42188814_p

Et c'est au tour du chanteur d'Astaffort d'avoir droit à son article récapitulatif de discographie !

 45827772_pLes Murs De Poussière (1977) : Premier album, avec une pochette quadrillée (en vinyle, la porte-fenêtre vitrée, située à la droite de Cabrel, est percée, et à l'intérieur de la pochette (qui s'ouvre), une belle vue d'une île paradisiaque), et, déjà, des classiques : la chanson-titre, Petite Marie, et le moins connu mais tout aussi puissant Ma Ville. On a aussi droit à des chansons moins fortes, comme Ami, Change De Docteur ou le mièvre L'Instant D'Amour. Dans l'ensemble, bien que très fortement imprégné de son époque (avec les défauts que ça entraîne, niveau production et arrangements), ce premier disque reste très sympa.

45863585_pLes Chemins De Traverse (1979) : Pochette horrible d'un Cabrel au look de Jésus-Christ, multiplié comme des pains sur un fond blanc, avec logo assez Caraïbes. Heureusement, l'album est meilleur que sa pochette, et on y trouve la chanson-titre, Les Pantins De Naphtaline, Je L'Aime A Mourir...32 magnifiques petites minutes, pas son meilleur album, mais franchement un de ses plus attachants.

45865134_pFragile (1980) : 32 minutes aussi, avec La Dame De Haute-Savoie, L'Encre De Tes Yeux, Je Pense Encore A Toi, Cool Papa Cool... Et des chansons nettement moins puissantes, aussi (Elle Ecoute Pousser Les Fleurs, Plus Personne). Plus pop que les précédents, toujours assez folk, ce troisième Cabrel est sympa, mais un petit peu inégal. Pas un de mes préférés, en somme, mais le talent est encore là (il ne perdra jamais son talent, de toute façon), et le style commence vraiment à s'affûter.

45871316_pCarte Postale (1981) : Largement meilleur, en ce qui me concerne, avec l'inusable chanson-titre, et le non moins inusable Ma Place Dans Le Trafic. Un disque résolument plus pop encore que Fragile, plus long aussi (41 minutes), avec de très bonnes chansons comme Comme Une Madone Oubliée ou Chauffard. Peut-être pas son meilleur album de l'époque, mais franchement, un disque à écouter.

45915217_pQuelqu'un De L'Intérieur (1983) : Très bon aussi, ce disque, dont seule la pochette et la chanson Dame D'Un Soir (mièvre) sont nulles. Les Chevaliers Cathares, Question D'Equilibre, Le Temps S'En Allait, la chanson-titre, Saïd Et Mohamed, Edition Spéciale, pas mal de superbes chansons, des classiques de son répertoire de l'époque, sur cet album. Mais vraiment, quelle pochette de merde !

68582Cabrel Public (1984) : Premier live de Cabrel, et un double, avec, en plus, deux titres qui ne se retrouveront sur aucun album studio du moustachu : La Fabrique (enregistré en studio) et Pas Trop De Peine. Tous les classiques sont là, sinon, dans de superbes versions, et de double album (tout tient sur un seul CD désormais) est, donc, indispensable à tout amateur de Cabrel.

45919074_pPhotos De Voyages (1985) : Encore un très très bon cru de Cabrel, avec Je Te Suivrai, Le Lac Huron, Tourner Les Hélicos, Gitans et le cultissime tube Encore Et Encore, une des premières chansons que l'on cite quand on parle de Cabrel. Un disque qui contient une ou deux chansons pas top (Lisa), mais rien de grave. Le dernier album juste réussi, avant que Cabrel ne fasse de véritables chefs d'oeuvres intouchables.

45739674_pSarbacane (1989) : Premier chef d'oeuvre absolu et intouchable, aucune mauvaise chanson (même si Rosie, avec le temps, me gêne pas mal, ainsi que le final instrumental d'Animal, cette flûte indienne...). Un disque culte, ultra-vendu, gros succès, gross et justifiée réputation, avec son lot de classiques (C'Est Ecrit, Sarbacane, Tout Le Monde Y Pense, Le Pas Des Ballerines, Je Sais Que Tu Danses, Animal). Et une superbe chanson en hommage à Balavoine (Dormir Debout). INDISPENSABLE !

5099746897123D'Une Ombre A L'Autre (1991) : Triple album à la fois acoustique et électrique, un triple live proposant des titres joués pendant la tournée Sarbacane. Rien à dire, c'est parfait. Je ne le possède pas, je l'ai juste écouté à plusieurs reprises grâce à un ami, mais faudrait vraiment que je me le procure un de ces jours !

42188776_pSamedi Soir Sur La Terre (1994) : Encore plus indispensable que Sarbacane, voici clairement le meilleur album de Francis Cabrel, 50 minutes parfaites. 4 gros tubes (La Corrida, Je T'Aimais, Je T'Aimes, Je T'Aimerai, Samedi Soir Sur La Terre, La Cabane Du Pêcheur), et les 6 autres titres (Octobre, Tôt Ou Tard S'En Aller, Les Vidanges Du Diable) assurent totalement aussi. Un album littéralement parfait, un des fleurons absolus de la variété française, de la chanson française.

45920322_pHors-Saison (1999) : Un petit peu décevant par rapport aux deux précédents opus, mais Hors-Saison contient quand même des chansons imparables (la chanson-titre, bien que trop lente ; Le Monde Est Sourd ; Hell Nep Avenue ; Le Reste Du Temps). Un disque un petit peu plat par moments, un peu longuet, mais à condition d'être fan de Cabrel, vous devriez vraiment l'apprécier quand même. La majorité des morceaux, en version acoustique en live, prennent tout leur sens. Voir l'album suivant.

45954287_pDouble Tour (2000) : Triple live, acoustique (de la tournée Hors-Saison) et éléctrique (de la tournée Samedi Soir Sur La Terre) absolument magistral, probablement même le meilleur live de Cabrel. Souvent vendu à un prix, hélas, très élevé (j'ai eu du pot de le trouver à 1 € dans une brocante, dans un état irréprochable !), cet album est tout simplement indispensable. La partie électrique assure, mais la partie acoustique encore plus. Rien à dire de négatif à part qu'il est vendu trop cher (mais boîtier cartonné en forme de livret - comme les albums de Cabrel depuis les années 90 - et trois CD, forcément, ça pèse lourd dans le prix).

45994791_pLes Beaux Dégâts (2004) : Autant le dire tout de suite, cet album déçoit quelque peu, malgré de très bonnes chansons (Qu'Est-Ce Que T'En Dis ?, Bonne Nouvelle, Les Faussaires, la reprise du Shelter From The Storm de Dylan rebaptisée S'Abriter De L'Orage), il est un poil longuet (58 minutes, son plus long) et contient quelques chansons pas grandioses. Cabrel s'écoute un peu chanter ici, l'album est un de ses moins réussis ; mais même en faisant un disque moyen, Cabrel n'arrive pas à faire de la merde. Certes, c'est un peu faiblard, mais c'est du Cabrel, il y à sa touche, donc, si vous aimez Cabrel, vous devriez l'apprécier.

B000BTQGAS_08__SS500_SCLZZZZZZZ_V1056661453_La Tournée Des Bodegas (2005) : Live très réussi, commercialisé avec un DVD bonus proposant 9 titres joués live dont La Dame De Haute-Savoie en duo avec Garou. Le live CD est très bon, avec 8 des 12 titres de son album studio Les Beaux Dégâts, dont le live est représentatif, évidemment, de la tournée. Il faut vraiment aimer Les Beaux Dégâts, qui n'est pas son meilleur opus, mais franchement, ce live n'est pas mauvais du tout.

45998824_pDes Roses Et Des Orties (2008) : A l'heure actuelle son dernier album, et une rumeur aurait circulé (apparemment, et heureusement, cette rumeur est fausse) comme quoi ça aurait bien pu être son ultime album, que Cabrel aurait songé à arrêter. Apparemment, il n'a pas décidé de stopper sa carrière, et on attend donc avec impatience son prochain disque (il met, en moyenne, 5 ans entre chaque album studio, depuis 1985). Pour en revenir à cet album, c'est tout simplement un de ses sommets, entre reprises de chansons de Dylan, J.J. Cale ou Creedence Clearwater Revival et chansons originales. Toutes les chansons sont magnifiques, mention spéciale à Des Hommes Pareils. Grand disque.