement drôles), une chanson mineure, la moins bonne du disque, mais que j'aime beaucoup, très fendarde !

Fatigué : Chanson admirable, la plus longue de l'album (5, 15 minutes), dans laquelle, sur une mélodie pop intense, Renaud gueule contre le monde qui part en couilles, entre la guerre, la violence, les inégalités, etc (Fatigué de me taire/Quand on blesse un enfant, quand on viole sa mère/Quand la moitié du monde en assassine le Tiers). Une chanson admirable pour achever l'album, même si elle l'achève sur une note très grave, très pessimiste. Il aurait fallu un peu de douceur et de légèreté. Mais le message de Fatigué est clair, et il passe très bien ; une remarquable chanson engagée.

A l'arrivée, avec sa pochette touchante et drôle en même temps montrant un Renaud pêchant tout en suçant son pouce (allusion à deux des chansons de l'album), avec son alternance entre chansons drôles et chansons graves, Mistral Gagnant est un sommet pour Renaud, son meilleur album, devant Morgane De Toi (qui arrive juste derrière). Aucune mauvaise chanson, même si c'est vrai que Le Retour De La Pépette est un peu mineure, elle n'en demeure pas moins très drôle. Dans l'ensemble, un amateur de chanson française et de Renaud se doit à tout prix de posséder cet album chez lui !