51328040_p

Place aux Duponts Volants, fameux groupe de hard-rock américain !

51297643_pAerosmith (1973) : Déjà quelques classiques (Mama Kin, Dream On, la reprise de Walkin' The Dog), mais dans l'ensemble, ce premier album éponyme, sous son horrible pochette, n'est pas un des meilleurs du groupe. Enfin, quoi qu'on en dise, c'est meilleur que les albums de la période 1979/1982, et meilleur aussi que tout ce que le groupe a fait depuis 1997... Le style est déjà là.  

51062542_pGet Your Wings (1974) : Moins bien estimé que le premier et les suivants en général, mais je l'aime beaucoup, ce deuxième cru. Il contient des classiques (Pandora's Box, Lord Of The Thighs, S.O.S. (Too Bad), la reprise de Train Kept A-Rollin', Seasons Of Wither). Dans l'ensemble, si le groupe fera mieux par la suite, c'est quand même un excellent petit disque de hard de l'époque !

44522724_pToys In The Attic (1975) : Je n'ai jamais aimé le délire Big Ten Inch Record et No More No More (enfin, j'apprécie un peu mieux cette dernière, désormais), mais le reste est tout simplement du grand art : You See Me Crying, Walk This Way, la chanson-titre, Uncle Salty, Sweet Emotion, Adam's Apple...Un classique du hard-rock seventies, du hard-rock tout court. Indispensable, mais le suivant sera supérieur.

44147367_pRocks (1976) : Le disque le plus court du groupe (34 minutes), ou un des plus courts, et leur meilleur aussi. Rien à jeter, un disque phénoménal, rempli de classiques (Back In The Saddle, Sick As A Dog, Home Tonight), superbement enregistré, avec une pochette très sobre et magnifique, ce qui ne gâche rien. L'album qui a définitivement fait des Duponts Volants un groupe majeur de leur époque. Hélas, la suite sera moins excellente...

50956594_pDraw The Line (1977) : Un net relâchement, malgré la présence de quelques bons titres (Sight For Sore Eyes, Draw The Line, Kings And Queens). Un album enregistré dans un couvent abandonné de l'état de New York, dans l'Armonk. Les deux leaders (le chanteur Steven Tyler et le guitariste Joe Perry) commençent à se friter, la rupture n'est pas loin. L'album est inégal, et ne fait pas partie, donc, des inoubliables.

49679695_pLive ! Bootleg (1978) : Double live (simple CD depuis) remarquable, malgré une qualité sonore, parfois, brouillonne (la dernière face est constituée de prises piratées que le groupe a rachetées, mais le reste est officiel - le son est assez moyen pour les premiers titres de l'album comme pour la dernière face). Les classiques sont là, ainsi que des reprises (Mother Popcorn). Leur meilleur live, sans aucun doute !

50882213_pNight In The Ruts (1979) : Avec son titre en contrepéterie ("Right in the nuts") et sa pochette montrant les musikos partir au charbon, ce disque est bien mauvais, il faut le dire. N'ayons pas peur des mots, Aerosmith va mal. D'ailleurs, Perry quitte le groupe au beau milieu de l'enregistrement, pas ma lde morceaux seront achevés par Richard Supa et Neil Thompson, guitaristes de studio. Un bien mauvais disque, ne contenant que peu de bons titres.

50996214_pRock In A Hard Place (1982) : Le seul disque sans Joe Perry et Brad Whitford (guitare) partira pendant l'enregistrement, décidément. Un des pires albums du groupe, un album fantômatique et sans aucun intérêt. Décidément, Aerosmith va mal et ne sert plus à rien. Il faudrait un déclic, les mecs...

51059512_pDone With Mirrors (1985) : Ah, ben le voilà, ce déclic ! Retour de Joe Perry et de Brad Whitford, retour du line-up de base d'ailleurs, pour un album pas grandiose, mais franchement meilleur que ce que le groupe a fait depuis 1977. 32 minutes en vinyle, 35 en CD (en vinyle, le disque le plus court ; en CD, le plus court reste Rocks), pour un disque qui laisse promettre de beaux lendemains qui chantent pour le groupe.

50309238_pPermanent Vacation (1987) : Une totale réussite (Dude (Looks Like A Lady), Magic Touch, Simoriah, Heart's Done Time), malgré une production 'fin des années 80' qui vieillit, parfois, mal (le son de batterie). Franchement un des meilleurs albums du groupe, une renaissance totale. A écouter absolument.

classics_live_7AEROSMITH___CLASSICS_LIVE_IIClassics Live ! I & II (1986/1987) : Deux albums live assez sympathiques, réunis depuis en une double compilation, mais sortis séparément, donc, en 1986 et 1987. De bonnes interprétations des classiques du groupe. Conseillé aux fans.

50351698_pPump (1989) : Aerosmith au sommet, encore, avec ce disque sobre (le groupe a cessé la drogue, l'alcool) et parfait de bout en bout (Janie's Got A Gun, F.I.N.E., What It Takes, The Other Side, Love In An Elevator). Ultra conseillé, un disque tout simplement phénoménal.

49834089_pGet A Grip (1993) : Leur dernier grand disque, 62 minutes de bonheur avec de vrais classiques (Eat The Rich, Get A Grip, Amazing, Shut Up And Dance, Livin' On The Edge, Cryin'), une pochette vache...ment belle et une production (de Bruce Fairbairn) exemplaire. Certains le trouvent trop long, d'autres estiment que le groupe s'autoparodie parfois, mais Get A Grip est vraiment un sommet, et le dernier du groupe. Oui, mon préféré, même !

51327422_pNine Lives (1997) : Là, d'accord, le groupe s'autocaricature. Un disque qui contient une ou deux bonnes chansons, mais, dans l'ensemble, c'est caricatural et trop long. Un fiasco, donc, à la gestation assez difficile (on pensera le groupe fini, Tyler menacera de partir, etc). Décevant, mais il y à pire.

5508A Little South Of Sanity (1998) : Un double album live assez correct, excellente production, bonnes interprétations, mais assez 'classique'. Pas grand chose à dire dessus, quoi.

53790950_pJust Push Play (2001) : Une pure merde, je ne vois vraiment pas quoi dire d'autre. Si les albums de 1979/1982 sont mauvais, celui-ci est encore pire, il est détestable. Y compris sa rose pochette.

51c4S5KTXLHonkin' On Bobo (2004) : Un disque de reprises de standards de blues (Eyesight To The Blind, You Gotta Move, Stop Messin' Around) faisant passer les Duponts Volants pour les Stones. Pas grandiose, mais très écoutable (et court, 44 minutes, ce qui ne gâche rien). A ce jour, leur dernier opus studio.

50050Rockin' The Joint (2005) : Un live contenant quelques titres assez anciens, enregistrés en live au Hard Rock Hotel & Casino de Las Vegas, en 2002. C'est assez correct, mais sans surprise, au fond...