Piano_olympia

Double album à sa sortie (désormais simple CD de 75 minutes), Olympia 74 est un album live de Christophe. Il a été enregistré, croyez-le ou non, en 1974, et à l'Olympia. Ben si. D'ailleurs, on ne saurait le mettre en doute, vu le titre de l'album ! Un album absolument remarquable, assez méconnu je le crains, qui offre 14 titres dont un nombre incroyable de classiques (bon, il y à aussi Mickey, chanson issue des Paradis Perdus et franchement embarrassante de par ses paroles : Non je ne suis pas/Mickey de Walt Disney...), le tout avec une remarquable production. Et, de plus, avec des cafouillages (sur Les Mots Bleus, Christophe s'emberlificote légèrement), des légères fausses notes des musikos...Le tout fait, donc, très vrai, très sincère, ce qui augmente le capital sympathie déjà élevé de ce live hélas réédité sous une pochette aussi moche que pour les autres albums de Christophe (pas de pochette initiale, boîtier digipack affreux, pas de livret, pas de bonus-tracks même si, pour Olympia 74, l'absence de bonus-tracks est très négligeable, on a quand même 75 minutes de musique).

olympia_1974_dreyfus

Pochette de la réédition CD

Dans l'ensemble, c'est immense (je précise que la position des faces pour le tracklisting plus bas est hypothétique : je ne possède pas le double vinyle, je ne fais donc, en additionnant les durées des morceaux, que supposer...Corrigez-moi si vous possédez le vinyle !), avec notamment un Emporte-Moi faisant plus du double de la durée de sa version studio (ici, presque 15 minutes), un Le Dernier Des Bevilacqua durant une minute de plus (soit 10 minutes) que sur Les Mots Bleus, avec, aussi, Mama, Les Paradis Perdus, Les Mots Bleus, Senorita, La Petite Fille Du 3ème... On notera l'absence des Marionnettes ou du tube Aline. Ainsi que la présence de quasiment tout Les Paradis Perdus (manque Ferber Endormi, je ne compte pas les deux instrumentaux expérimentaux qui s'y trouvent aussi). Christophe est en forme, l'ambiance est globalement assez planante, avec des atmosphères floydiennes par moments (Emporte-Moi). Ce live est, dans l'ensemble, rigoureusement indispensable, et désolé si j'en parle, au final, peu, mais c'est difficile de disserter sur pareil chef d'oeuvre du live français.

FACE A

Souvenirs

La Petite Fille Du 3ème

Les Mots Bleus

Mama

Mickey

Le Temps De Vivre

FACE B

Du Pain Et Du Laurier

Les Paradis Perdus

Le Dernier Des Bevilacqua

FACE C

Emporte-Moi

FACE D

Introduction

Le Petit Gars

Senorita

Drôle De Vie