09 mars 2011

"Bonnie And Clyde" - Brigitte Bardot & Serge Gainsbourg

Voilà un album qui me pose un petit problème. Je m'explique : dernièrement, lorsque j'ai abordé la discographie de Serge Gainsbourg, j'ai parlé de ce disque de 1968, Bonnie And Clyde, en précisant que c'était un album indispensable et remarquable. Oui, en effet, ce disque est remarquable. Indispensable aussi, si vous êtes fan de Serge (ou si vous ne connaissez pas trop Serge Gainsbourg et qu'un vulgaire best-of vous rebute à l'achat). Ce disque dure 30 minutes, pour 12 titres, et est crédité à la fois à Brigitte Bardot (qui chante,... [Lire la suite]

08 mars 2011

Simple Minds : la discographie

  Place à la discographie, très réussie vous allez le constater, du groupe de Jim Kerr, un des plus emblématiques des années 80, et dont le nom vient d'une chanson de David Bowie (The Jean Genie) ! Life In A Day (1979) : Très art-rock, le début de la carrière des Minds est peu connu, sauf des fans évidemment. Ce premier album, de durée classique (43 minutes, mais un des titres fait 8 minutes, Pleasantly Disturbed), est une petite réussite de new-wave, mais pas très commercial. D'excellentes chansons, comme Murder Story,... [Lire la suite]
08 mars 2011

"Percussions" - Serge Gainsbourg

  Sorti en 1964, Percussions est le sixième album de Serge Gainsbourg. Sorti en pleine période faste pour lui, c'est un album qui ne démérite pas son nom : on y trouve beaucoup de percussions ! Le ton global de ce disque court (28 minutes, 12 titres) est assez latino/africain. On y trouve quelques chansons tout simplement immenses, Coco And Co (qui parle, oui vous l'aurez pigé, de cocaïne et autres drogues), le court (2 minutes) mais remarquable Quand Mon 6,35 Me Fait Les Yeux Doux, le magnifique Couleur Café qui fait partie des... [Lire la suite]
07 mars 2011

"Double Détente" - Alister

Aah, enfin, le nouvel album d'Alister est arrivé ! Je l'attendais avec une impatience totale, pour tout dire. Pour voir ce que donnerait ce second album. Une étape toujours difficile, puisque, si le premier est grandiose (et là, c'est le cas), il faut savoir se renouveler, se réinventer. Ici, 12 titres, 50 minutes, pour un disque très orienté 70's au niveau des arrangements. Le pari est risqué, mais le premier single, La Femme Parfaite, met en confiance, c'est un petit chef d'oeuvre de trois minutes et des broutilles. Si tout le... [Lire la suite]
Posté par koamae à 19:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 mars 2011

Hubert-Félix Thiéfaine: la discographie

Tout Corps Vivant Branché Sur Le Secteur Étant Appelé A S'Emouvoir, 1978: Rien que le titre du disque et la pochette promettent un univers bien déjanté et détendu du bulbe... Thiéfaine a déjà 30 ans quand il sort son premier album. Résultat: de nombreux classiques parmi lesquels Je T'En Remets Au Vent et bien sûr La Fille Du Coupeur De Joints. Pas un chef d'oeuvre, mais un bon coup d'essai, qui annonce le meilleur pour la suite ! ClashDoherty : Un premier album totalement délirant, avec des chansons franchement mythiques (La Fille... [Lire la suite]
Posté par koamae à 14:15 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 mars 2011

Iggy Pop (& The Stooges) : la discographie

  Discographie studio et live (officielle) d'Iggy Pop, en solo, mais aussi avec les Stooges ! Etn chronologiquement parlant, mieux vaut commencer par eux, d'ailleurs : The Stooges (1969) : Premier opus des Stooges. John Cale produit, et joue de la viole sur We Will Fall, long dérapage contrôlé doorsien de 10 minutes, assez oppressant et même flippant, avec son mantra psychédélique et glauque ojiranja ranjajaran, seriné par le groupe, et Iggy qui glapit des paroles assez sombres. J'adore ce titre, qui est controversé. Le reste ?... [Lire la suite]

06 mars 2011

Frank Zappa (& The Mothers Of Invention) : la discographie (partie 2 : 1977/1993)

  Suite et fin de la discographie de Frank Zappa ! Läther (1977 et 1996) : Ce coffret est immense. Sorti en 1996 en CD (3 disques), il date de 1977. Zappa n'a pas pu le sortir à l'époque, sa maison de disques l'a refusé, alors il l'a diffusé sur une station de radio, de nuit, en encourageant les auditeurs à encourager la musique. Un disque fourre-tout remarquable, qui a soervi de base, entre 1978 et 1980, à plusieurs albums qui utiliseront les morceaux (Lemme Take You To The Beach, The Ocean Is The Ultimate Solution, RDNZL...).... [Lire la suite]
06 mars 2011

Mono In VCF: Mono In VCF

Ce premier disque éponyme de Mono In VCF appartient à la catégorie des albums à découvrir d'urgence. Pourtant, cette première livraison est plutôt sortie discrètement. Ce qui est assez étrange puisque cet album éponyme contient des tubes en puissance. Par exemple, comment ne pas tomber sous le charme de Spider Rotation ? Ce qui surprend avec ce premier disque, et plus largement avec ce groupe, c'est sa maturité et les émotions qui se dégagent des chansons, particulièrement brillantes et travaillées. Pour cela, Mono In VCF... [Lire la suite]
Posté par Alice In Oliver à 14:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 mars 2011

Frank Zappa (& The Mothers Of Invention) : la discographie (partie 1 : 1966/1976)

  La discographie de Frank Zappa (avec son groupe les Mothers Of Invention et en solo, albums studio et live officiels) ! Une discographie tellement longue et imposante qu'il faudra plusieurs articles ! En voici le premier : Freak Out ! (1966) : Premier album, et déjà un double (enregistré avant le Blonde On Blonde de Dylan, il est sorti après, la même année, faisant du disque de Dylan le premier double album commercialisé ; mais, en termes d'enregistrement, le Zappa passe avant, je crois), et déjà avec, comme le Dylan, un... [Lire la suite]
06 mars 2011

The Velvet Underground : la discographie

Nous sommes un dimanche matin, alors quel meilleur moment que le sunday morning pour aborder le cas du Velvet ? Albums studio officiels uniquement (je ne connais pas les lives tels celui au Max's Kansas City). The Velvet Underground & Nico (1967) : C'est juste immense. Avouons, on a connu des premiers albums moins grandioses, mais rarement des aussi grandioses. 48 immenses minutes produites par celui qui a signé, aussi, la fameuse pochette de la banane qui pouvait, en vinyle, se peler (intérieur rose bite, et il paraîtrait... [Lire la suite]