depechemode02

Et maintenant, place à l'un (le ?) des groupes les plus quintessentielsde ces 30 dernières années: Depeche Mode ! Discographie studio uniquement (je ne connais que peu de lives).

Depeche_Mode_Speak_Spell_19812Speak And Spell, 1981: clairement pas un grand cru que ce premier album de Depeche Mode... A cette époque, c'est Vince Clarke qui mène la danse, il compose tout le disque, et se remplit encore les poches aujourd'hui à cause de JustCan't Get Enough, chanson mythique de la new-wave, qui figure sur ce disque. Musicalement, c'est seulement des synthés, que des synthés joués, en plus de Clarke, par Andrew Fletcher et Martin Gore. Le jeune (19 ans !) Dave Gahan est au chant. Dans l'ensemble, ce Speak And Spell est franchement médiocre... Tout au plus, les classiques JustCan't Get Enough et New Life sont bons, mais pas de quoi se relever la nuit. Privilégiez la suite !

Depeche_Mode_A_Broken_Frame_374081A Broken Frame, 1982: Vince Clarke quitte le groupe, remplacé par Alan Wilder. Et Martin Gore peut enfin prendre les commandes... ! Résultat, un premier chef d'oeuvre pour les anglais !  Un disque, dans l'ensemble, new-wave, mais qui lorgne franchement vers la cold-wave (l'album suivant, par contre, sera vraiment cold-wave) par certains moments. Et, à part The Meaning Of Love que je n'ai jamais supporté, que des excellentes chansons ici: Leave In Silence, See You, sans oublier le sublime The Sun And The Rainfall... Tous les amateurs de new-wave/cold-wave peuvent se ruer sur cette perle méconnue. Le suivant sera encore mieux !

construction_time_againConstruction Time Again, 1983: Un monument, tout est dit ! 40 minutes et des poussières de cold-wave, car oui, Depeche Mode en a fait !  Et 40 minutes absolument sublimes de bout en bout. Porté par le single Everything Counts (de loin la chanson la plus joyeuse de l'album), l'album aligne les titres merveilleux, car ici, on a Love In Itself, Pipeline, Two Minutes Warning, And Then, et j'en passe... Bref, Construction Time Again, bien que méconnu, est un pur sommet, un des meilleurs disques de cold-wavequi soient, et un de mes grands préférés de Depeche Mode ! Pour finir,  petite anecdote à propos de la pochette, l'homme dessus tient un marteau, tandis que sur la précédente pochette (voir plus haut), la faucille était à l'honneur... Diptyque communiste pour le groupe ?

fz2pkp6cSome Great Reward, 1984: Pochette étrange (des jeunes mariés dans un décor industriel, what's the fuck ?), mais une réussite de plus pour la bande à Martin Gore. Deux immenses tubes, Master And Servant et People Are People, tous deux excellents. Mais Some Great Reward, c'est également Somebody, Blasphemous Rumours... Bref, un très bon album de new-wave, même s'il n'a jamais fait partie de mes préférés du groupe.

depeche_mode_black_celebrationBlack Celebration, 1986: Pas moins de 4 classiques absolus du groupes sur ce cinquième album, puisqu'ici, on a A Question Of Time, A Question Of Lust (qui sont deux chanson très différentes, au passage !), Stripped et Fly On The Windscreen, rien que ça. Absolument aucune mauvaise chanson sur cet album assez oppressant, toujours magnifique, à l'image de Dressed In Black, ou encore de ce qui reste définitivement la plus belle chanson du groupe, A Question Of Lust, déjà citée plus haut. Comment ne pas s'incliner face à un tel sommet que ce morceau ? Et on pourrait d'ailleurs poser la même question en remplaçant 'morceau' par 'album'. Indispensable.

music_for_the_masses_largeMusic For The Masses, 1987: le sixième album du groupe, celui qui les fera éclater définitivement, leur plus culte, et leur meilleur absolu. Bien sûr, il y a les classiques Behind The Wheel, Strangelove et surtout Never Let Me Down Again, qui est ma chanson préférée du groupe. Mais comment oublier l'aérien The Things You Said, l'inquiétant Sacred, le classique Little 15, le lyrique I Want You Now, le terrifiantTo Have And To Hold, le pop-rock Nothing, le saisissant Pimpf ? En fait, je viens de citer tout l'album. Un de mes disques cultes, que j'ai usé jusqu'à en péter ma chaîne hi-fi, mes tympans, et le CD en lui-même. I-NOU-BLI-ABLE !!!

mbhk_dm_ac_violatorViolator, 1990: peu vendu, ce disque, qui ne contient que des morceaux très peu connus ayant fait des bides pas possible et qui ne sont jamais matraqués en radio. Par exemple, qui connaît Enjoy The Silence, Personal Jesus, Policy Of Truth, World In My Eyes, Halo ?

Nan, allez, j'déconne...

Sérieusement, pour tenter d'aborder correctement cet album cultissime dont on ne compte plus les tubes, je serai bref: il s'agit juste d'un chef d'oeuvre total, à l'image de sa pochette. Tout au plus peut-on considérer Blue Dress un peu moins forte que le reste, mais, franchement... Un indispensable de plus !

dyn009_original_400_400_jpeg_2675102_daec841929770bdabddd0e30a62b1a0dSongs Of Faith And Devotion, 1993: l'album dépressif de Depeche Mode. On sent que rien ne va plus: Dave Gahan est complètement camé, et tentera de se suicider. Andrew Fletcher tombe en dépression, et Alan Wilder quitte le groupe après ce disque. Bref, y a d'la joie. Mais malgré cela, 47 minutes à tomber par terre, bien que je n'aime pas du tout Judas. Le reste est d'une virtuosité totale. I Feel You et Walking In My Shoes (belle à en pleurer) sont peut-être les meilleurs singles que le groupe ait jamais sorti, quant à Condemnation, In Your Room et Higher Love, elles sont tellement fortes que j'aurais bien du mal à en parler en quelques lignes. En gros, Songs Of Faith And Devotion, avec son nom évocateur, est un monument total, encore une fois.

ultraUltra, 1997: Pochette torturée, et un disque qui ne l'est pas moins, avec ce Ultra qui marque le retour de Depeche Mode, à trois membres maintenant. Le groupe se fait clairement électro-rock sur ce disque qui illustre bien toutes les merdes que Gahah, Gore et Fletcher ont vécu dans les 90's... Résultat, un chef d'oeuvre difficile d'accès, mais toujours sublime. Home, It's No Good, Barrel Of A Gun... Et encore, je n'ai cité que les chansons les plus connues !

a395Exciter, 2001: assassiné par toute la critique, considéré comme une merde mollassonne... Bon dieu, mais qu'est-ce qui s'est passé pour que tout le monde déteste cette réussite ? Bon, ce n'est pas un de mes albums préférés du groupe, mais quand même, ça reste une superbe perle que tout fan de Depeche Mode se doit d'écouter ! Très sous-estimé, en tous les cas !

Depeche_20Mode_20_96_20Playing_20The_20AngelPlaying The Angel, 2005: alors là, je ne vois pas quoi dire... 12 chansons, 52 minutes. Un disque profondément sombre, mais un beau succès à sa sortie, et un des meilleurs absolus du groupe. Un disque digne de rejoindre les Music For The Masses, les Violator, au panthéon des monuments de la bande à Martin Gore. D'ailleurs, je crois qu'il rentre dans mon top 3 du groupe. 6 ans après sa sortie, après des centaines d'écoutes, cet album est toujours une claque monumentale pour moi, dès ses premières secondes. Quintessentiel !

depeche_mode_sounds_of_the_universeSounds Of The Universe, 2009: et heureusement, on ne juge pas un livre à sa couverture... Il y a encore un an, je tenais cet album comme l'un des trois meilleurs du groupe. Bon, il est légèrement redescendu dans mon estime. Avec du recul, Playing The Angel est meilleur, mais il ne faut quand même pas sous-estimer ce dernier album, sublime de bout en bout du haut de ses 60 minutes, et qui prouve que 30 ans après, Depeche Mode est toujours une valeur sûre. Oublions seulement le machin qui sert de pochette...