fiona_apple_tidal

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Fiona Apple n'est pas vraiment une artiste très prolifique. En effet, la carrière musicale de l'artiste a commencé en 1996 avec Tidal. Depuis, Fiona Apple n'a sorti que trois disques, soit quatre albums en tout et pour tout en l'espace de 17 années.
Fiona Apple est aussi la fille de la chanteuse Diane McAfee et de l'acteur Brandon Maggart. Fiona Apple n'a pas eu une enfance très heureuse. En effet, à l'âge de 12 ans, elle est victime d'un viol et doit suivre une psychothérapie.

Tidal est donc marqué par cette tragédie et ce traumatisme de l'enfance. Ce n'est donc pas un disque particulièrement joyeux, mais qui connaîtra tout de même un très grand succès. D'ailleurs, à ce jour, Tidal reste le disque le plus populaire de Fiona Apple.
Aujourd'hui, Tidal est triple disque de platine, soit plus de quatre millions d'exemplaires vendus, entre autres, grâce à ses deux singles, Shadowboxer et Criminal. L'album recueille également d'excellentes critiques de la part de la presse musicale.

En même temps, difficile de ne pas être touché par cette artiste, qui possède une sensibilité à fleur de peau. Quant à la pochette du disque, elle est évidemment splendide puisqu'elle affiche fièrement et en gros plan le visage de Fiona Apple.
L'intérieur de la pochette est également réussi: tous les textes des différentes chansons sont présents, ainsi que plusieurs photos (sublimes) de l'artiste en noir et blanc. L'intérieur de la pochette est à l'image du disque: froid, sensible et brillant.

D'une durée de 51 minutes environ, Tidal propose 10 titres. En résumé, la plupart des morceaux font un peu plus de  cinq minutes, à quelques exceptions près. Au niveau musical, Tidal est un bon compromis entre le jazz et certains morceaux un peu plus rock, le piano étant largement mis en avant.
Le superbe Sleep To Dream ouvre les hostilités. La voix de Fiona Apple est tout simplement magnifique. Clairement, la jeune artiste est une écorchée vive et ses compositions sont totalement bouleversantes. Certes, Tidal ne comprend que 10 morceaux (comme je l'ai déjà souligné), mais on ne relève aucun moment un peu faible.

Avec des titres tels que Shadowboxer et Criminal, Fiona Apple fait preuve d'une maturité étonnante. Et pourtant, au moment de Tidal, l'artiste n'est âgée que de 18 ans. La mélancolie est quasi omniprésente sur ce disque. Que ce soit, Slow Like Honey, The Child is Gone ou encore Never is a promise, tous ces morceaux filent clairement le cafard.
Si vous êtes dépressif, c'est l'album idéal ! A la rigueur, seul le morceau intitulé First Tate fait un peu exception.

Toutefois, attention, à ne pas caricaturer Tidal à une longue complainte douloureuse. Fiona Apple possède également une voix sensuelle. Indéniablement, le charme opère et ce, dès le premier titre. Tidal se termine sur le superbe Carrion.
A la fin du disque, le résultat est là: ce disque fout une claque monumentale. Les arrangements et les instrumentations sont superbes. A la rigueur, le morceau Pale September est peut-être un tantinet inférieur au reste du disque, mais c'est vraiment pour pinailler. Bref, un disque essentiel, probablement destiné à devenir un grand classique, si ce n'est déjà le cas.

Liste des titres:

Sleep to dream
Sullen girl
Shadowboxer
Criminal
Slow like honey
The First Tate
Never is a promise
The Child is gone
Pale september
Carrion