0602527511153

Come Backporte bien son nom. Parce qu'Eddy Mitchell, alias Schmoll, alias, de son vrai nom, Claude Moine (et c'est sous son vrai nom qu'il est crédité dans l'écriture des textes), n'est pas un artiste habitué à sortir un disque une fois par an. Même si son précédent opus, Grand Ecran  (qui était constitué de reprises de morceaux de musiques de films), date de 2009, et que son précédent d'avant, Jambalaya, datait de 2006. Schmoll fait environ un disque tous les trois ans (autrefois, c'était nettement plus fréquemment que ça), ce qui fait qu'appeler son dernier album, sorti en 2010, Come Back est une bonne idée. Sorti sous une pochette montrant un Eddy toujours fringant sur un cheval, dans un décor (le décor est reconstitué sur ordinateur, le cheval est réel et s'appelle Toréo) de far-west, Come Back est un disque, autant le dire, superbe.

eddy_mitchell

Venant d'obtenir une Victoire de la Musique pour sa tournée d'adieu, Mitchell, ici, nous offre 58 minutes (en comptant le bonus-track, qui est une version mixée par Laurent Voulzy de L'Esprit Grande Prairie, superbe chanson écrite par le tandem Voulzy/Souchon et présente aussi, sur l'album, dans une version moins typée Voulzy, plus sobre) de bonheur, un disque sans prise de tête qui, tout en étant doux et tendre (Mes Colonies De Vacances, le subime Avoir 16 Ans Aujourd'hui qui est sans aucun doute une de ses plus belles chansons, carrément), nous régale de mélodies typiquement rock'n'rollesques, certes remplies de clichés (Laisse Le Bon Temps Rouler, dont le titre est une évidente traduction du Let The Good Times Roll,une des plus fameuses et typiques chansons de wock'n'woll), mais superbement bien interprété (la voix d'Eddy est toujours aussi belle, aussi élégante, aussi bonne), très bien produit. L'Esprit Grande Prairie, chanson (je devrais dire : tube, car ç'en est un, indéniablement) écrite par le tandem Laurent Voulzy/Alain Souchon, est une pure merveille, la meilleure de l'album, la plus à part aussi (le son du tandem, leur style, transparaît à chaque seconde, surtout sur la version en bonus, qui est celle diffusée en radio). Quel dommage, dans un sens, que tout le disque ne soit pas d'eux (le reste est de Mitchell et de son fidèle Pierre Papadiamandis, ainsi que de Michel Amsellem), car si tout le disque aurait eu ce son, cette touche, il aurait été encore plus réussi, et même immense.

eddy_mitchel

Come Back est une réussite, donc, un excellent cru d'Eddy Mitchell, le plus attachant et talentueux de nos rockeurs (doublé d'un acteur épatant, c'est un des rares chanteurs à avoir vraiment réussi sa reconversion au cinéma). Un disque, pour moi, du niveau de Sur La Route De Memphis, Rio Grande ouHappy Birthday, troisalbums, au passage, franchement réussis, remplis de tubes et qu'un amateur de rock français (à l'ancienne, rien de violent ici évidemment) et de chanson française devrait écouter. Rempli de superbes titres (Pas Besoin De Ca,Come Back très introspectif, Tu Fermes Les Yeux Sur Tout), ce disque est, donc, à écouter. Meilleurque tout de que Johnny a fait depuis 1998, même si c'est, évidemment, moins rock, plus centré sur la chanson (et les ambiances rock'n'roll/blues).

Avoir 16 Ans Aujourd'hui

Laisse Le Bon Temps Rouler

L'Esprit Grande Prairie

Je Suis Vintage

Mes Colonies De Vacances

En Garde A Vue

Tu Fermes Les Yeux Sur Tout

Un Garçon Facile

Ca Ressemble A Du Blues

Surmonter La Crise

Pas Besoin De Ca

L'Esprit Rock'n'Roll

Come Back

Bonus-track :

L'Esprit Grande Prairie (mix Laurent Voulzy)