pic1565

Sorti en 1991, Unusual Heat est le disque le moins bien aimé de Foreigner. Pourquoi ? Oh, déjà, Foreigner, groupe de hard-FM fondé en 1977 par un ancien guitariste de Johnny Hallyday (Mick Jones - aucun rapport avec le Mick Jones, également britannique, des Clash !), groupe anglo-américain, n'est pas spécialement adoré des rockeurs, parce que très FM, groupe à tubes, commercial (I Want To Know What Love Is, Urgent, Waiting For A Girl Like You sont leurs principaux, mais pas leurs seuls, tubes), etc... Comme Toto, ou les Eagles, les Doobies, ou, dans d'autres genres, Jethro Tull, Yes, Genesis, Foreigner n'est, donc, pas aimé, en général. Sauf de leurs fans, comme moi. Et Unusual Heat, sorti sous une immonde pochette (le logo du groupe, ici, m'a toujours fait penser à celui de la marque de fringues Lee Cooper), est le moins bien aimé. Parce que le seul sans le chanteur emblématique du groupe, Lou Gramm, qui s'était fâché avec Mick Jones.

img_2_pr

Edwards, Wills, Elliott, Jones : Foreigner sur ce disque

Gramm, pour ce disque, a été remplacé par un certain Johnny Edwards, qui a notamment chanté un temps au sein de Montrose, groupe de hard-rock américain. Edwards, au physique de l'emploi, chante, ici, avec des intonations très proches de celles de Gramm (mimétisme évident), ce qui est à la fois bien et pas bien du tout. Bien, car l'auditeur n'est pas trop dépaysé, le style de l'album est proche, en plus musclé car plus moderne, de celui des albums de l'ère 1977/1987 (le dernier album avec Gramm, d'avant Unusual Heat, date de 1987 : le fadasse Inside Information) ; et pas bien, parce que Johnny Edwards aurait quand même pu imposer un autre style, chanter différemment. Il ne chante pas mal du tout, de toute façon. Musicalement, le groupe est le même que pour la période 1981/1987, période pendant laquelle Foreigner s'est trouvé à quatre membres (de 1977 à 1979, ils furent six) : Mick Jones (guitare, claviers), Rick Wills (basse) et Dennis Elliott (batterie). Edwards tient un peu de guitare, comme sur Mountain Of Love, où il joue la lead.

img_3_pr

Le ton de l'album est hard-FM, commercial, mais pas de tube à l'horizon : le disque sera un échec commercial, les fans du groupe regretteront l'absence de Lou Gramm, et les non-fans ne trouveront pas de quoi apprécier l'album, pour peu qu'ils aient daigné l'écouter. Unusual Heat fut un bide, un disque fantôme, qui passera inaperçu. Un an plus tard environ, Gramm et Jones se réconcilieront, et en 1994, Mr Moonlight sortira, un album assez réussi qui marquera le retour de Gramm (mais ni Wills, ni Elliott ne participeront à l'album).  Je l'aborderai ici un jour, mais pour le moment, revenons à Unusual Heat, album franchement réussi et à (re)découvrir. Unusual Heat, I'll Fight For You, Only Heaven Knows, Ready For The Rain ou Flesh Wound sont de pures réussites, certes peu originales, certes commerciales (et encore, pas de synthés ici, c'est pas du Def Leppard), mais très accrocheuses. Bref, dans l'ensemble, ce disque oublié et mal-aimé mérite franchement l'écoute et la découverte ! OK, c'est pas aussi immense que 4 (1981) ou le premier album éponyme de 1977, mais c'est, pour moi, le troisième meilleur Foreigner.

Only Heaven Knows

Lowdown And Dirty

I'll Fight For You

Moment Of Truth

Mountain Of Love

Ready For The Rain

When The Night Comes Down

Safe In My Heart

No Hiding Place

Flesh Wound

Unusual Heat