S

Pour ce nouveau Track-by-track (et le 64ème), un sommet de hard-rock pur et dur : Rocks, quatrième album d'Aerosmith, groupe de hard-rock américain bien connu qui livre ici son meilleur album. L'album, très court (34 minutes), date de 1976. Ce disque, le groupe l'a enregistré alors qu'il commençait à perçer dans le monde du rock (le succès de leur précédent album, Toys In The Attic, a quasiment tout fait pour eux), et selon eux, les drogues ont commencé à faire leurs apparitions, définitivement, avec ce disque, qui fut enregistré avec efficacité par le producteur Jack Douglas. 9 chansons, aucune mauvaise. Joe Perry (guitare) expliquera la courte durée du disque par le fait qu'une fois un nombre suffisant de morceaux enregistrés, le groupe a décidé de reprendre la voix des concerts plutôt que de continuer à enregistrer au risque d'alourdir le disque avec des titres moins forts. Bref, less is good ! Allez, on commence :

Back In The Saddle : Intro fantasbuleuse pour une chanson faisant partie, tout simplement, des meilleures du groupe. Le chant de Steven Tyler (qui pousse des cris ahurissants), la rythmique galopante (de plus, le titre de la chanson signifie 'de retour en selle'), la guitare de Joe Perry... Rien à dire. Ce morceau, le plus long de l'album (4,40 minutes !), est une bombe atomique pure et dure.

Last Child : Encore une sublime intro. Last Child démarre lentement, calmement, par la voix de Tyler... Puis, on passe à une rythmique éminemment bluesy, jusq'au magnifique final. Bien que courte (3,30 minutes environ), ce morceau est imparable, plus subtil que le précédent, plus posé, tout en étant très rock. Refrain magistral (Hoooooome sweet hoooome). Remarquable.

Rats In The Cellar : Je suis un petit peu moins fan de cette chanson, que je trouve un peu répétitive (en fait, je n'aime pas le refrain, qui revient trop souvent), mais Rats In The Cellar n'est franchement pas mauvaise du tout, et, donc, pas un point faible pour Rocks. C'est juste personnel, quoi ! Sinon, riff tueur, rythmique bien efficace, et chant remarquable de Tyler. Bref, du bon boulot !

Combination : Joe Perry au chant, pour la première fois (il rechantera : voir Walk On Down, sur Get A Grip, 1993), et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne chante pas mal du tout cette chanson remarquable. Bon, OK, Tyler chante nettement mieux, c'est clair (et c'est normal, c'est le chanteur du groupe !), mais Combination vaut vraiment le coup (quel riff en intro !). Elle achève la face A avec efficacité et originalité. J'aime !

Sick As A Dog : Intro parfaite, mélodique, pour cette chanson ouvrant avec force et panache la face B de l'album. Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que le début de la chanson est du pur Aerosmith (Pleeeeeeaaaaaase...). Riff démentiel, mais aussi très sobre. Assurément, Joe Perry est un des meilleurs guitaristes de sa génération et de son genre musical, et quant à Tyler, il chante bien ! Rythmique d'enfer, et bonne durée de 4,10 minutes. Pas de pause entre ce morceau et le suivant, qui est...

Nobody's Fault : Après une introduction à la wah-wah, fantastique et atmosphérique, un gros, gros break survient, tout explose, et Nobody's Fault peut vraiment commencer. Une chanson fantastique, grandiose, sur laquelle Tyler est survolté (les refrains !). De plus, cette chanson assez sombre et énergique possède, avec 4,20 minutes, la durée idéale, c'est une des plus longues de l'album et la dernière à faite au moins 4 minutes.

Get The Lead Out : Si j'aime un petit peu moins Rats In The Cellar que les autres, je reconnais qu'elle est quand même excellente ; cette chanson, Get The Lead Out, en revanche, ne me plaît pas, ne m'a jamais plu, en fait. Je la trouve énervante, cette chanson (Hey good lookin' ! j'aime pas la voix de Tyler sur ces passages), du riff au chant, en passant par les paroles stupides. Pour moi, le point faible de l'album, clairement.

Lick And A Promise : Chanson au final assez pop (enfin, je trouve), pas la plus connue du groupe c'est clair, et pas non plus un des sommets du groupe. Mais j'aime assez, même si les nanananana nanananana des refrains m'insupportent quelque peu. Encore une fois, excellent chant de Tyler, et rythmique efficace. Une chanson assez légère, pop donc, pas bourrine du tout, un peu mineure, mais sympathique !

Home Tonight : Une petite ballade pour achever l'album... Aerosmith l'avait déjà fait avec Toys In The Attic et You See Me Crying, et le refera notamment avec Pump et What It Takes. Home Tonight est une pure merveille qui prend congé de l'auditeur avec douceur et mélancolie. Now it's time to say good night to you... Le chant de Steven Tyler est juste superbe, et les deux guitaristes sont, ici, en forme, bien qu'en mode quelque peu 'apaisé'. Le résultat de cette chanson est qu'elle est si grandiose qu'on aimerait qu'elle ne finisse jamais. Hélas, c'est bel et bien la fin de l'album... On se le remet ?

 Rocks est donc un chef d'oeuvre. Bon, oui, la chanson N°7 est légèrement moins époustouflante que les 8 autres, mais bon, on ne va pas chipoter : dans l'ensemble, les 34 minutes et 37 secondes de l'album sont remarquables. On notera, aussi, une pochette très sobre (cinq diamants - rocks - pour symboliser les cinq membres du groupe), ce qui, pour le hard-rock, est finalement peu fréquent ! Un grand disque de rock.